Vous-êtes ici: AccueilSport2021 08 18Article 614251

Infos Sports of Wednesday, 18 August 2021

Source: www.camerounweb.com

L’Afrique n’a plus de grandes nations du football – Samuel Eto’o

L’Afrique n’a plus de grandes nations du football L’Afrique n’a plus de grandes nations du football

• La Coupe du monde 2022 aura lieu au Qatar

• Samuel Eto’o analyse le potentiel des pays africains

• Il est également ambassadeur de la Coupe du monde 2022



Avant de participer mardi à la cérémonie du tirage au sort de la CAN 2021, l’ancien international camerounais Samuel Eto’o Fils a accordé une interview aux confrères du journal Nouvelle Tribune. Interrogé sur la participation des équipes africaines à la prochaine Coupe du monde qui aura lieu en 2022 au Qatar, l’ancien buteur du Real Madrid peint un tableau peu reluisant du football sur le continent. L’Afrique n’a plus de grandes nations du football selon Samuel Eto’o.

« Aujourd'hui, l'Afrique n'a plus vraiment de grandes nations du football. Il reste encore le Cameroun, le Nigéria, l'Algérie, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, qui sont en haut de l'affiche et plusieurs équipes progressent vite, mais globalement, il n'y a plus de grandes nations du football tout comme il n'y a pas non plus de petites nations du foot. Chacun a sa chance », a-t-il déclaré.

L’homme qui rêve d’entrainer une équipe nationale africaine avec qui il remportera une coupe du monde souhaite voir en 2022 des équipes africaines dans le dernier carré. La coupe du monde ne doit plus être un espace de figuration ou un lieu de tourisme pour les pays africains.

« Il est temps pour les Africains de s'assumer. Il faut anticiper cette Coupe du Monde avec l'ambition de jouer la finale. Si nous y arrivons, cela participera à améliorer la visibilité de l'Afrique. Pour réussir, il faut donner aux joueurs africains les moyens d'y arriver avec une assistance technique et une préparation excellentes », a laissé entendre l’ancien international camerounais qui est également ambassadeur de la compétition mondiale qui aura lieu à Qatar en 2020. Et’o a d’ailleurs saisi l’occasion pour vanter les capacités d’organisation de son pays d’accueil.

« Je vis à Doha depuis près de 4 ans et je peux vous dire qu'à côté des infrastructures qui sont actuellement en construction, le pays possède des équipements et des stades qui lui permettraient d'accueillir le Mondial dès demain ! Par ailleurs, les nouvelles technologies vont porter le succès du prochain Mondial et puis cet événement aura lieu pendant la meilleure saison de l'année, avec des températures agréables. Toutes les conditions pour la réussite de ce grand rendez-vous des amoureux du foot seront réunies », explique-t-il.