Vous-êtes ici: AccueilSport2021 05 11Article 596677

BBC Afrique of Tuesday, 11 May 2021

Source: www.bbc.com

L'importance vitale du repos technologique... et les technologies paradoxales qui peuvent nous aider à l'obtenir

L'analyse a révélé que l'absence de pauses entraînait une forte augmentation du niveau de stress L'analyse a révélé que l'absence de pauses entraînait une forte augmentation du niveau de stress

Ce n'est un secret pour personne que la technologie est de plus en plus présente dans nos vies, surtout depuis l'année dernière.

Nous utilisons nos appareils pour rester en contact avec nos amis et notre famille, pour éduquer et divertir nos enfants et, pour beaucoup, pour travailler à domicile.

Mais les interactions virtuelles sans fin ont conduit à ce que l'on appelle la "Zoom fatigue", selon des scientifiques de l'université de Stanford.

A ne pas manquer sur BBC Afrique :

Pour éviter l'épuisement numérique, les entreprises tentent désormais de concevoir des solutions technologiques qui encouragent la productivité et la créativité et permettent de passer moins de temps à fixer un écran.

Faire des pauses

Microsoft a introduit un nouvel outil dans Outlook qui encourage les gens à raccourcir les réunions et à multiplier les pauses.

Les paramètres programment les réunions cinq minutes après l'heure, afin de ménager une pause naturelle entre les appels.

L'outil a été créé en réponse aux recherches menées par Microsoft, qui ont montré que les réunions virtuelles successives peuvent provoquer un sentiment de stress et de distraction.

Les chercheurs ont effectué des scans cérébraux de 14 personnes au cours de quatre réunions consécutives d'une demi-heure, certaines sans pause et d'autres avec des pauses de 10 minutes entre chaque réunion.

L'analyse a révélé que l'absence de pauses entraînait une forte augmentation du niveau de stress, notamment lors du passage d'un appel à l'autre.

Il est également essentiel de faire une pause physique loin des écrans, car cela peut améliorer notre capacité de concentration", explique à la BBC Nick Hedderman, responsable du sujet à la branche britannique de Microsoft.

Il suggère que les managers puissent créer une "culture positive du travail à distance" dans ces locaux :

Des frontières bien définies"Si nous sommes conscients de notre comportement et que nous fixons des limites et des horaires clairs, nous pouvons choisir de faire travailler la technologie pour nous plutôt que contre nous", explique Naz Beheshti, ancienne assistante de direction du cofondateur d'Apple, Steve Jobs.

Son nouveau livre Pause. Respirez. Choisissez. Devenez le PDG de votre bien-être souligne l'importance de s'ennuyer, une leçon que Jobs a apprise pour favoriser la créativité.

  • La lecture peut-elle améliorer la santé mentale?
"La prochaine fois que vous aurez un trou dans votre journée, abstenez-vous de le combler", écrit-elle dans son livre.

"Résistez à prendre votre téléphone ou d'autres appareils électroniques, qui pourraient vous divertir temporairement avec quelque chose qui vous distrait, comme la mise à jour sans fin de vos réseaux sociaux."

Un nombre croissant d'études scientifiques montrent que les téléphones et les notifications ont un effet néfaste sur la productivité et l'attention.

Des recherches menées par l'université de Californie à Irvine ont montré qu'il fallait 23 minutes pour revenir à une seule tâche après une notification. Et les gens ont réussi à concentrer leur attention sur les ordinateurs pendant 47 secondes seulement en moyenne avant de passer à un autre écran, comme un téléphone.

La recherche suggère que les notifications peuvent prendre du temps pour se remettre, provoquer des erreurs et causer du stress.

Limites quotidiennes

Apple et Google ont tous deux essayé de responsabiliser les utilisateurs de smartphones, avec la fonction Screen Time d'Apple et l'outil Digital Wellbeing d'Android.

L'appareil de l'utilisateur lui indiquera le temps qu'il passe dans chaque application et le nombre de notifications qu'il a reçues.

Vous pouvez fixer des limites et des horaires et personnaliser les notifications.

En outre, Google ajoute une nouvelle fonctionnalité qui enverra une alerte vous demandant de lever les yeux de votre téléphone lorsque vous marchez.

Selon une étude de l'université de Chicago, sans notifications, la simple présence d'un téléphone peut réduire la capacité de concentration.

Désintoxication numérique

Pour ceux qui n'ont pas la volonté de désactiver les notifications, il existe des solutions techniques matérielles.

Le Light Phone est un téléphone mobile simple qui vise à éliminer les distractions causées par les smartphones.

Il dispose de fonctionnalités très basiques : appels, messages texte (et messages de groupe) et alarme.

Il peut également intégrer une calculatrice, un lecteur de musique simple et un outil de podcasting.

Mais le téléphone "n'aura jamais de réseaux sociaux, de navigation sur le web, de courrier électronique, d'informations ou de publicités", promet la société.

Les commandes de Light Phone ont fortement augmenté pendant la pandémie, car les gens ont du mal à se déconnecter chez eux.

"Le problème est toujours là, il est même pire car nous sommes enfermés", explique le cofondateur Kaiwei Tang.

Seulement 50 % des utilisateurs de Light Phone l'utilisent comme téléphone principal, beaucoup l'utilisent pour le week-end, en vacances ou la nuit quand ils veulent se reposer, ajoute Tang.

Et pour rédiger des documents, ou les éditer, reMarkable offre une solution technologique... sur l'ordinateur portable.

Il ressemble à une tablette, mais donne l'impression d'écrire sur du papier. La technologie peut également convertir votre écriture manuscrite en un fichier texte pour l'envoi par courrier électronique.

Mais comme il est conçu pour "vous mettre dans un état de productivité", vous ne pouvez pas naviguer sur Internet, recevoir des e-mails ou même vérifier l'heure.

"Ce n'est pas seulement un appareil, c'est un contre-mouvement à tout cela", explique le PDG de l'entreprise, Magnus Wanberg.

Il estime qu'il est "hypocrite" pour les grandes entreprises technologiques de faire peser sur les utilisateurs la responsabilité de limiter le temps d'écran, alors que les appareils et les algorithmes sont conçus pour créer une dépendance.

"La concentration est la denrée la plus rare que nous ayons actuellement", ajoute-t-il.

Travail de fond

On est de plus en plus conscient de l'importance de ne pas interrompre le "travail en profondeur" [où l'on est vraiment concentré], explique le professeur Duncan Brumby de l'University College London.

"Nous savons que les périodes de travail intense sont de courte durée et difficiles à trouver", ajoute-t-il.

"Il faut donc utiliser ces périodes à bon escient, et désactiver les notifications pendant ces périodes".

Mais si cela peut être plus productif, ces modes de travail ne conviennent pas forcément à tout le monde.

"Vous êtes à la merci de votre patron" si vous ne répondez pas aux appels ou aux courriels pendant de longues périodes, affirme Bruce Daisley, ancien vice-président de Twitter et désormais auteur qui écrit sur la culture du travail en face à face.

"La quasi-totalité du travail moderne n'est pas optimale pour la concentration", ajoute-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter