Vous-êtes ici: AccueilSport2021 06 02Article 599893

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 2 June 2021

Source: www.bbc.com

Enfant unique en Chine : la naissance de trois enfants désormais autorisée

La Chine annonce qu'elle va autoriser les couples à avoir jusqu'à trois enfants, après que les données du recensement montrent une forte baisse des taux de natalité.

La Chine a supprimé en 2016 sa politique de l'enfant unique, vieille de plusieurs décennies, pour la remplacer par une limite de deux enfants, qui n'a pas réussi à entraîner une hausse durable des naissances.

Le coût de l'éducation des enfants dans les villes dissuade de nombreux couples chinois.

La dernière mesure est approuvée par le président Xi Jinping lors d'une réunion des hauts responsables du Parti communiste.

Selon l'agence de presse Xinhua, elle s'accompagnera de "mesures de soutien, qui permettront d'améliorer la structure démographique de notre pays, de mettre en œuvre la stratégie nationale visant à faire face au vieillissement de la population et à préserver l'avantage que représente la dotation en ressources humaines".

Toutefois, l'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International indique que cette politique, comme les précédentes, constitue toujours une violation des droits sexuels et reproductifs.

"Les gouvernements n'ont pas à réglementer le nombre d'enfants que les gens ont. Au lieu d'"optimiser" sa politique de natalité, la Chine devrait plutôt respecter les choix de vie des gens et mettre fin à tout contrôle invasif et punitif des décisions de planification familiale", affirme Joshua Rosenzweig, responsable de l'équipe Chine de l'organisation.

Par ailleurs, certains experts se sont montrés sceptiques quant à l'impact.

"Si l'assouplissement de la politique de natalité a été efficace, la politique actuelle des deux enfants aurait dû s'avérer efficace aussi", explique Hao Zhou, économiste principal à la Commerzbank, à l'agence de presse Reuters.

"Mais qui veut avoir trois enfants ? Les jeunes pourraient avoir deux enfants tout au plus. Le problème fondamental est que le coût de la vie est trop élevé et que les pressions de la vie sont trop énormes", dit-il.


Par une journée pluvieuse et morne à Pékin, je suis en train d'acheter un café lorsque la nouvelle tombe.

Les gens commencent à regarder leurs téléphones qui émettent des bips et des ronflements, tandis que les gros titres défilent sur leurs écrans : la Chine va autoriser les couples à avoir trois enfants.

C'est une grande nouvelle dans un pays qui n'a pas commencé à produire soudainement plus de bébés lorsque la politique de l'enfant unique est passée à deux.

En fait, beaucoup se demandent comment une politique de trois enfants peut signifier plus d'enfants alors que la version à deux enfants ne l'a pas fait, et pourquoi les restrictions sur les naissances sont restées en vigueur compte tenu de la tendance démographique.

De très bonnes questions.

On peut penser que, parmi ceux qui sont prêts à avoir deux enfants, au moins certains parents en auront trois.

Cependant, j'ai interrogé de nombreux jeunes couples chinois à ce sujet et il est difficile de trouver ceux qui veulent des familles plus nombreuses de nos jours.

Des générations de Chinois ont vécu sans frères et sœurs et sont habitués aux petites familles - la richesse fait qu'il est moins nécessaire d'avoir plusieurs enfants pour devenir des travailleurs à l'appui de la famille, et les jeunes professionnels disent qu'ils préfèrent donner plus d'avantages à un seul enfant plutôt que de répartir leurs revenus entre plusieurs enfants.


Que dit le recensement ?

Le recensement, publié ce mois-ci, montre qu'environ 12 millions de bébés sont nés l'année dernière - une baisse significative par rapport aux 18 millions de 2016, et le plus faible nombre de naissances enregistré depuis les années 1960.

Le recensement a été réalisé fin 2020 - quelque sept millions d'agents recenseurs avaient fait du porte-à-porte pour recueillir des informations auprès des ménages.


Compte tenu du nombre de personnes interrogées, il est considéré comme la ressource la plus complète sur la population de la Chine, ce qui est important pour la planification future.

On s'attendait généralement, après la publication des résultats du recensement, à ce que la Chine assouplisse les règles de sa politique familiale.


