Vous-êtes ici: AccueilSport2021 05 18Article 597472

Infos Sports of Tuesday, 18 May 2021

Source: Le jour

Football: Ça chauffe à la D2 du Littoral

Les 32 équipes engagées dans le championnat régional ont repris ce 12 mai 2021, la course vers l’accès aux barrages, ou la lutte pour le maintien. Tous les matches sont des finales.


Divisée en quatre sous-poules de huit équipes, l’organisation du championnat régional a connu une relative tranquillité lors des sept journées de la phase aller. Après quelques semaines de répit, réservées aux matches des préliminaires de la Coupe du Cameroun, les clubs ont repris la route des stades pour les matches de la phase retour. Une étape tendue pour toutes les équipes, chacune ayant un objectif à atteindre, entre la qualification aux barrages et la lutte pour le maintien dans cette division.

En dehors de l’Ecole de Football Brasseries du Cameroun qui survole le sujet dans la sous-poule A en infligeant des défaites successives à ses adversaires avec les scores fleuves, les autres équipes sont au coude à coude dans les trois autres sous-poules, et les scores des matches livrés lors de la 8ème journée ont contribué à un statut quo. Caïman Club de Douala et Authentic FC du président Balock John se sont séparés dans un match nul vierge, mais avec de la chaleur à chaque bout du match. Union Sportive de Njombe et Titanic Samar ont fait jeu égal (1-1), même score dans quatre autres matches : AS Dibamba et Aigle de Nkongsamba, Savana FC – Mega Star Academy, Dauphine Academy – Olympique de Dibombari, puis Espace Foot Horizon contre Camrail.

Tous des protagonistes à la qualification aux barrages. Dans sa sous-poule, l’EFBC a laminé Eugène Ekeke Academy par 9 buts à 0, et a pris le large au classement (21 points), s’offrant une différence de cinq points à son suivant immédiat Aigle de Nkongsamba (16) qui est talonné de près par AS Dibamba, (15 points). Toutes les équipes se tiennent à moins d’un match en haut et en bas des classements. Pour les prochaines journées, les organisateurs devraient mettre l’accent sur la sécurité autour de ces rencontres qui sont de plus en plus tendues. Dans un environnement où il est impossible d’imposer le huis-clos, les arbitres ne sont pas épargnés des dérapages de certains supporters chauvins.