Vous-êtes ici: AccueilSport2021 07 12Article 607711

Infos Sports of Monday, 12 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Samuel Eto’o reçu au ministère français de l’égalité femmes-hommes

Samuel Eto'o et Elisabeth Moreno Samuel Eto'o et Elisabeth Moreno

• Samuel Eto'o était en audience chez Elisabeth Moreno

• Aucune information n'a été donnée sur le contenu de cette audience

Samuel Eto'o Fils veut diriger la FECAFOOT



L’ancien capitaine des Lions Indomptables, Samuel Eto’o a été reçu ce 12 juillet au ministère français délégué au près du premier ministre chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.

« Alors que certains peinent à apprécier la richesse de nos différences, je salue l’engagement de cette dame de valeur, que je peux appeler ‘grande Sœur », a tweeté le footballeur après cette rencontre avec Elisabeth Moreno. Aucune information n’a fuité sur le contenu de cette rencontre.

Cette audience de Samuel Eto’o chez la ministre française intervient en pleine préparation de sa candidature pour la présidence de la FECAFOOT.

Samuel Eto’o prépare sa candidature

L’information est rapportée par nos confrères de Journal du Cameroun. L’ancien international Camerounais Samuel Eto’o Fils sera candidat à la prochaine élection qui désignera le nouveau président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot).

Les tractations sont déjà en cours pour désigner le successeur de Seidou Mbombo Njoya. Parmi les candidats qui balisent le terrain pour glaner les 8 parrainages de délégués indispensables, figure Samuel Eto'o.

« Comme Didier Drogba en Côte d’ivoire, Samuel Eto’o a décidé de se jeter dans le grand bain. Il n’a échappé à personne que lors de sa tournée nationale en début d’année 2021, Samuel Eto’o, rusé qu’il est, a surtout rencontré les personnalités issues du monde du football. Seidou Mbombo Njoya, dont Samuel Eto’o ne s’est pas caché pour financer son « élection » a vu d’un mauvais œil la pré-campagne de son parrain d’hier », révèle le journal en ligne.

Samuel Eto’o ne sera pas seul. Il sera en lice avec un autre ancien international Géremi Njitap et Seidou Mbombo Njoya, le président sortant.

Ecarter Eto’o

Journal du Cameroun révèle que les messes de minuit s’organisent depuis quelques semaines pour empêcher la candidature des postulants disposant de la double nationalité. L’ancien capitaine camerounais serait visé par ce complot qui se trame.

« Comme en politique, les basses manœuvres ont alors commencé. Il a notamment été demandé au Comité d’éthique de la Fécafoot d’introduire un amendement sur les conditions d’éligibilité qui écarterait tous candidats ayant une double nationalité. Samuel Eto’o qui possède également un passeport espagnol est particulièrement visé. Soupçonnant son secrétaire général Benjamin Didier Banlock d’être de connivence avec le goaleador camerounais, le comité d’urgence de la fédération s’est récemment réuni pour statuer sur son cas. La très probable candidature de Samuel Eto’o a créé une friction au sein de l’instance faitière du football camerounais, pour le dire le moins. Les plus hauts responsables et surtout les membres du Comité exécutif ne se regardent plus qu’en chien de faïence », lit-on sur le site.