"Trop de pressions importantes"

Par Kerry Allen, analyste des médias en Chine

Les principaux médias chinois font grand cas de la "politique des trois enfants".

Le quotidien People's Daily, la chaîne de télévision CCTV et l'agence de presse Xinhua affichent tous aujourd'hui sur leurs pages de médias sociaux de joyeuses images de dessins animés d'enfants et annoncent que la nouvelle politique est "arrivée".

C'est déjà le principal sujet de discussion sur le réseau social populaire Sina Weibo - les messages mentionnant la nouvelle politique ont déjà enregistré des dizaines de milliers de vues et des centaines de milliers de commentaires.

Plus de 180 000 utilisateurs ont commenté l'article optimiste de Xinhua, et ceux qui ont le plus de "likes" ne voient pas la politique d'un bon œil.

  • L'histoire fantastique des femmes pirates
"Il y a trop de grosses pressions dans la vie en ce moment", dit un utilisateur, "les jeunes ne veulent pas avoir d'enfants".

Beaucoup parlent des "dilemmes du lieu de travail" des temps modernes pour les personnes qui partent en congé de maternité/paternité et du fait qu'il n'y a même pas "les avantages les plus basiques en matière de reproduction".

Et avec un marché du travail qui se rétrécit, les jeunes Chinois acceptent aujourd'hui de travailler plus longtemps. Les heures supplémentaires et le surmenage sont endémiques.

Entre-temps, de plus en plus de femmes choisissent de poursuivre des études et de travailler, plutôt que de s'installer tôt pour fonder une famille.


Quelles étaient les politiques précédentes de la Chine ?

La décision du gouvernement en 2016 d'autoriser les couples à avoir deux enfants n'a pas réussi à inverser la chute du taux de natalité du pays, malgré une augmentation de deux ans immédiatement après.

Yue Su, économiste principal de The Economist Intelligence Unit, explique : "si la politique du deuxième enfant a eu un impact positif sur le taux de natalité, elle s'est avérée être de courte durée."

Au fil des ans, les tendances démographiques de la Chine sont largement façonnées par la politique de l'enfant unique, introduite en 1979 pour ralentir la croissance démographique.

Les familles qui enfreignaient les règles s'exposaient à des amendes, à la perte de leur emploi et parfois à des avortements forcés.

La politique de l'enfant unique a également entraîné un grave déséquilibre entre les sexes dans le pays. La préférence traditionnelle pour les enfants de sexe masculin a conduit à l'abandon d'un grand nombre de filles ou à leur placement dans des orphelinats, ou à des cas d'avortements sélectifs en fonction du sexe, voire d'infanticide féminin.

"Cela pose des problèmes sur le marché du mariage, en particulier pour les hommes ayant moins de ressources socio-économiques", souligne le Dr Mu Zheng, du département de sociologie de l'université nationale de Singapour.


La Chine peut-elle lever complètement les restrictions sur les naissances ?

Avant le dernier recensement chinois, les experts avaient émis l'hypothèse d'une levée totale des restrictions sur les naissances, mais il semble que la Chine fasse preuve de prudence.

Mais d'autres ont affirmé qu'une telle mesure pourrait potentiellement entraîner "d'autres problèmes", soulignant l'énorme disparité entre les citadins et les ruraux.

Si les femmes vivant dans des villes coûteuses telles que Pékin et Shanghai peuvent souhaiter retarder ou éviter les naissances, celles des campagnes sont susceptibles de suivre la tradition et de vouloir des familles nombreuses, disent-ils.

"Si nous libérons la politique, les gens dans les campagnes pourraient être plus disposés à donner naissance que ceux dans les villes, et il pourrait y avoir d'autres problèmes", avait auparavant signalé à Reuters un initié de la politique, notant que cela pourrait conduire à la pauvreté et à des pressions sur l'emploi parmi les familles rurales.

Les experts avaient prévenu que tout impact sur la population chinoise, tel qu'un déclin, pourrait avoir un vaste effet sur d'autres parties du monde.

Le Dr Yi Fuxian, scientifique à l'Université du Wisconsin-Madison, indique : "l'économie chinoise a connu une croissance très rapide et de nombreuses industries dans le monde dépendent de la Chine. La portée de l'impact d'un déclin démographique serait très large."

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter