Vous-êtes ici: AccueilSport2020 11 27Article 558830

Sports News of Friday, 27 November 2020

Source: Journal Du Cameroun

Le conflit Fécafoot-LFPC met les arbitres au chômage autant que les joueurs

Alors que le gouvernement à travers le ministre des Sports et de l’éducation physique vient de remettre les clés des stades à la Ligue de football professionnel, la Fédération quant à elle ne donne pas de suite à la demande de désignation des arbitres.
Les championnats de Ligue 1 et 2 restent bloqués. Pour cause, la guerre d’égo entre la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) et son démembrement la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC). Ce malgré l’ordonnance de mesures provisionnelles prise par le Tribunal Arbitral des Sports le 20 novembre 2020, laquelle rétablit pleinement la LFPC dans ses droits et compétences, mais aussi en dépit de la mise à sa disposition par le gouvernement des stades de compétition.

La suite de la première journée annoncée le 25 novembre n’a pas pu se tenir. La LFPC déplore le refus de la fédération de désigner les arbitres pour les rencontres. Ce refus avait amené la Ligue à importer des arbitres de Guinée-équatoriale pour officier le match d’ouverture du championnat.

La FIFA dans une lettre envoyée au secrétaire général de la Fécafoot le 16 novembre dernier recommande à la Fécafoot de « prendre sans tarder toute mesure permettant en priorité la reprise du championnat Interrompu sous son égide ».

La fédération quant elle reste sur sa position, à savoir que les compétences de la Ligue lui ont été retirées par le Comité exécutif le 4 novembre. Par ailleurs, certains clubs ont pris la décision le 29 octobre de dissoudre la LFPC.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter