Vous-êtes ici: AccueilSport2020 04 15Article 505345

Sports News of Wednesday, 15 April 2020

Source: lebledparle.com

Lions indomptables: Onana dévoile les véritables raisons du limogeage de Seedorf

Dans un entretien accordé au journaliste de Canal + Malick Traoré et diffusée sur twitter, le gardien camerounais s’est exprimé sur sa concurrence avec Fabrice Ondoa en sélection nationale, son avenir en club et sur le départ de Clarence Seedorf, ancien coach des lions indomptables.


Le portier de 24 brandit les méthodes de travail du technicien hollandais. Pour lui, la charge physique qu’il imposait, a vite fini par agacer l’ensemble de l’effectif.

«C’est un entraîneur proche des joueurs, mais Clarence il est vraiment dur sur l’homme. Ça a parfois été difficile pour nous : 2 séances d’entraînement par jour. Tu avais des joueurs qui ont fait toute une saison, ils reviennent faire la présaison et se retrouvent à s’entraîner deux fois par jour. Au début, c’est bien, mais à la fin, ça devient un peu compliqué», a confié le dernier rempart de l’Ajax Amsterdam au micro de Canal+ Sport Afrique.


«Mais à la base, tout allait bien, quand il y a la victoire, tout le monde est content. C’est quand le bateau tangue que tu commences à voir le vrai visage des gens», a-t-il ajouté.

André Onana s’est également exprimé sur sa rivalité avec son cousin Fabrice Ondoa en sélection nationale. Il estime dans ce sens, qu’il mérite la place de titulaire au poste de gardien de but.

«Que ce soit avec Hugo Bross, que ce soit Clarence Seedorf ou Conceiçao, je pense que je mérite ma place de titulaire. Je ne dirai pas que c’est Clarence qui m’a imposé comme numéro 1, il ne m’a pas pris au quartier pour me mettre numéro 1. Je pense que j’ai mérité cette place», a-t-il relevé comme nous l’écrivions précédemment.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter