Vous-êtes ici: AccueilSport2021 01 22Article 568645

Sports News of Friday, 22 January 2021

Source: agencecamerounpresse.com

Lions A’: Roger Milla donne des leçons de coaching à Ntoungou Mpilé

La scène se déroule juste après la rencontre poussive où le Cameroun a réussi à tenir le match nul contre le Mali au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Une fois dans les vestiaires, le vieux lion a tenu à apporter des corrections aux choix du sélectionneur des A’’.


Visiblement, l’ambassadeur itinérant n’est pas content de la manière de jouer des lions indomptables au cours de cette compétition. Il l’a encore noté au cours de la rencontre d’hier face au Mali à Yaoundé, les camerounais manquent terriblement de fond de jeu. Le vieux lion a mis l’accent sur le milieu de terrain de l’équipe nationale.

« Coach je m’excuse hein, mais ton milieu de terrain là… Tout le monde veut venir jouer là au milieu de terrain. Tout le monde ne peut pas venir tripoter la balle au milieu de terrain. Moi tu ne m’as jamais vu au milieu de terrain venir tripoter la balle hein. Quand tu dis que tu es attaquant, tu restes attaquant. A côté de la défense adverse pour profiter d’une petite erreur. Donc il faut remédier à cela. Coach, il faut changer. Il faut vraiment changer ça. Tout le monde veut venir prendre le ballon. Même les attaquants veulent venir prendre le ballon pour faire quoi ? … Et quand il descend pour aller chercher le ballon, il le perd toujours… »

Roger Milla, comme les autres camerounais, fait le constat que cette équipe a encore des choses à corriger pour véritablement inquiéter on prochain adversaire. Au sujet du milieu de terrain, on a pu se rendre compte au cours de la rencontre contre le Mali, qu’au-delà des dix premières minutes où les lions ont un petit peu maîtriser la rencontre, le reste de la partie, ils n’ont pas réussi à construire un véritable jeu qui part de la ligne arrière jusqu’à la ligne d’attaque, en passant par un milieu de terrain efficace. Les joueurs du milieu de terrain du Cameroun se sont contenter de contenir les assauts des aigles du Mali. Une fois après avoir concédé l’égalisation, les lions ont fait le choix de fermer les principaux axes qui mènent au but, en sacrifiant d’une certaine manière l’appui offensif à apporter à ses attaquants.


Face au Burkina Faso, les lions doivent absolument marquer les buts. Ce Burkina qui a annoncé les couleurs en battant à plat de couture le Zimbabwe lors de la rencontre de la deuxième journée au stade omnisport de Yaoundé. Espérons que Martin Ntoungou Mpilé tiendra compte des remarques de Roger Milla.