Vous-êtes ici: AccueilSport2020 08 30Article 538249

Sports News of Sunday, 30 August 2020

Source: Actu Cameroun

Martin Mimb raconte comment les Camerounais ont boudé les obsèques de Tataw,

Journaliste et promoteur de Radio sport Info (Rsi), dans une tribune, il s’insurge contre l’attitude des camerounais qui insultent le gouvernement sur les réseaux sociaux mais sont incapables de remplir le palais de sports de Yaoundé pour rendre hommage au joueur disparu.
Ce 28 août 2020 au Palais des sports de Yaoundé, triste est de constater que les camerounais n’ont pas fait le déplacement pour un dernier hommage au capitaine des Lions Indomptables du mondial Italie 1990. Un constat amère, qui désole le journaliste de sports Martin Camus Mimb.

« Je ne veux pas la paix. Le Palais des sports de Yaoundé a environ 5000 places assises. Si on exploite en plus le plancher, on peut aller chercher 1000 places en plus. Donc vous voulez me faire croire, qu’en dehors de taper les bouches sur les réseaux sociaux, s’indigner sur le mépris des autorités vis-à-vis de ceux qui ont fait flotter notre drapeau, il n’y a pas 6 000 camerounais disponibles, pour rendre hommage à Tataw, et montrer à ceux qu’on accuse de mépris, que même sans eux nous sommes capables de célébrer nos héros ? », s’intérroge-t-il dans une tribune.

Fally
Selon cet homme de média, l’enceinte du palais des sports, sans aucun protocole pour y accéder, à la veillée comme à la cérémonie d’inhumation, était clairsemée. « Les concerts des Fally et autres qui font le plein dans la même enceinte valent donc mieux ou ce n’est pas mon problème ? Comment pensez-vous, que nous allons un jour faire foule pour des choses plus importantes, quand nous sommes incapables de le faire pour des choses simples? », poursuit le patron de Rsi.



Au passage, il félicite la Fédération camerounaise de football pour la bonne organisation de cette cérémonie d’hommage. « Venir rendre hommage à Tataw c’est encore être « Sardinard » ou « Tontinard » et vous aviez peur d’être étiqueté ? Pourquoi sommes-nous forts pour disserter derrière les claviers et absents là où il faut? J’ai souvent l’habitude de critiquer la Fecafoot et autres ici sur certaines questions. Mais là, personne ne peut se plaindre du niveau d’organisation de ces obsèques, avec Joshua Osih à la manœuvre. Réussite totale », conclut-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter