Vous-êtes ici: AccueilSport2021 08 03Article 611788

BBC Afrique of Tuesday, 3 August 2021

Source: www.bbc.com

La belle 2021 de l'Italie après 'sa pire année depuis la seconde guerre mondiale'

L'Olympe des dieux L'Olympe des dieux

"Les gagnants de l'Eurovision après 31 ans. Champions d'Europe après 53 ans. Médaille d'or olympique en saut en hauteur après 41 ans. Première médaille d'or olympique dans le 100 mètres. Si nous attaquons maintenant, nous pouvons facilement reconquérir l'Istrie, la Dalmatie, la Corse et la Gioconda".

Ce message a été partagé par de nombreux Italiens sur les médias sociaux lundi, exaltés par la bonne performance de leurs athlètes dimanche aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, où ils ont remporté deux médailles d'or inattendues.

"C'est le plus grand jour de l'histoire du sport italien", déclare le président du Comité olympique italien, Giovanni Malagò, à propos de la victoire finale de Gianmarco Tamberi au saut en hauteur et de la victoire de Marcell Jacobs sur 100 m, qui est devenu officiellement le coureur le plus rapide du monde et donc le successeur du légendaire Usain Bolt.

"Nous avons réalisé quelque chose d'épique et d'extraordinaire - tout comme le succès dans le football - et cela rassemble le pays", explique Malagò. "Nous avons eu des victoires épiques, comme remporter la Coupe du monde de football (quatre fois), mais en termes (olympiques), c'est quelque chose que les petits-enfants de nos petits-enfants liront un jour dans les livres d'histoire."

La presse italienne s'est jointe à l'excitation. "L'Olympe des dieux", titrait La Estampa, tandis que le Corriere della Sera disait "L'histoire de nous".

Dans le quotidien Gazzette dello Sport, un chroniqueur explique l'ampleur des triomphes : "Remporter la première place au 100 mètres et au saut en hauteur signifie battre des concurrents fantastiques. C'est pourquoi l'Italie n'a jamais connu une journée comme celle-ci en 125 ans de participation aux Jeux olympiques".

Mais la journée extraordinaire de dimanche est aussi, en partie, la dernière d'une série de triomphes que le pays a accumulés au cours de l'année 2021.

De l'Eurovision à Tokyo

La série de succès a commencé en mai lorsque le groupe italien de rock alternatif Maneskin a remporté le concours de l'Eurovision, ce qui n'était pas arrivé depuis plus de trois décennies.

En juillet, l'équipe de football italienne a de nouveau remporté le championnat d'Europe après 53 ans sans titre, en battant l'Angleterre aux tirs au but, tandis que Matteo Berrettini est devenu le premier Italien à atteindre une finale de Grand Chelem en 45 ans au tournoi de Wimbledom.

"Nous avions déjà eu suffisamment de signes indiquant que c'était l'année de l'Italie. Mais nous n'aurions jamais pensé que ce pays, l'un des plus durement touchés par la pandémie, assommé par le covid-19, se relèverait avec une telle vigueur pour nous amener à réaliser le record le plus important de l'histoire du sport : le premier jour d'août, Marcell Jacobs, né au Texas mais très italien, a remporté les 100 mètres aux Jeux olympiques de Tokyo, succédant à Usain Bolt comme homme le plus rapide du monde", écrit la journaliste Veronica Cursi dans le quotidien Il Messaggero dans un article sur "la fierté d'être italien".

Et ces victoires ont généré un sentiment de renouveau pour un pays qui, en 2020, a été l'un des plus durement touchés par la pandémie de covid-19.

"C'est certainement très important pour l'Italie, après que le pays a traversé l'un de ses moments les plus difficiles depuis la Seconde Guerre mondiale. Nous avons eu 128 000 morts, des séquestrations, etc.", explique le journaliste italien Davide Lerner dans l'émission Outside Source de la BBC.

  • "Comment je me suis battue pour garder mon enfant"
De plus, au-delà des médailles, la journée olympique de dimanche avait une composante émotionnelle importante, non seulement en raison de la signification des victoires, mais aussi de la manière dont elles ont été obtenues.

Après s'être rompu le talon d'Achille lors de sa dernière course avant les Jeux olympiques de Rio 2016, auxquels il n'a pas pu participer, la carrière sportive de Gianmarco Tamberi a été fortement remise en question, sa victoire avait donc une certaine charge vindicative.

Dans le même temps, alors que Tamberi et son principal rival, Mutaz Essa Barshim, du Qatar, terminent à égalité après une compétition épuisante de deux heures et ont décidé de partager la médaille d'or, les spectateurs du monde entier ont été émus par son geste de sportivité.

Tamberi était encore sur la piste en train de célébrer sa victoire lorsque, quelques minutes plus tard, Jacobs a franchi la ligne d'arrivée pour remporter la médaille d'or du 100 mètres.

Les deux athlètes se sont embrassés et les Italiens du monde entier ont savouré un moment unique de leur histoire : un champion olympique en accueillant un autre sur la piste.