Vous-êtes ici: AccueilSport2021 08 20Article 614749

Infos Sports of Friday, 20 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Election à la FECAFOOT: Mabouang Kessack Emmanuel crie déjà à la fraude

Il uspecte l’équipe dirigeante actuelle de préparer des fraudes massives Il uspecte l’équipe dirigeante actuelle de préparer des fraudes massives

• Les élections à la FECAFOOT auront lieu en octobre prochain

• Mabouang Kessack Emmanuel est candidat à la présidence de la FECAFOOT

• Il suspecte l’équipe dirigeante actuelle de préparer des fraudes massives


Les esprits se chauffent déjà dans les coulisses de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) qui s’apprête à organiser des élections devant conduire au choix d’une nouvelle équipe dirigeante pour l’instance faîtière du football qui se tiendront au début du mois d'octobre prochain.

En effet, le candidat Mabouang Kessack Emmanuel suspecte l’équipe dirigeante actuelle de préparer des fraudes massives après la publication d’une liste de clubs des championnats départementaux susceptibles de prendre part aux élections par la commission électorale de la FECAFOOT.

Selon le lanceur d’alertes Boris Bertolt, Mabouang Kessack affirme que cette liste comporte 42 équipes fictives « pourtant non éligibles » et exige leur retrait.
« Ces soupçons de fraude sont d’autant plus crédibles qu’il y a encore quelques jours, j’alertais l’opinion publique sur une réunion convoquée par Seidou Bombo Njoya avec les membres de la commission électorale et la commission des recours de la FECAFOOT. Surprise générale quelques jours après, un autre candidat détecte 42 clubs fictifs sur une liste de clubs qui doivent participer au processus électoral. Drôle de connivence. Les vieilles habitudes ont la peau dure. », précise l’activiste.

Benjamin Didier Banlock menace de livrer les secrets de Seidou Mbombo Njoya

Une épée de Damoclès est suspendue sur la tête de Seidou Mbombo Njoya. L’actuel président de la Fecafoot sait qu’il n’a pas droit à l’erreur. Au cours de l’assemblée générale consacrée à l’adoption des statuts types des ligues décentralisées « les membres du Comité exécutif qui ont siégé le 06 août 2021 ont pris des mesures conservatoires contre le Secrétaire général Benjamin Didier Banlock, en lui adressant une interdiction de service». Plusieurs sources affirment que cette suspension aurait été pilotée des mains de maitre par Seidou Mbombo Njoya. Mis au courant Benjamin Didier Banlock aurait promis qu’en cas de suspension définitive, il va livrer les secrets de son « boss » au grand public.

Pour l’instant, Seidou Mbombo Njoya est don sur ses gardes et n’envisage pas selon plusieurs sources une suspension définitive contre son ancien allié. Ce d’autant plus que Seidou Mbombo Njoya trainerait plusieurs casseroles. « Il sait que Benjamin Didier Banlock était comme son ventre à l’époque et a à coup sûr pris la peine d’accumuler des preuves contre lui. En cas de guerre entre les deux, Seidou Mbombo Njoya sera certainement le perdant », analyse un journaliste sportif.

Mutisme

Si Seidou Mbombo Njoya a dejà pris la parole pour s’exprimer à ce sujet, nos multiples tentatives de recueillir le son de cloche de Benjamin Didier Banlock sur le sujet sont restées infructueuses. Mais, d’après des informations relayées par certains médias, il y a de l’eau dans les gaz entre le président de la Fecafoot et son Secrétaire général qui se regardent en chien de faïence depuis quelques semaines. Ceci étant dû au fait que Seidou Mbombo Njoya qui serait candidat à sa propre succession soupçonne son Secrétaire général d’avoir fait allégeance à Samuel Eto’o à qui ces médias attribuent l’intention de vouloir briguer le fauteuil présidentiel de la Fecafoot.