Vous-êtes ici: AccueilSport2021 04 13Article 588856

Sports News of Tuesday, 13 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Les travaux du stade Olembe à l’arrêt : le canadien Magil accusé de détournement

Le canadien Magil accusé de détournement Le canadien Magil accusé de détournement

En se séparant de Piccini, le gouvernement camerounais espérait donner une nouvelle chance aux travaux de construction du stade Olembe. Grande sera sa surprise. Les travaux son aux arrêts depuis bientôt une semaine. Les fournisseurs et sous-traitants réclament le règlement de plusieurs factures impayés. Les milliards décaissés par le gouvernement à ce effet seraient utilisés par la société Magil pour éponger ses dettes au Canada.

« Personne ne veut en parler au sein du gouvernement. Même pas le premier ministre Dion Ngute. Pourtant les informations sont alarmantes sur le stade Olembe. Il y a 5 jours, le ministre des sports, Narcisse Kombi Mouelle a visité le complexe sportif Olembe. C’est cette visite qui a permis de découvrir toute l’escroquerie autour de ce qu’ils appelaient stade Olembe.
Mais en réalité, les choses sont plus graves. Les travaux sont à l’arrêt. Et pour cause les fournisseurs n’ont pas été payés par l’entreprise canadienne qui a remplacé PICCINI. Il s’agit de MAGIL.
Le nouveau Directeur de Projet est en réalité YOAN ROPITAL. Même si l’information n’est pas officielle, Marc Deband qui avait été débauché chez PICCINI par MAGIL a été mis à l’écart. Du moins il est parti en congé depuis décembre 2020 et n’est plus jamais revenu. Désormais les discussions et négociations sont conduites par YOAN ROPITAL.


MAGIL avait promis aux fournisseurs et sous traitants qu’ils seraient payés au plus tard en mars. Mais jusqu’à ce jour rien. Car MAGIL veut se faire payer au Canada avant de payer par la suite les sous traitants et fournisseurs au Cameroun.


Or MAGIL qui a facturé deux fois plus cher que PICCINI l’achèvement du complexe Olembe ( raison pour laquelle 55 milliards fcfa de prêt ont été autorisés par Paul BiyA) traîne d’importantes dettes au Canada. Ainsi en demandant que l’argent passe par le Canada avant de revenir au Cameroun, Magil veut éponger avec l’argent du contribuable camerounais ses dettes précédentes et venir distribuer le reste au Cameroun. Ce qui aura des conséquences sur l’avancement des travaux.


Le 26 mars 2021, une réunion s’est tenue au ministère des sports entre Magil et les sous traitants pour apaiser les tensions. A la grande surprise des camerounais, le représentant du ministère des sports, Cyrille Tolo, le beau frère de Ayem Mauger va apporter son soutien aux canadiens de Magil au détriment des camerounais.


Mais, la posture de Cyrille Tolo ne peut pas être comprise si l’on ne cherche pas à suivre les traces de l’argent. Car il faut savoir que pour finir les travaux, l’offre de Magil était de 30 milliards fcf y compris différentes offres des sous traitants. Mais, le Cameroun a décidé d’emprunter 55 milliards fcfa soit 25 milliards fcfa de plus que l’offre de départ.


Ainsi, en demandant à ce que la Standard Chartered Bank de Londres et BPI France Export qui doivent financer 55 milliards fcfa paient au Canada, cela permet en réalité de distraire la traçabilité des milliards de retrocommissions.


En criminalité financière il y a un principe clair: pour comprendre la logique des bandits, il faut suivre la piste de l’argent », déclare Boris Bertolt.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter