Vous-êtes ici: AccueilSport2020 02 14Article 492034

Sports News of Friday, 14 February 2020

Source: camer-sport.com

Les derniers mots de Marc Vivien Foe avant sa mort sur la pelouse de Gerland


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Partenaires au milieu de terrain des Lions Indomptables, Eric Djemba Djemba n’est pas prêt d’oublier les derniers moments de vie de Foe, décédé le 26 juin 2003, en pleine demi-finale de la Coupe des Confédérations.

Eric Djemba Djemba se souvient de la mort tragique de Marc-Vivien Foe, le 26 juin 2003 à Gerland (Lyon). Ce jour là, peu avant le coup d’envoi de cette demi-finale de la Coupe des Confédérations, l’ancien milieu de Manchester City a déclaré être prêt à mourir pour la victoire. « Je n'oublierai jamais ce qu'il nous a dit dans le bus avant que nous ne jouions, a déclaré Djemba Djemba à The Sun. Il [Foe, Ndlr.] a dit : "Si quelqu'un doit mourir aujourd'hui, nous mourrons. Nous n'avons pas besoin de perdre ce match parce que j'ai promis à ma femme et à mes enfants que nous irons en finale. Je dois gagner la Coupe des Confédérations" ».

Foe était « fatigué »

Coéquipiers en équipe nationale, Djemba Djemba était le partenaire de Foe au milieu de terrain, ce jour fatidique. « J'ai été la dernière personne à lui parler, se souvient l’ex-joueur de Manchester United. Il m'a dit juste avant : "Eric, je suis fatigué". Alors je lui ai dit, quand le ballon sortira, nous le dirons à l'entraîneur et il te remplacera ». Seulement ? « Il n'a pas eu une minute. Le ballon était en l'air et il a sauté avec Mario Yepes, avec qui j'ai joué à Nantes. J'ai vu Foe tomber et puis j'ai vu Mario crier : "Hey, hey, hey". On s'est approché de lui et on a tout de suite su qu'il était mort ».

Jouer la finale pour Marc Vivien Foe

Après le match que le Cameroun a gagné 1-0, Djemba Djemba et ses partenaires étaient prêts à renoncer à la finale. « Je ne voulais pas jouer à nouveau, a-t-il déclaré. Tout le monde avait peur de jouer. Nous nous sommes qualifiés pour la finale, mais nous avons dit que nous ne voulions pas [la] jouer. Nous n'avons pas pu dormir cette nuit-là, tout le monde pleurait ». Djemba se souvient que l’épouse de son défunt coéquipier a rendu visite à l’équipe et a fait pression sur les joueurs, pour qu’ils n’abandonnent pas. « La femme de Marc est venue à l'hôtel et elle nous a dit que nous devions jouer pour lui, pour elle et ses enfants. Alors nous sommes allés jouer et nous avons perdu le match 1-0. Thierry Henry a marqué. Mais on n'était pas dans le bon état d'esprit », raconte-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter