Vous-êtes ici: AccueilSport2021 07 12Article 607621

Infos Sports of Monday, 12 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Officiel : l’Assemblée générale de la FECAFOOT interdite par le sous-préfet de Yaoundé 2

• Le sous-préfet de Yaoundé de Yaoundé s'oppose à la tenue de l'AG de la Fecafoot

• Il évoque plusieurs irrégularités

• Le ministre des sports aussi avait demandé l'annulation de l'évènement


L’Assemblée générale extraordinaire de la Fecafoot prévue pour demain 13 juillet 2021 n’aura plus lieu. Le sous-préfet de l'arrondissement de Yaoundé 2eme, Mamadi Mahamat vient d’interdire la tenue de l’évènement dans sa circonscription. Il évoque entre autres, « le non-respect des textes qui régissent la Fecafoot ».

Le ministre des sports avait également invité le président de la Fédération Camerounaise de football à annuler l’Assemblée générale extraordinaire projetée. Seidou Mbombo Mjoya n’a pas tenu compte des recommandations de sa tutelle. La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) ne compte pas annuler l’Assemblé Générale Extraordinaire programmée pour le 13 juillet comme souhaité par le ministre des sports. Dans un communiqué en date du 11 juillet, le président de la Fecafoot ignore les injonctions du ministre Narcisse Mouelle Kombi et invite les journaliste à s'enregistrer pour la couverture de l'évènement.

« Les journalistes désireux de couvrir l'Assemblée Générale Extraordinaire de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot), prévue le 13 juillet 2021 à l'hôtel Mont-Febe à Yaoundé, sont invités à déposer leur demande d'accréditation au Département de la Communication de la Fecafoot sis au siège Tsinga... » indique le communiqué.

Après avoir constaté plusieurs irrégularités dans le processus de modification des textes de la Fecafoot, le ministres des sports avait demandé à Seidou Njoya d’abandonner le projet d’organisation de l’Assemblée générale extraordinaire du 13 juillet 2021.

"Dans ce contexte critique et d’incertitude juridique, il n’est pas possible à l’administration de tutelle d’avaliser ou de soutenir l’initiative du processus électoral dans les conditions problématiques où elle est envisagée en désignant deux commissaires du Gouvernement. En rappelant par ailleurs avec emphase que l’annulation de l’entièreté du processus électoral de décembre 2018 par la sentence du TAS du 15 janvier 2021, oblige au retour au statu quo antérieur, c’est à dire une reprise du processus ace. L’adoption des statuts par les mêmes instances ( AGE 2009 ) et en conformité avec les statuts de 2012. Je vous demande de vouloir bien surseoir à la tenue de l’Assemblée Générale Extraordinaire envisagée le 13 juillet 2021, ainsi qu’à la poursuite du processus électoral en cours, dans l’attente des Hautes Directives sollicitées à ce sujet", a indiqué à Mouelle Kombi.