Vous-êtes ici: AccueilSport2021 08 22Article 614947

BBC Afrique of Sunday, 22 August 2021

Source: www.bbc.com

Littérature : la technologie peut-elle aider les auteurs à écrire un livre ?

La technologie peut-elle aider les auteurs à écrire un livre ? La technologie peut-elle aider les auteurs à écrire un livre ?

Mark Twain, célèbre auteur américain, était très dédaigneux à l'égard des personnes qui pensent qu'il est possible pour quelqu'un d'apprendre à écrire un roman.

"Un homme qui n'est pas né avec le don de l'écriture de roman a du mal à s'y retrouver lorsqu'il essaie de construire un roman", disait-il. "Il n'a pas d'idée précise de son histoire. En fait, il n'a pas d'histoire."

L'écrivain britannique Stephen Fry présente les choses autrement. Il affirme que les auteurs à succès sont ceux qui savent à quel point il est difficile d'écrire un livre.

Chaque année, 2,2 millions de livres sont publiés dans le monde, selon l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), qui contrôle ce chiffre. Ce chiffre comprend à la fois les titres de fiction et de non-fiction.

Pour la plupart de ces auteurs, le processus d'écriture est relativement inchangé depuis l'apogée de Twain à la fin du XIXe siècle. Les grandes lignes de l'intrigue et les idées sont écrites pour être déchiffrées, développées et affinées au fil du temps.

  • Wole Soyinka ne veut plus être américain
De nos jours, cependant, la technologie facilite de plus en plus la vie des auteurs.

Pour Michael Green, un data scientist américain devenu romancier, la nécessité d'utiliser la technologie pour simplifier et rationaliser le processus d'écriture est apparue alors qu'il était en pleine rédaction de son premier livre.

Avec 500 pages d'une histoire complexe écrites, il se souvient que le processus était devenu difficile à gérer : "Au milieu de l'édition, je suis arrivé à un point où j'ai commencé à avoir l'impression d'avoir beaucoup d'intrigues et de personnages."

"J'avais tous ces documents sur les aspects profonds du monde que je créais. Je m'inquiétais de ne pas être capable de garder une trace de tout cela. C'est alors que j'ai basculé dans mon approche plus orientée vers la science des données pour résoudre un problème complexe avec beaucoup de pièces différentes."

  • La lecture peut-elle améliorer la santé mentale?
Au final, M. Green a créé Lynit, une plateforme numérique qui aide les auteurs à visualiser, planifier et tisser ensemble les différents éléments - tels que les personnages, les arcs de l'intrigue, les thèmes et les événements clés - qui forment une histoire.

L'application est actuellement en phase bêta et est testée par un certain nombre d'écrivains. L'utilisation est actuellement gratuite. Les utilisateurs peuvent dessiner et mettre à jour des modèles numériques complexes ou des story maps.

M. Green explique que de nombreux romanciers commencent leur travail avec à peine plus qu'une idée générale de l'intrigue ou d'un personnage particulier. Avec Lynit, le processus d'enrichissement de cette idée initiale est simplifié.

"Lorsque l'auteur a une nouvelle idée qu'il veut intégrer à l'histoire, il peut l'introduire dans un cadre naturel. Il construit une visualisation.

  • La première dame qui a transformé les droits des femmes en Égypte
"Morceau par morceau, ils ajoutent à l'histoire. Au fur et à mesure que les nouvelles idées arrivent, elles changent, peut-être en créant de nouveaux nœuds [ou interactions], de nouvelles relations."

Une fois qu'un écrivain a fait publier son livre, la technologie est désormais aussi de plus en plus utilisée pour aider les auteurs à se connecter avec leurs lecteurs.

Cela peut se faire par la simple utilisation des médias sociaux, certains écrivains étant heureux de discuter longuement avec leurs fans. Les auteurs peuvent aussi se tourner vers des sociétés spécialisées, comme Hiitide, basée à Chicago.

Son site web et son application permettent aux écrivains de participer à des séances de questions-réponses en direct et payantes avec leurs lecteurs. Les auteurs de livres d'auto-assistance peuvent également créer des cours d'apprentissage et gagner de l'argent grâce à ceux-ci.

Evan Shy, directeur général de Hiitide, explique que ces cours sont des "versions immersives des livres". "Ils vous aident à mieux comprendre la matière, et à intégrer ses principes dans la vie quotidienne".

À titre d'exemple, il cite le livre de Ryan Holiday intitulé The Obstacle is the Way : The Timeless Art of Turning Trials into Triumph, qui s'inspire largement de la philosophie grecque antique du stoïcisme.

  • La thèse de l’évolution a existé 1000 ans avant Darwin
"Les utilisateurs ne se contentent pas d'apprendre le stoïcisme [via le cours Hiitide]", explique M. Shy. "Ils peuvent décider des vertus qu'ils veulent incarner et être tenus responsables de celles-ci au quotidien,

"Et ils peuvent participer à une séance exclusive de questions-réponses avec Ryan Holiday lui-même au sujet du livre."

Une autre entreprise technologique, Crazy Maple Studios, basée en Californie, affirme aider les auteurs à donner vie à leurs livres.

Au lieu de donner aux lecteurs des mots sur une page, ses quatre applications - Chapters, Scream, Spotlight et Kiss - ajoutent aux livres numériques des animations, de la musique, des effets sonores et même des jeux, grâce auxquels le lecteur peut décider de ce que fait un personnage.

"La révolution numérique et l'avènement des lecteurs électroniques ont constitué le premier grand changement dans le secteur de l'édition", explique Joey Jia, fondateur et directeur général de l'entreprise. "Cela a diminué l'impact des "gardiens", mais cela n'est pas allé assez loin".


Selon M. Jia, les auteurs sont susceptibles de se tourner de plus en plus vers la technologie, car ils doivent être compétitifs dans un monde où les lecteurs potentiels ont de nombreuses possibilités de passer leur temps libre.

Les experts mettent toutefois en garde contre une dépendance excessive à l'égard des technologies destinées à aider les écrivains.

"La technologie peut également être une source de distraction, en particulier si vous êtes à un pas des médias sociaux, ou si vous sautez dans un trou de recherche", explique Melissa Haveman, écrivain fantôme et coach d'auteurs.

"Cinq minutes rapides peuvent parfois conduire à des heures de temps d'écriture perdu. L'un des conseils que je donnerais en matière de technologie est de trouver ce qui convient à votre personnalité et à votre style d'écriture naturel, puis de l'utiliser.

"Mais les auteurs peuvent parfois tomber dans le piège de tout essayer dans l'espoir que ce sera la pièce magique, ce qui se transforme en réalité en une autre distraction."

  • Pauvre et stigmatisée à cause de ses origines, elle devient rédactrice de la Constitution de son pays
Pourtant, Michael Green pense que la technologie va prendre encore plus d'importance à mesure qu'une nouvelle génération d'écrivains, férus de technologie, s'impose.

"Ce que je constate avec la génération Z et même les écrivains plus jeunes, c'est qu'ils recherchent la technologie pour les guider", dit-il. "Ils la voient comme un outil avec lequel apprendre et grandir, plutôt que comme un travail supplémentaire".