Vous-êtes ici: AccueilSport2021 02 09Article 572320

Sports News of Tuesday, 9 February 2021

Source: cameroonintelligencereport.com

Mafa dans le football: une majorité du CAF tourne le dos à Ahmad Ahmad

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) aurait pu suspendre provisoirement son interdiction par la Fédération des Associations Internationales de Football (FIFA) mais Ahmad Ahmad n'est pas encore sorti du bois dans sa tentative de reprendre la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF). ).

Il fait ainsi face à une course contre la montre avec des scrutins prévus le mois prochain à Rabat, au Maroc.

Le responsable malgache, reconnu coupable par la FIFA de faute financière et interdit pendant cinq ans en novembre dernier, barbore toujours les ambitions d'un retour à la plus haute fonction de la CAF.

Cependant, dans un demi-tour, le comité exécutif (Exco) de l'instance mère continentale a estimé que la FIFA devrait avoir le dernier mot sur la question.

La FIFA étant peu susceptible d'annuler sa décision, il semble que le joueur de 61 ans ait les chances de diriger l'organisation, et la règle automatique en tant que vice-président de la FIFA est nulle.

Le CAF Exco s'est réuni lors d'une réunion houleuse au Cameroun avant la conclusion du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) où le conseil d'administration a décidé d'ignorer l'avis du Comité de gouvernance indépendant.



L'Exco a choisi de s'appuyer sur la position de la FIFA sur la question, qui est pour le moment une interdiction.

La réunion au Cameroun était le premier événement officiel d'Ahmad depuis son interdiction par la FIFA en novembre dernier.

Il a quitté la réunion dans un souffle alors que sa candidature était en discussion.

Ahmad a également perdu dans ses tentatives de report des élections du 12 mars.

Un report aurait pu racheter l'exécutif assiégé, reconnu coupable d'avoir enfreint le code d'éthique de la FIFA, un certain temps.

On pense qu'une majorité du CAF Exco plaide pour qu'Ahmad s'excuse de l'élection.

Jacques Anouma (Côte d'Ivoire), Patrice Motsepe (Afrique du Sud), Augustin Senghor (Sénégal) et Ahmed Yahya (Mauritanie) sont en lice pour les urnes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter