Vous-êtes ici: AccueilSport2020 09 20Article 542935

Sports News of Sunday, 20 September 2020

Source: La Nouvelle

Epervier: Seidou Mbombo Njoya dans le viseur du Tcs

Acculé par ses multiples revers au Tribunal arbitral du sport (Tas), le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) pourrait également faire l’objet d’une procédure judiciaire afin de justifier les fonds utilisés dans le cadre de la gestion de l’illégal Comité technique transitoire (Ctt) qui a organisé les championnats d’élite de la saison.


« 1- Est compétent pour statuer sur l’appel interjeté le 19 février 2020 par la ligue de football professionnel du Cameroun contre la décision rendue le 3 septembre 2019 par le Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football

2- Dit que l’appel formé par la ligue de football professionnel du Cameroun contre la décision rendue par le Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football le 3 septembre 2019 est recevable.

3- Admet partiellement l’appel déposé par la ligue de football professionnel du Cameroun contre la décision rendue par le Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football le 3 septembre 2019.

4- Déclare que la suspension de la ligue de football professionnel du Cameroun est illégale, à tout le moins depuis le 18 octobre 2019.

5- Dit que la suspension de la ligue de football professionnel du Cameroun a pris fin le 18 octobre 2019. 6- Dit que les droits de la ligue de football professionnel du Cameroun, notamment ceux liés à l’organisation des championnats professionnels de football au Cameroun, sont pleinement rétablis à compter du 18 octobre 2019. » Voilà les 6 premiers points du dispositif du Tribunal arbitral du sport (Tas) qui cloue la Fécafoot au pilori dans son litige qui l’oppose à la Ligue de football professionnel du Cameroun depuis près d’un an.

Un «1 verdict qui du reste vient laver l’honneur bafoué du général d’Armées en deuxième section, Pierre Semengue, président de la ligue de football professionnel du Cameroun. Au-delà des honneurs rétablis du président de la Lfpc, il y a que, en lisant attentivement entre les lignes le verdict du Tas, force est de constater que les conséquences seront fatales pour le football camerounais et certains de ses dirigeants, des années durant, un souvenir pénible, si certaines dispositions ne sont pas prises par la tutelle.

En effet, de ce verdict, il apparait clairement que toute la saison dernière est nulle et de nul effet. Cela veut dire, qu’on revient au statu quo ante. Il n’y a donc eu ni champion, ni clubs qui montent, ni clubs relégués en division inférieure. Pwd de Bamenda, sacré champion à l’arrêt précipité du championnat pour cause de Covid-19, ne verra donc pas son nom inscrit dans les tablettes du palmarès du championnat du Cameroun d’élite. De même, l’équipe fanion du NordOuest ne pourra donc pas participer pour sa grande première, à la ligue africaine des champions. Ça c’est sur le plan sportif.

Sans oublier les incidences que ce verdict va avoir sur le démarrage des championnats d’élite. Et ce qui va fortement impacter sur la sélection nationale A’ camerounaise qui devrait prendre part au prochain Championnat d’Afrique des Nations (Chan) qu’accueille…

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter