Vous-êtes ici: AccueilSport2021 05 18Article 597538

BBC Afrique of Tuesday, 18 May 2021

Source: www.bbc.com

Immunité Covid : peut-on être infecté deux fois ?

la science tente de trouver une réponse pour aider les gouvernements la science tente de trouver une réponse pour aider les gouvernements

La plupart des personnes qui ont eu Covid-19 sont protégées pendant au moins cinq mois, selon une étude menée par Public Health England en janvier.

Le risque de contracter le virus deux fois est d'environ 83 % inférieur, par rapport à ceux qui n'ont jamais eu le Covid-19, selon les scientifiques.

Mais les experts préviennent que certaines personnes attrapent à nouveau Covid-19 - et peuvent en infecter d'autres.

Ils soulignent que les gens devraient suivre les règles d'hygiène, qu'ils aient ou non contracté le virus.

Le professeur Susan Hopkins, qui a dirigé l'étude, a déclaré que les résultats étaient encourageants, suggérant que l'immunité durait plus longtemps que certaines personnes le pensaient, mais que la protection n'était en aucun cas absolue.

C'était particulièrement préoccupant que certains de ceux réinfectés avaient des niveaux élevés de virus - même sans symptômes - et risquaient de le transmettre à d'autres, a-t-elle déclaré.

"Cela signifie que même si vous pensez que vous avez déjà eu la maladie et que vous êtes protégé, vous pouvez être rassuré qu'il est très peu probable que vous développiez des infections graves, mais il existe toujours un risque que vous puissiez contracter une infection et la transmettre à d'autres", a-t-elle ajouté.

Certains patients se sont rétablis du Covid-19 mais ont été testés positifs par la suite.

Les infections par les coronavirus, comme le rhume, entraînent normalement une immunité du patient. Qu'est-ce qui est différent avec ce virus ?

Immunité Covid: pouvez-vous l'attraper deux fois ?

De juin à novembre 2020, près de 21 000 travailleurs de la santé à travers le Royaume-Uni ont été régulièrement testés pour voir s'ils :

  • avaient actuellement le coronavirus
  • l'avaient eu auparavant
Parmi ceux qui n'avaient pas d'anticorps contre le virus, ce qui suggère qu'ils ne l'avaient peut-être jamais eu, 318 ont développé de nouvelles infections potentielles au cours de cette période.

Mais parmi les 6 614 anticorps, ce chiffre n'était que de 44 nouvelles infections potentielles.

Les chercheurs ont reçu divers éléments de preuve suggérant que ces personnes avaient été réinfectées - y compris de nouveaux symptômes plus de 90 jours après leur première infection, de nouveaux tests sur écouvillon positifs et des tests sanguins.

  • Pourquoi traiter le Covid-19 avec des médicaments est plus difficile que vous ne le pensez
Certains tests sont toujours en cours et les chercheurs affirment que leurs résultats seront mis à jour au fur et à mesure de leur entrée.

Un homme de 70 ans a été réinfecté après sa guérison, ce qui constitue une découverte surprenante et inquiétante pour les médecins.

Il a été placé en isolement dans un hôpital de Tokyo en février 2020, après avoir été testé positif au coronavirus.

Selon la chaîne d'information japonaise NHK, il s'est rétabli et a repris une vie normale, en prenant même les transports publics.

Mais quelques jours après, il s'est senti de nouveau malade et a eu de la fièvre.

L'homme est retourné à l'hôpital et, à sa grande surprise (et à celle des médecins), il y a appris qu'il avait de nouveau été testé positif au Covid-19.

Bien qu'il ne soit pas le seul cas de ce genre au Japon, la réinfection apparente ou la résurgence du Coronavirus chez des patients ne se produit que chez une minorité de personnes, ce qui constitue un nombre important de cas. Mais pourquoi ?

Résurgence virale

Luis Enjuanes, virologue au Centre national espagnol de biotechnologie (CSIC), a déclaré à la BBC qu'au moins 14% des patients dont le test de dépistage de Covid-19 s'est révélé négatif sont ensuite à nouveau positifs.

Selon lui, il ne s'agit pas d'une deuxième infection mais d'un cas de "rebondissement" du virus.

"Mon explication, parmi beaucoup d'autres possibles, est qu'en général ce coronavirus immunise la population, mais la réponse immunitaire n'est pas très forte chez certains individu", dit Enjuanes.

"Lorsque cette réponse immunitaire ralentit, le virus, qui reste dans un certain réservoir dans le corps, revient".

Le virus peut rester dans l'organisme

Certains virus peuvent rester dans l'organisme pendant trois mois ou plus.

"Lorsqu'une personne devient positif puis négatif, on suppose qu'elle a développé une immunité, de sorte que le virus ne devrait pas réapparaître", explique M. Enjuanes.

"Mais certains agents infectieux pourraient encore exister dans les tissus du corps qui ne sont pas exposés aux défenses de l'organisme, comme d'autres organes".

Mais il y a quelque chose à propos du Covd-19 qui intrigue les scientifiques : la courte période observée entre le moment où un patient est à nouveau positif après sa guérison.

Des scientifiques perplexes

Nous savons que l'immunité fonctionne différemment, selon les maladies.

Dans le cas de la rougeole, une seule vaccination dans l'enfance suffit généralement pour conférer à une personne une immunité à vie.

Toutefois, certaines autorités sanitaires ont recommandé que les personnes d'un certain âge puissent recevoir une injection répétée avec un vaccin plus moderne que le vaccin original, ce qui est plus sûr.

Il existe d'autres virus contre lesquels les vaccins ne sont pas aussi efficaces, c'est pourquoi nous devons augmenter nos doses à intervalles réguliers.

Et il existe d'autres vaccins, par exemple contre la grippe, ou la grippe saisonnière, qui doivent être administrés chaque année, car les virus mutent.

Toujours en quête d'explications

Mais comme le Covid-19 est un nouveau virus, les scientifiques essaient encore de comprendre ce qui explique la courte période entre les deux infections.

Isidoro Martínez, chercheur à l'Institut de santé Carlos III, à Madrid, affirme que bien que les réinfections par les coronavirus puissent se produire, il est étrange qu'avec le Covid-19 elles se produisent si peu de temps après la guérison.

Mais la science tente de trouver une réponse pour aider les gouvernements à décider des mesures de santé publique à prendre.

"S'il n'y a pas d'immunité durable, lors des prochaines épidémies, d'ici un ou deux ans, vous serez réinfecté. C'est normal", a déclaré M. Martínez à la BBC.

"Mais il est rare qu'une personne soit réinfectée par le même virus juste après avoir été guérie. De plus, pour autant que nous le sachions, ce coronavirus ne change pas autant que le virus de la grippe", a-t-il ajouté.

Une recrudescence temporaire

Son explication est similaire à celle d'Enjuanes.

"Ce qui se passe peut-être, c'est que les personnes qui sont à nouveau positif pour le Covid-19 après avoir été testées négatif connaissent une recrudescence temporaire de l'infection avant qu'elle ne soit définitivement éliminée".

Mais les deux chercheurs avertissent que d'autres études sont nécessaires pour comprendre le Covid-19.

L'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) a déclaré à la BBC que "ce (Covid-19) est un nouveau virus sur lequel nous en apprenons chaque jour davantage", de sorte qu'il n'est pas possible d'expliquer avec certitude les cas de réinfection.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter