Vous-êtes ici: AccueilSport2021 01 20Article 568175

Sports News of Wednesday, 20 January 2021

Source: Actu Cameroun

Fecafoot: qui a peur d’un comité de normalisation ?

Mis hors jeu, le 15 janvier, par le Tribunal arbitral du sport (Tas), Seidou Mbombo Njoya et son équipe devraient logiquement se retirer. Et laisser, à d’autres, la gestion des affaires courantes et la préparation de l’élection d’un nouvel exécutif.

Au Cameroun, les sorciers semblent avoir élu domicile dans le football. Si non, comment comprendre qu’après la décision, aussi claire que limpide, du Tas, d’aucuns s’échinent à faire croire à l’opinion nationale qu’il reviendra à l’administration mise en place par Seidou Mbombo Njoya de gérer les affaires courantes. Du pur vaudou ! Or, le verdict ne prête aucunement à interprétation.

Le Tas « annule la décision portant proclamation des résultats des élections au poste de président et de membre du comité exécutif de la Fecafoot [Ndlr : Fédération camerounaise de football] communiquée le 12 décembre 201’8 ». En français facile, cela signifie que Seidou Mbombo Njoya ne rentrera jamais dans l’histoire du sport camerounais comme président de la Fecafoot.

A moins de « sortir la nuit » comme disent les étudiants, il va de soi que les actes posés par un président-fantôme ne sauraient avoir quelle que base légale que ce soit. Sauf à vouloir perpétuer l’imposture, en plus de Seidou Mbombo Njoya, son staff devra libérer le plancher !


Il faut normaliser la Fifa

Curieusement, le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Gianni Infantino, semble appuyer le président déchu dans son dessein de gérer, à travers ses hommes-liges, la transition.

Arrivée au Cameroun à la veille du match d’ouverture du Chan [Championnat africain des nations] et invité sur le plateau de la Crtv (télévision nationale), le successeur de Sepp Blatter a laissé entendre que les organes actuels de la Fecafoot sont qualifiés pour expédier les affaires courantes. Une incongruité au regard de l’esprit du verdict du Tas.

Vigilants face au complot qui se dessine, les Camerounais n’entendent pas laisser s’installer la forfaiture. L’un deux, Hamadou Babba Abdouraman crie d’ores et déjà au scandale. « Au Cameroun, la Fifa nage en pleine science-fiction ». Et, l’ancien homme de main d’Iya Mohammed (exprésident de la Fecafoot) d’ironiser « Ne faudrait-il pas finalement commencer par normaliser la Fifa elle-même ? Question à un franc suisse ».

A l’observation, le sieur Infantino prend les Camerounais pour des cons. « S’il a beaucoup d’affection pour Seidou Mbombo Njoya, il peut très bien le nommer à la Fifa. Un poste de chef de protocole irait bien à cet indigne fils du sultan bamoun, vu qu’il a exercé cette fonction à la • Confédération africaine de football sous Issa Hayatou », fulmine un président de club.

La plupart des acteurs du football plaident pour la mise sur pied d’un comité national. Seule instance à même de garantir des élections crédibles et transparentes à la Fecafoot. Halte aux apprends sorciers !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter