Vous-êtes ici: AccueilSport2021 08 14Article 613645

BBC Afrique of Saturday, 14 August 2021

Source: www.bbc.com

La tyroïde, cette hormone dont le dérèglement impacte tout le corps

Les aliments solides constituent la principale source d'iode alimentaire Les aliments solides constituent la principale source d'iode alimentaire

La tyroïde qu'est ce que c'est?

La tyroïde est une glande de quelques centimètres à peine qui se trouve à la base du cou et qui sécrète des hormones thyroïdiennes. Celles ci agissent sur toutes les cellules et permettent le bon fonctionnement du corps.

Les hormones thyroïdiennes agissent entre autre sur le cœur et l'appareil digestif, d'où l'importance de la tyroïde pour le corps.

Quelles sont les maladies de la tyroïde?

Pour des raisons non élucidées les femmes sont les plus touchées par les maladies de la tyroïde.

Selon Dr Etoua Martine, endocrinologue à l'hôpital central de Yaoundé au Cameroun certaines thèses laissent croire que les œstrogènes, cette hormone naturelle sécrétée par l'ovaire, seraient en cause.

Bien que nombreuses les principales maladies de la tyroïde sont:

- Le goitre généralement reconnu comme la maladie de la tyroïde la plus répandue.

C'est une augmentation du volume de la tyroïde. L'une des cause connue du goitre est une carence en iode. Le goitre peut également être héréditaire.

A ne pas manquer sur BBC Afrique

Les nodules thyroïdiens qui contrairement au goitre, ils touchent certaines parties de la glande thyroïdienne.

- L'hyperthyroïdie est l'augmentation de la sécrétion des hormones thyroïdiennes.

Elle touche généralement des personnes avec des prédispositions génétiques lorsqu'elles sont exposés au tabac, au stress ou encore dans une région

- L'hypothyroïdie, par contre est le manque d'hormones. Ce qui entraine une baisse de la température et un ralentissement des fonctions.

- Les cancers

Quels symptômes?

Le Goitre est souvent asymptomatique et c'est l'augmentation de la taille du cou qui alerte.

Parfois on observe une modification de la voix et des sensations de gènes et des problèmes respiratoires, surtout au coucher.

Si les modifications de la taille du cou sont visibles à l'œil, le diagnostic du goitre est à confirmer après une échographie de la tyroïde.

Dans le cadre de l'hyperthyroïdie les signes phares qui alertent sont: des palpitations (les battements rapides du cœur) même au repos, une grande fatigue inexpliquée à toute heure, une perte de poids, une diarrhée et une sudation excessive.

L'hypothyroïdie se manifeste par : un battement faible et lent du cœur, une faiblesse musculaire, une fatigue constante, gonflement, sécheresse et épaississement de la peau, une prise de poids.

Comment traitement ?

la chirurgie est souvent le recours en cas d'hyperthyroïdie associée à un goitre se traite par des médicaments pour baisser le taux de sécrétion des hormones. C'est un traitement assez long qui peut s'étaler sur dix huit mois explique Dr Etoua Martine.

L'endocrinologue camerounaise ajoute que "lorsque l'hyperthyroïdie est associée à un goitre, elle peut se résorber par la chirurgie" L'opération permettra soit de réduire ou d'enlever la tyroïde.

Il faudra alors compléter le traitement avec des remplacement hormonal.

Dans certains pays, le traitement à l'iode radio-actif est disponible mais toujours accessible à tous selon Dr Etoua. Cette méthode permet de traiter l'hyperthyroïdie sans opérer.

Le patient reçoit une molécule d'iode radio-actif qui va détruire chimiquement la tyroïde. Le remplacement hormonal peut se faire en sus.

Comment le prévenir?

L'organisation mondiale de la santé recommande une alimentation normale avec une quantité d'iode adéquate de l'iode pour prévenir les maladies de la tyroïde et principalement le goitre.

Dans la plupart des cas, les aliments solides constituent la principale source d'iode alimentaire puisqu'ils procurent 90% environ de l'apport total, le reste étant fourni par l'eau.