Vous-êtes ici: AccueilSport2021 03 20Article 581665

xxxxxxxxxxx of Saturday, 20 March 2021

Source: www.bbc.com

Pourquoi certaines personnes contractent le covid-19 entre la première et la deuxième dose du vaccin

L'infirmière Maria Angelica Sobrinho, 53 ans, a été la première à être vaccinée contre le covid-19 dans la ville de Bahia au Brésil. Quelques jours plus tard, elle a commencé à présenter des symptômes et a été diagnostiquée avec une infection à coronavirus.

Sobrinho n'est pas la seule personne à avoir vécu cela. Dans plusieurs pays du monde, d'autres patients ont été signalés comme ayant contracté la maladie pendant l'intervalle d'au moins 21 jours entre la première et la deuxième dose.

Les personnes qui diffusent de fausses nouvelles et des canulars sur les réseaux sociaux en ont profité pour affirmer que les produits utilisés dans les vaccins pouvaient même tuer.

Avant de s'alarmer ou de partager ce genre d'information, il faut donc être très prudent et comprendre ce qui se passe.

Alors comment est-il possible d'être testé positif au covid-19 entre la première et la deuxième dose du vaccin ?

Une protection incomplète

Plusieurs des vaccins déjà utilisés dans différents pays nécessitent deux doses pour assurer une protection complète, comme les vaccins Pfizer, Oxford/AstraZeneca, Coronavac, Moderna ou Spoutnik V.

Le délai entre les doses varie selon le fabricant. Pfizer recommande 21 jours et l'Université d'Oxford environ trois mois, par exemple.

"Aucun vaccin disponible n'est capable de protéger dans les 14 jours suivant la première dose, que ce soit contre le covid-19 ou une autre maladie", déclare le Dr Isabella Ballalai, vice-présidente de la Société brésilienne d'immunisation.

Quelle que soit la technologie utilisée, les vaccins contiennent généralement des antigènes, des substances qui interagissent avec le système immunitaire et créent les anticorps nécessaires pour combattre une future invasion virale.

Le fait est que ce processus prend du temps : les cellules immunitaires doivent reconnaître les antigènes, "interagir" avec eux et créer une réaction efficace. Ce travail prend généralement environ deux semaines.

C'est pourquoi il est nécessaire pour un patient qui reçoit une première dose de continuer à se protéger par le port de masques, la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains, entre autres mesures.

A lire à tout prix sur BBC Afrique :

En quoi Johnson & Johnson diffère-t-il des autres vaccins contre les coronavirus ?

12 choses que nous avons apprises de l'interview de Meghan à Oprah

L'obtention des deux doses ne signifie pas non plus que vous êtes libre de mener une "vie normale". Pour autant que nous le sachions, le vaccin protège contre les conséquences les plus graves du covid-19, mais les personnes immunisées pourraient encore transmettre le virus à d'autres personnes", ajoute M. Ballalai.

La question de savoir si la vaccination ralentira également la propagation du virus fait l'objet d'études préliminaires au cours des premiers mois de la campagne.

Par conséquent, tant que le virus continue à circuler à des niveaux élevés et qu'une grande partie de la population n'est pas vaccinée, la recommandation est de suivre les mesures de contrôle et de respecter les restrictions.

Impossibilité scientifique

Un autre canular qui a circulé récemment évoquait la possibilité que le vaccin lui-même provoque le covid-19.

Mais cela, dit Ballalai, est absolument impossible.

"Les vaccins sont fabriqués avec des virus inactivés et même par miracle, ils ne pourraient pas provoquer la maladie", dit-elle.

Il s'agit d'ailleurs d'un mythe qui apparaît chaque année lors des campagnes contre le virus de la grippe, qui circule généralement en automne et en hiver.

"Le sujet reçoit le vaccin et présente quelques jours plus tard des symptômes de grippe. Ensuite, ils en viennent à croire que c'est la faute de la dose appliquée", dit Ballalai.

Là encore, l'explication réside dans le temps nécessaire à la protection : tant que le système immunitaire ne cesse pas de produire des anticorps, le risque d'être infecté par la grippe (ou le coronavirus, dans l'exemple actuel) est élevé.

CoronaVac, le vaccin chinois, est fabriqué à partir de virus inactivés, un modèle utilisé dans la science depuis de nombreuses décennies.

Comme son nom l'indique, les coronavirus contenus dans des flacons subissent un processus avec des produits chimiques et des changements de température qui les inactivent et éliminent toute chance qu'ils envahissent les cellules et se répliquent dans notre corps.

    Six vérités sur les vaccins Covid-19 Pourquoi le déploiement des vaccins du Covid est-il lent en Afrique

Soins et recommandations

Il est également important de savoir que les effets indésirables des vaccins sont rares, mais possibles.

"L'individu peut avoir de la fièvre, un malaise et quelques douleurs", dit Ballalai.

Si la gêne ne disparaît pas après quelques jours ou devient plus intense, il est important de consulter un médecin.

En effet, ces symptômes peuvent être causés par l'effet des vaccins, mais ils sont également caractéristiques de la covid-19 elle-même et il serait important de les écarter.

Avec plus de 200 millions de doses de vaccins covid-19 administrées dans le monde et la rapidité avec laquelle l'inoculation se poursuit dans plusieurs pays, il n'y a pas de rapports d'effets secondaires inquiétants qui justifieraient l'arrêt des campagnes pour le moment.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter