Vous-êtes ici: AccueilSport2020 04 18Article 506170

xxxxxxxxxxx of Saturday, 18 April 2020

Source: lebledparle.com

La CAF veut retirer l'organisation de la finale de la Ligue des Champions au Cameroun

En début mars dernier, la Confédération africaine de football a sélectionné le stade de Japoma de Douala au Cameroun pour accueillir la finale de la Ligue des champion 2020, mais à cause de l’épidémie de Coronavirus dans le pays, la destination devrait être changée au profit du Rwanda.

Selon plusieurs sources concordantes et notamment, le site panafricain Africa Top Sport, l’enceinte ultra moderne et flambant neuve de Japoma à Douala dans la capitale économique du Cameroun, ne sera plus l’hôte du dernier match de l’édition 2020 de la Ligue des champions de la CAF.

Pour cause, le pays des Lions indomptables est l’un des plus touchés par la pandémie de Coronavirus sur le continent. En effet, il est le deuxième territoire le plus atteint d’Afrique subsaharienne après la république Sud-africaine.

Selon les chiffres révélés par le gouvernement le 16 avril, 922 personnes ont été testées positives au coronavirus, 154 ont recouvré la santé et 22 sont mortes. La pandémie gagne donc du terrain de manière exponentielle et les autorités camerounaises ont décidé de prolonger de 15 jours supplémentaires, les mesures strictes de lutte contre le virus.

Le Rwanda en plan B

Pour remplacer le Cameroun, l’instance dirigée par Ahmad Ahmad aurait opté pour le Rwanda d’après les informations de nos confrères d’Africa Top sports. Le pays de Paul Kagame ne compte que 135 cas confirmés de Covid-19 sur son sol.

Si la décision de transférer la finale de la ligue des champions au Rwanda n’est pas encore officielle, il va de soi que l’évolution de la crise sanitaire sera un facteur important dans le choix définitif.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter