Vous-êtes ici: AccueilSport2020 12 16Article 562667

Sports News of Wednesday, 16 December 2020

Source: camer

Football: chassé du KV Ostende, Frabrice Ondoa crie au scandale

Viré par Ostende pour avoir participé à un « Lockdown party » dans son appartement, l’international camerounais dit ne pas se reconnaitre dans ce qui lui est reproché.

Fabrice Ondoa n’a plus de club. Son contrat vient d’être résilié par les dirigeants d’Ostende, une équipe de première division belge. Pour cause, l’international camerounais est accusé d’avoir participé dans son appartement à un ‘’Lockdown party’’. Selon Sportmagazine, c’est la police qui a mis fin la nuit de samedi à dimanche à cette fête clandestine. « Il s’est avéré qu’une dizaine de personnes ne respectaient pas les mesures en vigueur pour lutter contre le coronavirus. La police a dressé onze procès-verbaux ».

Une situation qui a heurté les dirigeants notamment le directeur exécutif du club. « En tant que club de football, nous ne pouvons pas tolérer un tel comportement égoïste et irresponsable », a déclaré Gauthier Ganaye. Et d’ajouter : « Nous n’avons pas encore eu d’infection au Covid-19 et nous faisons tout pour que cela reste comme ça. C’est pourquoi nous rappelons sans cesse à nos joueurs leurs responsabilités. Nous sommes obligés d’engager une procédure de licenciement à l’encontre de Frabrice Ondoa ».

L’international Camerounais crie au scandale. Il dit ne pas se reconnaitre dans ce qui lui est reproché. Dans une sortie sur sa page Facebook, le vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations 2017 (Can 2017), crie au scandale : « Je viens d’apprendre la nouvelle cet après-midi par courrier quasiment en même temps que la presse. Je vous avoue être choqué, car les dirigeants n’ont même pas pris la peine de m’inviter à m’expliquer sur les faits qui me sont reprochés. ». Dans son élan de mise au point, il ajoute : « Ils prennent une décision aussi grave sans même prendre la peine de m’entendre. J’ai juste reçu un courrier de leur avocat. C’est scandaleux ! S’ils avaient pris la peine de m’inviter à m’expliquer, ils auraient compris que je n’ai rien à me reprocher. Je n’ai rien à me reprocher. Je n’ai rien organisé du tout et ce n’était surement pas un Lockdown party ». Et d’accuser : « Ostende veut se servir des histoires pour casser mon contrat sans me payer ».

C’est en 2018 qu’il a rejoint Ostende pour une durée de 4 ans. Il est déjà sur le départ en attendant la suite de l’évènement.


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter