Vous-êtes ici: AccueilSport2021 02 07Article 571810

Sports News of Sunday, 7 February 2021

Source: Actu Cameroun

'Le Maroc a posé un acte d’indiscipline qui doit interpeller'

Journaliste et patron de Radio Sport Info (Rsi), il revient dans l’analyse qui va suivre sur le refus de l’équipe marocaine de loger dans un hôtel à Yaoundé.
Ci-dessous, l’intégralité de son texte :

En refusant de rejoindre l’hôtel qui leur a été réservé par l’organisation, les marocains soulèvent un problème qui ne doit être aucunement éludé, sous le prétexte de leur indiscipline. Comment ont été sélectionnés les hôtels retenus pour les délégations officielles ? Il faut dire d’emblée, que ce n’est pas la Caf qui sélectionne les hôtels.

Elle fait des arbitrages sur les hôtels présentés par les autorités locales. En plus du ministère en charge des sports, le ministère du tourisme est mis à contribution pour la sélection des hôtels. Et la même question revient. Sur quelles bases sélectionne t-on les hôtels ? On vous parlera du standing, de l’accessibilité et sécurité machin chouette, mais il ya surtout la camaraderie, le copinage et l’absence de connaissances…



Personnellement je ne connaissais pas cet hôtel avant la fugue marocaine. Mais je voudrais comprendre comment un tel espace n’a pas pu être retenu pour la compétition. Parce que les équipes sérieuses ne préparent pas la compétition en plein centre ville, pour des question de concentration et de promiscuité. Elles préfèrent un cadre détaché et loin des bruits.

Généralement, les hôtels au centre urbain, sont mieux pour les délégations administratives, les officiels. C’est l’idéal pour les équipes et leur concentration. Pour le standing et son positionnement cet hôtel aurait dû être intégré dans le casting…

Parceque pour le site de l’ouest Cameroun, aucun hôtel du centre-ville de Bafoussam, ne devrait recevoir les équipes pour la Can. L’hôtel le plus proche du stade est au minimum à 60 km. Comment donc une telle logique a présidé au choix de sites à Bafoussam et pas ailleurs ?

Je ne reviendrai pas sur la curiosité que dans le Sud-ouest, un hôtel comme Seme Beach, cadre idéal pour les sélections, ait été totalement mis de côté. Il n’est donc pas exclu qu’à la prochaine Can, il y ait un incident à la marocaine. La même chose pour des sites comme KSA à Douala.

Parce qu’aucune raison logique ne peut expliquer cela. À Bafoussam, un hôtel initialement sélectionné au centre-ville et ayant une centaine de chambres en construction à l’époque, avait été sorti de la liste sans une raison lisible. Le Maroc a posé un acte d’indiscipline qui doit interpeller pour la prochaine grande compétition et faire sauter les verrous des amitiés embusquées. En fait, un autel pour mieux voir ce qui se passe.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter