Vous-êtes ici: AccueilSport2021 04 20Article 591286

BBC Afrique of Tuesday, 20 April 2021

Source: bbc.com

Idriss Deby : qui était le maréchal , rempart de la lutte contre le terrorisme dans le Sahel?

Idriss Deby aura dirigé le Tchad de 1990, année de sa prise du pouvoir des mains d'Hissène Habré, le président qu'il a évincé avec une rébellion, à sa mort des suites de blessures au front contre des rebelles qui aussi tentaient de le renverser.

Malgré sa victoire avec 80% des voix confirmé ce mardi, le Maréchal tchadien n'entamera pas son sixième mandat à la tête de son pays : il est mort des suites de blessures au front. Considéré comme un autocrate par certains, il était aussi vu comme un rempart contre le terrorisme et instabilité dans le Sahel. Qui était cet homme qui a tant marqué l'histoire de son pays ?

Idriss Deby Itno, le président du Tchad, est mort : à quoi doit-on s'attendre?

Né en 1952 à Fada dans le Nord du Tchad, Déby entre à l'école d'officiers d'active de N'djamena (1975-1976) après un Baccalauréat scientifique. Il intègre ensuite l'Institut Aéronautique d'Amaury la Grange de Hazebruk en France. Devenu Pilote de transport, diplômé en parachutiste, Idriss Déby retourne au Tchad en 1979, en pleine guerre civile.

Il prend le pouvoir le 1er décembre 1990 à la tête d'une rébellion, le Mouvement patriotique du Salut qui sera plus tard transformé en parti politique. Mais l'adversité entre Idriss Déby et Hissène Habré n'a commencé qu'à partir du 1er avril 1989, à seulement une année et demi de la chute d'Hissène Habré. Avant cela, les deux hommes étaient des allies.

En effet Déby et Habré ont combattu ensemble le gouvernement d'union nationale de transition de Goukouni Wedeye, qui se réfugie en Algérie après sa chute en 1982.

Malgré sa victoire avec 80% des voix confirmé ce mardi, le Maréchal tchadien n'entamera pas son sixième mandat à la tête de son pays : il est mort des suites de blessures au front. Considéré comme un autocrate par certains, il était aussi vu un rempart contre le terrorisme dans le Sahel. Qui était cet homme qui a tant marqué l'histoire de son pays ?

Commandant des forces armées tchadiennes à 31 ansEn 1981, Idriss Déby est nommé chef d'état-major adjoint des forces armées du Nord (les FAN) d'Hissène Habré à seulement 29 ans.

Mais dès la prise de pouvoir d'Hissène Habré, il le promeut en 1983 commandant en chef des Forces armées nationales tchadiennes, les FANT.

Avec Idriss Deby à leur tête, l'armée tchadienne mettra plusieurs années pour pacifier la zone méridionale du pays où écumaient plusieurs groupes rebelles connus sous le nom de Codo, pour désigner des commandos se réclamant du général Wadal Abdelkader Kamougué qui finira lui aussi par s'exiler au Congo puis au Gabon.

Promu ensuite au grade de Colonel, Déby se rend en France où il suit les cours à l'Ecole Supérieure de Guerre Inter-Armées de 1986 à 1987.

De retour au pays, il est nommé par Habré Conseiller à la Présidence de la République chargé de la défense et de la sécurité, et en même temps, Commissaire aux Armées, puis à la Sécurité au sein du Bureau Exécutif du Comité Central de l'UNIR, le parti Unique de l'époque.

Chef rebelle et putschisteLe désaccord avec Hissène Habré a commencé le 1er avril 1989 lorsque Idriss Déby, Hassan Djamouss et Mahamat Itno, tous des proches d'Habré sont accusés de complot.

Si les deux autres ont été rattrapés et tués, Idriss Déby réussit à fuir au Soudan.

Avec l'aide des autorités soudanaises, il fonde à Khartoum en mars 1990 sa rébellion, le Mouvement patriotique du salut (MPS).

La même année, en décembre 1990, il chasse Hissène Habré du pouvoir, c'est le début du règne le plus long dans l'histoire des présidents tchadiens, et d'un des plus long du continent africain.

Ce règne a pris fin le 20 avril 2020 au moment où les résultats provisoires de la présidentielle de 2021 lui ouvrait la voie à un sixième mandat. Ce scrutin a été boycotté par d'importants leaders de l'opposition tchadienne qui dénoncent l'exclusion de certains d'entre eux ainsi qu'un processus électoral biaisé.

31 ans à la tête du TchadDurant ses 31 ans de présidence, celui qui est devenu maréchal en avril 2020 en pleine guerre contre le terrorisme, aura remporté six élections : en 1996, 2001, 2006, 2011 et 2016 et 2021. Mais il n'entamera pas le dernier.

En 2021, fin de son 5ème mandat, Déby aura passé 31 ans au pouvoir. Lors de la campagne électorale, le président Déby a promis, s'il était réélu de modifier la constitution pour limiter à deux le nombre de mandats.

Le président Déby avait fait sauter le verrou de limitation de mandat par l'Assemblée nationale depuis 2005.

Le 11 août 2020, à l'occasion des 60 ans de l'indépendance du pays, il a été élevé au grade Maréchal.

Rempart contre le terrorisme

Sous Deby, le Tchad a joué un rôle important, et parfois controversé, dans la stabilisation de la région, se déployant par exemple en République centrafricaine dans un contexte de violence intercommunautaire, ainsi que dans le nord-est du Nigeria et dans d'autres parties du Sahel pour combattre les groupes djihadistes.

L'armée est considérée comme efficace, mais elle fait l'objet d'accusations de violations des droits de l'homme et d'utilisation d'enfants soldats.

Avec la mort d'Idriss Deby, la France perd un allié de taille dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel.

En 2019, la France est intervenu au Tchad pour stopper l'avancée de colonne rebelles qui menaçaient de renverser son partenaire stratégique pour la sécurisation su Sahel. En 2013, Idriss Deby engage ses soldats dans la lutte contre les Jihadiste au Mali aux côtés des forces françaises et à la mission onusienne (Minusma).

Bilan économique

Pays producteur de pétrole depuis 2003, le Tchad est néanmoins 187e sur 189 au classement de l'indice de développement humain (IDH) de l'ONU.

Freedom House, a classé le Tchad comme "non libre" dans son dernier rapport de 2019. Le groupe de réflexion basé aux États-Unis a noté le Tchad à seulement 17/100 dans son analyse annuelle des droits politiques et des libertés civiles, notant par exemple un manque d'ouverture et de transparence dans la façon dont le gouvernement fonctionne, entre autres préoccupations.

L'organisation NetBlocks qualifie le Tchad comme le champion du monde du blocage d'Internet avec 12 mois de restrictions en 2019.

Idriss Deby n'a pas réussi à faire sortir le Tchad de son statut de pays pauvre très endetté en 31 ans de règne. Beaucoup l'accusent d'avoir placé ses proches notamment sa famille au cœur de l'appareil d'Etat. Il dément ses

En 2017 qu'il ne tolérera plus l'enrichissement illicite et prône la maîtrise budgétaire dans ce contexte de crise économique.

«La loi sera appliquée dans toute sa rigueur contre les prédateurs de la République », déclare Idriss Deby Itno en marge de la célébration de la Journée Nationale de Prière pour la Paix.

Cité en 2017 dans une affaire de corruption qui a valu à l'ancien ministre sénégalais des Affaires Etrangères Cheikh Tidiane Gadio d'être emprisonné aux Etats-Unis, Idriss Deby dément et parle de tentatives de déstabilisation contre le Tchad.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter