Vous-êtes ici: AccueilSport2021 06 03Article 600136

BBC Afrique of Thursday, 3 June 2021

Source: www.bbc.com

Malala en couverture du magazine Vogue : "je sais la force qu'il y a dans le coeur d'une jeune fille"

La lauréate du prix Nobel de la paix, âgée de 23 ans, accorde une large interview à British Vogue La lauréate du prix Nobel de la paix, âgée de 23 ans, accorde une large interview à British Vogue

Malala Yousafzai explique que le fait d'aller à l'université lui a "enfin" donné du temps pour elle - y compris pour manger des McDonald's et jouer au poker.

La lauréate du prix Nobel de la paix, âgée de 23 ans, accorde une large interview à British Vogue et fait la couverture du numéro de juillet du magazine.

Mme Yousafzai a obtenu son diplôme de l'université d'Oxford l'année dernière.

"J'étais excitée par littéralement n'importe quoi - aller au McDonald's ou jouer au poker avec mes amis", dit-elle.

"Je profitais de chaque instant, car je n'avais pas vu autant de choses auparavant. Je n'avais jamais vraiment été en compagnie de personnes de mon âge."

Mme Yousafzai a été blessée d'une balle dans la tête par des Talibans lorsqu'elle avait 14 ans, après avoir fait campagne pour l'éducation des filles dans son pays natal, le Pakistan.

Elle affirme qu'elle n'a "jamais vraiment été en compagnie de personnes de son âge "parce que je me remettais de l'incident, et que je voyageais dans le monde entier, que je publiais un livre et que je faisais un documentaire, et qu'il se passait tellement de choses".

"À l'université, j'ai enfin eu du temps pour moi".

Comment devenir millionaire et prendre sa retraite à 30 ans

Le petit aborigène qui donne une leçon à toute l'Australie

Ces objets extraterrestres qui déconcertent les scientifiques

Le foulard n'est pas un signe d'oppression"

Mme Yousafzai, photographiée pour British Vogue portant un foulard rouge, affirme que ce voile n'est pas un signe qu'elle est "opprimée".Elle affirme que le foulard représente ses racines en tant que musulmane sunnite d'ethnie pachtoune.

"Et les filles musulmanes ou les filles pachtounes ou pakistanaises, lorsque nous suivons notre tenue traditionnelle, nous sommes considérées comme opprimées, ou sans voix, ou vivant sous le patriarcat", ajoute-t-elle.

"Je veux dire à tout le monde que vous pouvez avoir votre propre voix au sein de votre culture, et que vous pouvez avoir l'égalité dans votre culture".



Elle a également critiqué un certain activisme sur les médias sociaux, qui, selon elle, "doit changer".

"À l'heure actuelle, dit-elle à Vogue, nous avons associé l'activisme aux tweets. Cela doit changer, car Twitter est un monde complètement différent".

Malala, les enjeux d'un retour au Pakistan

Malala admise à l'université d'Oxford

Un adolescent originaire du Bangladesh est récompensé pour son application anti-harcelement

Greta m'envoie des SMS pour me demander conseil

Mme Yousafzai révèle par ailleurs son amitié étroite avec d'autres jeunes militants, affirmant que Greta Thunberg lui envoie des textos pour des conseils.

"Je connais le pouvoir qu'une jeune fille porte dans son cœur lorsqu'elle a une vision et une mission", dit-elle.

En 2014, Melle Yousafzai est devenue la plus jeune lauréate du prix Nobel de la paix, pour son action en faveur du droit universel des filles à l'éducation.

Malala Yousafzai admet qu'elle "n'avait rien écrit sur le prix Nobel" dans sa déclaration personnelle pour Oxford. "Je me sentais un peu gênée".

Alors qu'elle préparait son diplôme en philosophie, politique et économie, elle dit qu'elle avait l'habitude de rester debout toute la nuit pour faire ses devoirs "chaque semaine".

"Je m'énervais tellement contre moi-même, du genre : "pourquoi suis-je assise ici à 2 heures du matin, en train d'écrire cette dissertation ? Pourquoi n'ai-je pas fait de lecture ?"

Je veux juste être une étudiante

Melle Yousafzai confie que la célébrité a affecté sa scolarité à Birmingham, où elle a fait ses études après avoir quitté le Pakistan.

"Les gens me demandaient des choses comme : "comment c'était quand tu as rencontré Emma Watson, ou Angelina Jolie ou Obama ?", ajoute-t-elle.

"Et je ne savais pas quoi répondre. C'est gênant, parce que vous voulez laisser cette Malala à l'extérieur du campus, vous voulez juste être une étudiante et une amie."