Vous-êtes ici: AccueilSport2020 10 13Article 548392

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 13 October 2020

Source: cameroon-info.net

Malgré les vives tensions avec la FECAFOOT, la LFPC annonce le démarrage du championnat

Le président de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun l’a indiqué dans un communiqué rendu public le lundi 12 octobre 2020, alors que les bisbilles avec la Fédération Camerounaise de Football n’ont pas connu leur dénouement.

Le bureau du conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC) s’est réuni le lundi 12 octobre 2020 à Yaoundé, sous la houlette de son président, Pierre Semengue, et a décidé du lancement officiel de la saison sportive en Ligue 1 le 31 octobre 2020. C’est du moins ce qui apparait dans un communiqué signé le même jour du patron de la LFPC, et qui annonce par ailleurs la tenue d’une assemblée générale extraordinaire de la ligue le 19 décembre 2020, «afin de repourvoir les postes vacants au sein du conseil d’administration de la LFPC», lit-on dans ce document.

En effet, la semaine dernière, les présidents du Dragon club de Yaoundé, de Feutcheu FC de Bandjoun et de Renaissance de Ngounou, ont annoncé leur démission du conseil d’administration de la LFPC. Ceux-ci reprochaient au Général Pierre Semengue de ne pas se conformer aux résolutions prises par l’Assemblée générale de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), tenue le 24 septembre 2020.

L’une d’elle a conféré à la FECAFOOT de nommer un secrétaire général à la LFPC, et l’instance du football national a jeté son dévolu sur Paul Mebizo’o, l’ancien chef du département des compétitions à la fédération. Ce que proteste le patron de la LFPC, qui argue qu’il n’a pas été consulté, conformément aux dispositions de la FECAFOOT.

Les deux institutions sont engagées dans une guerre larvée, et s’empoignent à coups d’arguments épistolaires. Le gouvernement à travers le ministère des Sports et de l’Education Physique a tenté un arbitrage qui jusqu’ici ne semble toujours pas convenir aux parties.

La bataille s’est même déportée à la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), qui perçoit en l’arbitrage du gouvernement une tentative d’ingérence dans les affaires de la fédération. Zurich brandit une épée de Damoclès sur le Cameroun et est prête à frapper, alors même que le pays est engagé dans les derniers réglages en vue du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) de Football en janvier-février 2021.

C’est dans ce climat suspicieux et assez délétère que la LFPC a programmé le démarrage du championnat. Il reste à s’interroger sur l’effectivité de cette reprise dans ce contexte, avec en filigrane la FIFA qui est entrée en jeu et entend ragaillardir la FECAFOOT après sa déconvenue devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) le 14 septembre 2020 dans l’affaire qui l’opposait à la LFPC.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter