Vous-êtes ici: AccueilSport2021 08 26Article 615691

Infos Sports of Thursday, 26 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Election à la Fecafoot : Seidou Mbombo Njoya veut créer une crise anglophone dans le football

Il veut écarter la région du Nord-Ouest du processus électoral

Selon lui, le championnat ne s’est pas joué dans cette région

Une manœuvre qui risque de remuer le couteau dans la crise sociopolitique actuelle

Si ses intentions sont actées, Seidou Mbombo Njoya pourra de nouveau mettre de l’huile sur du feu de la crise sociopolitique qui secoue les deux régions anglophones du Cameroun. C’est que la commission électorale de la Fecafoot vient de faire savoir aux clubs de la région du Nord-Ouest qu’ils ne prendront pas part au prochain processus électoral puisque selon le président de la Fécafoot, le championnat ne s’est pas joué dans cette région du pays. Faux et archifaux, argue-t-on au sein de la Fédération faitière du football. « Le championnat s’est bel et bien disputé dans cette région du pays et surtout malgré la crise qui y perdure et que certains champions sont connus et accèderont en ligue régionale la saison prochaine », témoigne-t-on à la Fecafoot.

Bien plus, Seidou Mbombo Njoya prétend qu’aucun club de cette région n’a été enregistré au système FIFA-CONNECT qui s’est fermé au 31 Juillet 2021. Une contre-vérité encore si l’on s’en tient à une correspondance du secrétaire général de la Fecafoot Benjamin Banlock du 12 Juillet 2021 qui précise que les agents administratifs pouvaient extraire ces demandes de licence du système FIFA-Connect et les faire contresigner par les secrétaires généraux et ces listes devaient être accompagnées des cartes d’identités des joueurs et les présenter pour les matchs. Système qui avait été adopté pour faire jouer les rencontres dans le Nord-Ouest et qui se poursuit d’ailleurs.

Si Seidou Mbombo Njoya persiste dans ses manœuvres, il est quand même inadmissible que la commission électorale le soutienne dans ses élans démesurés de reconquête de la présidence de la Fecafoot. « Personnes ne comprend pourquoi aujourd’hui toute les ligues départementales dans le Nord-Ouest sont marquées NEANT dans la liste de la commission électorale qui jusqu’à ce jour et ceci avec la complicité du président de la Ligue Régionale du Nord-Ouest Félix Mbigah qui est beaucoup plus engagé à conserver une place au sommet du football plutôt que de défendre la cause de ses clubs ».

Contrattaque

Exclus du processus électoral, les clubs concernés ont immédiatement saisi un cabinet d’avocat pour attaquer cette décision de la commission électorale. Selon les textes de la Fédération Camerounaise de Football à son article 15, la commission électorale de la Fecafoot n’a pas les pouvoirs inhérents et n’a pas la capacité légale de fixer des clubs pour non-participation car ce pouvoir appartient à l’Assemblée Générale. Mieux il précise d’ailleurs que les membres qui ne participent pas aux activités sportives de la Fecafoot au cours d’une saison sportive voient leur droit de vote suspendu à l’Assemblée générale et leurs représentants ne sont élus ou élus qu’après avoir rempli leurs obligations. Il en est de même pour toute ligue n’ayant pas organisé de compétitions durant la saison ou les associations professionnelles n’ayant pas tenu leur Assemblée Générale.

Selon cette disposition la commission électorale n’a donc pas qualité de disqualifier ou de dépouiller un club de ses droits de vote. Le pire dans cette histoire c’est qu’au lieu de faire avec les clubs qui existent, Seidou Mbombo Njoya et sa bande ont choisi de faire dans l’escroquerie en publiant en catimini une liste de 42 clubs fictifs et inéligibles devant prendre part au processus électoral. Un scandale donc selon certaines voix qui demandent déjà la démission de Seidou Mbombo Njoya.