Vous-êtes ici: AccueilSport2021 06 03Article 599926

Sports News of Thursday, 3 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Le Cameroun dans le top 5 des pays qui octroient des talents à l’Europe

Le Cameroun  mis un accent sur la formation des joueurs locaux Le Cameroun mis un accent sur la formation des joueurs locaux

Le pays des Lions Indomptables est le cinquième du continent à ravitailler les clubs des championnats européens en joueurs.

Le Cameroun met un accent sur la formation des joueurs locaux


Le Cameroun a également produit des talents dans les autres disciplines


L’Europe est le continent où le sport se fait le mieux. C’est pourquoi, le rêve de tout footballeur africain est bien souvent d’intégrer un club du vieux continent et en particulier l'un de ses grands championnats à savoir : la Premier League (Angleterre), la Liga (Espagne), la Bundesliga (Allemagne), la Série A (Italie) ou la Ligue 1 (France). Dans ce contexte, le Cameroun est le cinquième pays africain, pourvoyeur de talents pour l’Occident. Enfin, selon une étude de l'observatoire du football du Centre International d'Etude du Sport (Cies). Selon les conclusions de cette enquête sur les migrations dans le monde du football, le pays des Lions Indomptables (173 joueurs dont 64,7 % évoluant en première division) arrive derrière le Nigeria (399 joueurs), le Ghana (311 joueurs), le Sénégal (230 joueurs) et la Côte d’Ivoire (204 joueurs).

Pour arriver à ce niveau, le Cameroun a misé sur la formation de ses talents au plan local. C’est ainsi que des Centres comme la Kadji Sport Academy (KSA) ont émergé. Reconnu comme l'un des meilleurs centres de formation en Afrique subsaharienne, la KSA traine la réputation d’être la pépinière de grands clubs européens comme le FC Barcelone, Manchester United, Real Madrid, l’Inter Milan, l’Olympique de Marseille, Paris Saint Germain, Galatasaray, Chelsea FC… Où ont évolué Samuel Eto'o Fils, Eric Djemba Djemba, Stéphane Mbia, Idriss Carlos Kameni, Nicolas Nkoulou etc. D’autres comme Rigobert Song, Wome Nlend, Clinton Njie et plus récemment la pépite du RC Lens Ignatius Ganago eux, sont passés par l’Ecole de Football des Brasseries du Cameroun avant de connaitre la gloire au plan international.

Les footballeurs et footballeuses en avant

Plusieurs centre de formations au Cameroun ne disposent pas de moyens financiers pour couvrir toutes les charges liées à leurs activités. Mais au final, les résultats sont encourageants : des talents éclosent et les recruteurs étrangers se bagarrent pour se les arracher. C’est le cas de la Fondation Samuel Eto’o où sont passés de nombreux prodiges comme André Onana (Ajax), Fabrice Olinga (Mousron), Fabrice Ondoa (KV Ostende), Christian Bassogog (Henan). Ou encore Fauve Azur qui offert deux talents, les frères Stéphane Zobo et Steve Mvoue (champion d’Afrique des moins de 17 ans) au club français de Toulouse. Même chez les filles, le Cameroun a des raisons de bomber le torse. Tenez, Gaëlle Enganamouit, la meilleure joueuse du continent en 2015 est un pur produit local. Comme les stars de l’équipe nationale Nchout Njoya Ajara (Atlético Madrid), Aboudi Onguéné (Cska Moscou) et bien d’autres considérées comme les meilleures ambassadrices du continent dans les championnats européens.


Les autres disciplines

Certes le football est la discipline où le Cameroun excelle le plus en matière de façonnage des talents. Mais les autres sports ne sont pas en reste. C’est le cas du basketball avec Joël Embiid (Philadelphie) et Pascal Siakam (Raptors de Toronto), deux prodiges formés à Douala et aujourd’hui considérés comme les deux Africains les plus performants de NBA. Dans le volleyball, le pays fait partie des principaux pourvoyeurs de joueuses aux clubs européens. Régulièrement appelées en sélection nationale, championne d’Afrique en titre, elles sont près d’une quinzaine à faire briller les couleurs vert-rouge-jaune dans le championnat français principalement. C’est le cas de Christelle Nana, Amana Guigolo, Estelle Adiana de Chamalières VBC ou encore Stéphanie Fotso d’Harnes VB. Dans d’autres disciplines, le «Made in Cameroon» est valorisé par des athlètes tels que le champion du monde de boxe 2007 Issa Hamza, la nouvelle terreur de MMA Francis Ngannou sacré champion du monde des poids lourds. Et aussi Victorine Fomum, l’amazone du tennis de table en Afrique. Sacrée championne du continent en 2005, elle est la première Africaine à participer au Mondial des 16 meilleures joueuses de tennis de table en Chine (2006).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter