Vous-êtes ici: AccueilSport2019 01 29Article 454930

Sports News of Tuesday, 29 January 2019

Source: pdefoot.com

LFPC: Semengue tente de rassurer sur la question des sponsors


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le général Pierre Semengue vient de dévoiler un peu plus sur l’état des lieux au sein de la ligue de football professionnelle du Cameroun alors que l’on sort d’un cinglant boycott du démarrage du championnat, lequel sonne comme un échec cuisant de sa part. Et c’est peut être ce revers qui aurait poussé le général à la retraite à se livrer. L’on apprend alors suffisamment sur les contours de la rupture du partenariat avec le sponsor Mtn Cameroun mais surtout sur les initiatives entreprises ou en cours afin de renflouer les caisses de la LFPC.

« Nous avons rompu avec MTN. Il existe une prime de bonne séparation qui s’élève à 210 millions. Nous devons la recevoir d’ici la fin du mois. Une correspondance a déjà été adressée à l’entreprise de téléphonie mobile. Toutefois, d’autres sponsors frappent à la porte de la Ligue. Il y a notamment l’entreprise chinoise Boom Lign qui doit monter les véhicules à Kribi. Elle ambitionne d’injecter 1 milliard 820 millions de F, dont 810 millions de F seront disponibles à la fin du mois en cours. Une autre structure, qui s’engagera dans le pari sportif, une fois installée, pourra nous donner 800 millions de F. Nous attendons également les petits calibres qui nous donneront 10 millions de F ici, 20 millions là. C’est tout ça qui pourra renflouer les caisses de la Ligue », a déclaré le Général Pierre Semengue dans les colonnes de Cameroon-tribune.

LIRE AUSSI: Bamboutos de Mbouda: les raisons d’un départ inopiné du président

Voilà donc qui pourrait, à quelques égards, expliquer l’entêtement du président de la LFPC à lancer le championnat, sans toutefois passer par l’assemblée générale, qui à coup sur, devait s’intéresser à cet aspect financier, cardinal pour le bon déroulement des rencontres.

La question reste et demeure alors celle de savoir si le syndicat des clubs d’élite du Cameroun (Sycec) était au courant de toutes ces avancées et initiatives. Encore qu’il ne s’agit, dans ce cadre, que des promesses, soit rien de concret et donc de disponible.

Le syndicat des clubs d’élite du Cameroun avait-il souhaité de l’espèce avant le démarrage de la saison ? Cette hypothèse n’est peut être pas à exclure.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter