Vous-êtes ici: AccueilSport2021 03 28Article 584011

BBC Afrique of Sunday, 28 March 2021

Source: bbc.com

Pourquoi la répétition est si importante et comment elle nous affecte (pour le meilleur et pour le pire)

La variété est un plaisir. Cependant, nous sommes des animaux d'habitudes.

Nos vies peuvent être réduites à des cycles de répétitions. Des comportements auxquels nous revenons sans cesse.

Nos emplois et nos vies sociales sont des cycles, et la musique que nous aimons et les jeux auxquels nous jouons semblent tourner autour de la répétition.

Nous racontons toujours les mêmes histoires. Même l'histoire semble se répéter sans fin.

La répétition est partout.

A ne pas manquer sur BBC Afrique :

    12 choses que nous avons apprises de l'interview de Meghan à Oprah Hollywood est-il prêt à cesser de stéréotyper l'Afrique ? La physique peut-elle prouver l'existence de Dieu ?
C'est que le besoin de routine et de familiarité est quelque chose de profondément ancré dans les recoins du cerveau humain.

Mais pourquoi la répétition est-elle si importante ? Comment, de façon bonne ou mauvaise, nous affecte-t-elle ?

Une aide à l'apprentissage

"Nous apprenons par la répétition", déclare Catherine Loveday, professeur de neuropsychologie à l'université de Westminster.

"C'est ainsi que nous organisons tout dans notre esprit. Que ce soit une pensée répétée ; que ce soit une action répétée ; que ce soit jouer au football ou apprendre à conduire une voiture".

Et le moment de notre vie où nous sommes plus malléables, plus capables d'établir ces connexions et de construire ces réseaux est au cours de notre enfance.

C'est pourquoi les jeunes enfants sont plus enclins à la répétition : ils sont à un stade de leur vie où ils apprennent.

"D'un point de vue évolutif, il est très naturel pour les bébés de vouloir répéter les choses encore et encore", explique M. Loveday.

Elle peut être confortable

La répétition fait se sentir en sécurité. Le fait de savoir ce qui va suivre et d'avoir des habitudes familiales bien réglementées peut être très utile et fonctionne pour de nombreuses personnes.

"Le fait de ne pas avoir à faire face à de nombreuses situations nouvelles et à des défis inconnus est rassurant", explique M. Loveday.

"Par définition, le stress est une réponse à un défi".

Lire aussi :

    Quel dirigeant êtes-vous ? Cela dépend de vos parents Pourquoi les parents de la Silicon Valley interdisent la technologie à leurs enfants?
Moins nous faisons face à de nouvelles choses chaque jour, moins nous nous sentons en insécurité.

La routine nous permet de réduire la taille du monde à quelque chose de gérable.

Mais elle est parfois mal vue...

Cependant, se répéter souvent est considéré comme embarrassant... comme un échec.

Nous critiquons le langage robotique et répétitif des diplomates ou des hommes politiques, même si nous savons qu'ils sont obligés de préparer des réponses avant de parler à la presse, car s'il est évident qu'ils ne font que lire un script, encore et encore, ils perdent toute leur humanité.

Nous les attaquons parce qu'ils sont des escrocs.

La répétition peut nous exposer comme étant inauthentiques.

... et elle peut être destructrice

D'autre part, il existe des comportements compulsifs et autodestructeurs.

Dans ces cas, la répétition devient une cage.

Lire aussi :

    Cinq façons de devenir un as de la mémoire Vous voulez réussir vos examens? Voici le secret.
Les toxicomanes répètent sans cesse la même action, même si la substance qu'ils consomment ne les fait plus se sentir bien.

Ce qui se passe, c'est que si quelque chose nous a fait nous sentir bien une fois, nous aurons tendance à le faire encore et encore, même après que cela ait cessé de produire le même sentiment.

La répétition peut nous faire nous sentir piégés. Nous pouvons vouloir nous libérer, mais la force du cycle est grande.

La répétition crée de faux souvenirs

Beaucoup d'entre nous se définissent à travers des histoires de notre passé. Mais en réalité, cet élément de notre identité est incroyablement fragile.

Nos souvenirs semblent réels, mais ils sont souvent déformés. Un écho répété de l'écho d'un écho.Barbara Tversky, professeur émérite de psychologie à l'université de Stanford, a constaté qu'après le tremblement de terre de San Francisco en 1989, les gens ont raconté leurs propres histoires sur l'événement, les embellissant et les mettant en valeur en adoptant des éléments tirés de l'expérience des autres personnes."Nous entendons des histoires ou nous les lisons, souvent nous formons des images très vivantes, aussi vivantes que les choses qui nous arrivent, et ensuite nous pouvons les confondre", dit Tversky.En fin de compte, nous pouvons nous retrouver avec des souvenirs complètement faux, simplement par le processus de répétition.

Nous la recherchons ardemment dans la musique

Nous aimons entendre ce que nous avons déjà entendu.Non seulement les chansons tant attendues qui évoquent des souvenirs et provoquent la nostalgie, mais aussi les répétitions au sein des mélodies.

A écouter :

Comme l'a dit le DJ techno et producteur de musique "Hodge" à la BBC, les séquences simples et répétées de rythmes de la musique électronique mettent la foule en transe."Le minimalisme est efficace, pas seulement avec la techno", a déclaré Hodge.

Le compositeur américain Philip Glass, l'un des plus influents du XXe siècle, utilise les mêmes principes : "Ça tourne et ça tourne avec des riffs et des jeux de piano incroyables", dit le DJ.

Glass et le compositeur Steve Reich sont "des maîtres de la répétition". Plus on les écoute, plus on les aime, a-t-il ajouté.

Et dans les films, les riffs répétitifs ajoutent de l'intensité aux moments dramatiques : connaissez-vous le célèbre thème du film "Jaws" ? Eh bien, il est composé de seulement deux notes différentes, répétées encore et encore.

Néanmoins...

En définitive, c'est relaxant

Lorsque l'écrivain Ross Sutherland était enfant, il souffrait d'asthme. On lui a dit que si jamais il avait une crise d'asthme, et qu'il n'avait pas son inhalateur à portée de main, il devait répéter un mantra : "C'est passager, c'est passager, c'est passager...".

C'est un mantra inventé par le psychologue Émile Coué au début du siècle dernier, pour aider ceux qui souffrent d'anxiété. "Ça passe", en français original.

Une fois immergé dans le rythme répétitif du mantra, Ross sentait lentement les muscles de sa poitrine se détendre.

La phrase de Coué procure le confort de la répétition - le sentiment de sécurité de savoir ce qui va suivre - tout en donnant l'impression d'aller de l'avant.

Avec elle, le psychologue nous rappelle que le temps est une rivière qui coule vers l'avant et qu'un cycle de répétition n'est jamais statique.

Peu importe à quel point nous nous réfugions dans la répétition, même dans cette vie de travaux répétitifs et de rediffusions télévisées, nous ne pouvons tout simplement pas nous empêcher d'aller de l'avant.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter