Vous-êtes ici: AccueilSport2020 08 29Article 538210

Sports News of Saturday, 29 August 2020

Source: Actu Cameroun

Football: les regrets de Samuel Eto’o devant le cercueil de Stephen Tataw

L’ancien footballeur international de n’avoir pas bouclé avec le défunt, et de son vivant, la reconstruction de l’architecture de la solidarité entre les footballeurs.

Les obsèques de Stephen Tataw, l’ex-capitaine des Lions Indomptables, ont débuté ce vendredi 28 août 2020. Samuel Eto’o Fils y a pris en tant que le président de la Confédération africaine de football (CAF).

Une fierté teintée d’émotions
Dans un message plein d’émotions, « le Pichichi »- meilleur buteur de chaque saison de la Liga-a fait part de sa tristesse. « Comment finir, sans dire ce qui personnellement m’anime ce soir. La tristesse forcement, mais surtout la fierté. Fierté d’avoir porté le même maillot que lui, fierté d’avoir porté comme lui le brassard des Lions Indomptables, fierté d’avoir échangé longuement de son vivant avec lui, sur la question ô combien épineuse du regroupement de tous les footballeurs, pour le développement du football camerounais. » A déclaré l’ancien footballeur international camerounais.


Le vainqueur de la Ligue des champions en 2010 se souviendra de Stephen Tataw comme « d’un aîné, d’un immense footballeur, qui a bercé mon enfance. » Mais aussi, d’ « un artisan humble, effacé, efficace, que beaucoup confondaient à la lâcheté. J’ai côtoyé beaucoup de footballeurs ici comme ailleurs, j’ai vu très peu qui acceptent de s’effacer pour les autres, j’ai vu très peu, qui acceptaient de s’humilier pour les autres, j’ai vu très peu qui acceptaient de rester dignes, même quand les vents de la vie voulaient les emporter. Stephen Tataw, mon grand frère bien aimé, était tout cela. Mon regret aujourd’hui, est de n’avoir pas bouclé avec lui et de son vivant, la reconstruction de l’architecture de la solidarité entre les footballeurs. »



Les regrets du Pichichi
Le meilleur buteur de l’histoire du Cameroun avec 56 buts finira son discours par quelques regrets. Samuel Eto’o Fils aurait aimé voir le défunt plus longtemps. Mais ce jour, souligne-t-il, devrait être un moment de célébration.


« Tu as été l’un des grands architectes du château des respect dans lequel le football africain se déploie. Nous sommes donc heureux de t’avoir connu. La Confédération africaine de football est fière d’avoir eu un footballeur de ton rang et de ton talent. Là-bas où tu vas, tu diras à Mbappé Lepe, Theophile Abega, David Mayebi, Benjamin Massing, Marc Vivien Foe et autres, que le football camerounais en particulier et africain en général, leur dit merci pour tout, et ne les oubliera jamais. Repose en paix et que la terre de nos ancêtres te soit légère… », conclut l’attaquant camerounais.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter