Vous-êtes ici: AccueilSport2021 04 12Article 588274

BBC Afrique of Monday, 12 April 2021

Source: bbc.com

Elections présidentielles au Bénin : les électeurs ont voté ce dimanche

Les béninois se rendent aux urnes pour élire leur nouveau président après une campagne émaillée de manifestations.

Les électeurs doivent choisir parmi les candidats en lice, leurs futurs présidents et vice-président.

Selon Emmanuel Tiando, le Président de la Commission électorale nationale autonome (Céna), ce sont au près de 5 millions d'électeurs répartis dans plus de 15 mille postes de vote qui choisiront parmi les trois duos de candidats en lice.

Le président sortant, Patrice Talon qui brigue un second mandat a pour collistière Mariam Talata. En face d'eux, deux autres duo, Alassane Djemba-Paul Hounkpè, et Corentin Kohoué-Irénée Agossa.

Les électeurs se rendent au compte goutte dans les différents bureaux de vote de la capitale ce matin, selon les observations de notre correspondante à Cotonou, Rachida Houssou.

Le taux de participation devrait être faible, les principales figures de l'opposition locale appelant au boycott.

Mais le processus se déroule pour le moment sans incident.

Les jours précédents le vote, l'opposition béninoise était dans la rue pour protester contre la "rallonge" de mandat du président sortant.

Une modification du calendrier électoral introduite pour favoriser l'alignement des mandats (députés, maires et président) a permis à Patrice Talon de bénéficier de 50 jours de mandat supplémentaire. Selon les leaders de l'opposition, celui-ci a officiellement expiré le 5 avril 2021 .

Suffisant pour que l'opposition appelle les populations à descendre dans les rues. Le mouvement de protestation marqué par des violences, notamment dans le centre-nord du pays. Au moins deux personnes sont mortes, et plusieurs autres ont été blessées lorsque les forces de sécurité ont eu recours à la violence pour disperser les foules.

Lors de la présidentielle de ce dimanche, les électeurs béninois ont le choix entre Patrice Talon, le président sortant, Alassane Soumanou et Corentin Kohoué, deux figures politiques peu connues dans le pays.

Ce casting est le résultat de la révision constitutionnelle de 2019 qui a institué le parrainage pour être candidat. Il fallait obtenir les parrainages d'au moins 10 % du total des députés et des maires, soit 16 parrainages. Mais les 159 élus (82 députés et 77 maires) appartiennent en majorité au camp du pouvoir. Il n'y a que six maires qui sont de l'opposition.

Face à de telles conditions, les principales figures de l'opposition béninoise, dont certains sont en exil, ont vu leurs candidatures recalées.


Il s'agit d'un changement important dans le paysage politique du pays qui a été l'un des précurseurs de la démocratie en Afrique de l'Ouest, à la fin des régimes dits de parti unique, au début des années 90. Le Bénin a déjà connu 4 alternances depuis la fin du régime de Mathieu Kérékou en 1991 et, lors des dernières élections présidentielles de 2016, pas moins de 33 candidats étaient en lice.

Les élections législatives de 2019, auxquelles n'avaient été autorisées à ne prendre part que deux formations politiques fidèles à M. Talon, avaient déjà été l'occasion de graves violences dans le pays, y compris des tirs d'armes automatiques de l'armée et la police près de la résidence de Boni Yayi, l'ex-chef de l'Etat.

Le dépouillement des bulletins de vote commencera immédiatement après la fermeture des bureaux de vote. D'après le calendrier établi par la Commission électorale, les résultats provisoires devraient être connus entre le 13 et le 15 avril. Le président Talon a assuré à ses partisans qu'il remporterait cette élection "par KO", sans qu'il soit nécessaire de procéder à un second tour.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter