Vous-êtes ici: AccueilSport2020 12 09Article 561218

Sports News of Wednesday, 9 December 2020

Source: Cameroon Info

Scandale de racisme: Patrick Mboma se range aux cotés de Achille Webo

Le ballon d’or africain 2000 a réagi au micro de Canal+ dans la soirée du mardi 8 décembre 2020, aux propos racistes proférés à l’encontre de son compatriote à l’occasion du match Paris Saint-Germain vs Istanbul Basaksehir en Ligue des champions européenne.

La planète football est ébranlée depuis la soirée du mardi 8 décembre 2020 par un nouveau scandale raciste. Les faits sont survenus lors du match opposant le Paris Saint-Germain à Istanbul Basaksehir, comptant pour la 6e journée de la phase de groupe de l’UEFA Champion’s League.

Le Camerounais Achille Webo, par ailleurs entraineur adjoint du club turc en visite dans la capitale française, a été victime d’attaques racistes de la part du 4e arbitre, le Roumain Sebastian Coltescu. Ensuite, le central de la partie en a rajouté en l’expulsant. Les joueurs turcs, courroucés, ont dès lors décidé de ne plus prendre part à la rencontre qui n’était rendue qu’à la 14e minute de jeu.

Des réactions se sont succédées à la suite de ces actes regrettables, parmi lesquelles celle de l’ancien goaléador camerounais Patrick Mboma, qui commentait cette rencontre pour le compte de la chaine cryptée Canal+. Pour lui, de tels propos venant de la part d’un des officiels avaient de quoi provoquer l’ire de son compatriote Achille Webo.

«S’exprimer en disant *la personne noire*, même si ce n’est pas raciste, est une provocation en elle-même. Cette provocation n’a pas lieu d’être. Ce n’est pas à un arbitre de venir faire cette provocation. Achille Webo entend ça d’un supporter, il est scandalisé, imaginez donc le corps arbitral», a analysé l’ancien joueur du PSG.

Il soutient entièrement la démarche des joueurs turcs, qui ont choisi de quitter la pelouse en guise de protestation. Pour Mboma, c’est un acte suffisamment fort dans le combat contre ce fléau qui mine l’univers du football.

«Action de la part de Basaksehir, je n’irai pas jusqu’à dire louable, mais au moins courageuse et surtout sincère. S’ils se sentent scandalisés par la situation qui est un acte qu’on peut considéré quand même comme grave, il est normal d’aller jusqu’au bout. Ce n’est pas simplement de dire qu’on fait semblant de ne plus jouer. La meilleure façon de ne plus jouer, c’est de ne plus être dans le stade», a argumenté le ballon d’or 2000.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter