Vous-êtes ici: AccueilSport2021 05 26Article 598783

BBC Afrique of Wednesday, 26 May 2021

Source: www.bbc.com

Eclipses: Ce que vous devez savoir

Il existe également trois types d'éclipses de Lune Il existe également trois types d'éclipses de Lune

Les éclipses peuvent être des événements astronomiques spectaculaires. Ce n'est pas sans raison qu'une branche entière du tourisme a vu le jour pour répondre aux besoins de ceux qui veulent les voir.

La prochaine éclipse aura lieu le 26 mai 2021 - une éclipse lunaire totale qui sera visible depuis l'Asie orientale, l'Australie, le Pacifique et les Amériques.

Mais ce n'est qu'un des nombreux types d'éclipses.

"En général, il existe deux types d'éclipses : celles de la Lune et celles du Soleil", écrit Juan Carlos Beamín, astrophysicien au centre de communication scientifique de l'université autonome du Chili, dans son récent ouvrage "Astronomie illustrée".

Mais il note ensuite : "Techniquement, il existe un troisième type qui implique deux étoiles."

Voici une description des trois types d'éclipses et de leurs différentes variantes :

ECLIPSES SOLAIRES

Parfois, lorsque la Lune tourne autour de la Terre, elle passe entre le Soleil et notre planète, bloquant la lumière de l'étoile et provoquant une éclipse solaire.

En d'autres termes, la Lune projette son ombre sur la surface de la Terre.

Mais il existe trois types d'éclipses solaires, qui se distinguent les unes des autres par le mode et l'ampleur de la façon dont la Lune couvre le Soleil.

Éclipse solaire totale

L'éclipse solaire totale se produit lorsque le Soleil, la Terre et la Lune s'alignent de telle manière que cette dernière bloque complètement la lumière du soleil.


Pendant quelques secondes (ou parfois même quelques minutes), le ciel devient si sombre qu'on a l'impression qu'il fait nuit.

Selon la NASA, "les éclipses totales de Soleil ne sont possibles sur Terre qu'en raison d'une coïncidence céleste" : le Soleil est 400 fois plus large que la Lune, mais il est aussi 400 fois plus éloigné.

"Cette géométrie signifie que lorsqu'elle est parfaitement alignée, la Lune bloque toute la surface du Soleil, créant ainsi une éclipse solaire totale", ajoute la NASA.

La ligne traçant l'ombre de la Lune sur la surface de la Terre est appelée "chemin de la totalité" et c'est dans cette petite zone que l'on voit ce spectacle d'obscurité totale.

Des deux côtés de cette bande, sur des milliers de kilomètres, l'éclipse est partiellement visible.

Plus on s'éloigne de la bande de totalité, plus la partie du Soleil qui sera couverte par la Lune sera petite.

Quant à la durée, elle dépendra de "la position de la Terre par rapport au Soleil, de la Lune par rapport à la Terre et de la partie de la Terre qui sera obscurcie", écrit Beamin.

"Théoriquement, la plus longue éclipse solaire pourrait durer 7 minutes et 32 secondes", ajoute l'astrophysicien chilien.

En ce qui concerne la fréquence, les éclipses ne sont pas aussi rares qu'on pourrait le croire : il y en a une tous les 18 mois environ.

Ce qui est vraiment rare, c'est qu'une éclipse solaire totale soit à nouveau visible du même endroit, ce qui se produit en moyenne tous les 375 ans.

Cette année, il y aura une éclipse totale de soleil le 4 décembre, mais il faudra être en Antarctique pour en voir le plein effet.

Éclipse annulaire

Lorsque la Lune est plus éloignée de la Terre et qu'elle semble plus "petite", elle ne couvre pas complètement la surface du Soleil.

Une partie du Soleil en forme d'anneau est alors visible autour de la Lune, et l'événement est appelé éclipse solaire annulaire.

Tout comme lors d'une éclipse solaire totale, il existe pendant ce phénomène un "chemin d'annularité" dans lequel l'éclipse est vue comme annulaire.

De chaque côté de ce chemin, il existe à son tour une zone de partialité.

Le 10 juin 2021, une éclipse annulaire sera observée dans les latitudes très septentrionales : certaines parties du Canada, du Groenland et de la Russie verront l'effet complet, mais une grande partie de l'Europe, de l'Asie centrale et de la Chine verront une éclipse partielle.

Selon la NASA, ces éclipses sont généralement les plus longues, puisque l'anneau pourrait être repéré pendant plus de dix minutes, mais en général elles ne durent pas plus de cinq ou six.

Éclipse hybride

Beamín explique que l'éclipse hybride est un phénomène qui se produit "lorsque la Lune est juste à la distance où elle serait capable de couvrir complètement le Soleil, mais, au fur et à mesure de sa progression, elle s'éloigne légèrement de la Terre et cesse d'éclipser le Soleil, se transformant en éclipse annulaire."

"Elle peut aussi commencer comme une éclipse annulaire, puis se rapprocher un peu plus pour devenir une éclipse totale", ajoute Beamín.

Les éclipses hybrides sont assez rares (elles représentent environ 4 % de toutes les éclipses solaires), selon l'Institut d'Astrophysique des îles Canaries (IAC).

Les données de la NASA indiquent que la dernière a eu lieu en 2013, et nous devrons attendre le 20 avril 2023 pour assister à la prochaine, qui sera visible depuis l'Indonésie, l'Australie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

ÉCLIPSES LUNAIRES

Une éclipse lunaire se produit lorsque la Terre se place entre le Soleil et la Lune, bloquant ainsi la lumière.

En d'autres termes, lors d'une éclipse lunaire, ce que nous voyons est l'ombre de la Terre projetée sur la surface de la Lune.

Comme l'explique un guide pédagogique de l'IAC, "la visibilité des éclipses de Soleil dépend de la situation géographique de l'observateur. Avec les éclipses de Lune, c'est le contraire qui se produit : le phénomène est observé depuis n'importe quel endroit de notre planète où la Lune est au-dessus de l'horizon au moment de l'éclipse."

Le guide précise également que "contrairement aux éclipses de Soleil, pour lesquelles l'horaire des phases de l'éclipse dépend de la position géographique de l'observateur, dans les éclipses de Lune, celles-ci seront les mêmes quel que soit le lieu d'observation".

Il existe également trois types d'éclipses de Lune.

Éclipse lunaire totale

Pendant une éclipse totale de Lune, explique la NASA, la Lune et le Soleil se trouvent exactement sur des côtés opposés de la Terre.

"Bien que la Lune soit dans l'ombre de la Terre - ajoute la NASA - une partie de la lumière solaire atteint la Lune".

Cette lumière solaire traverse l'atmosphère terrestre, qui filtre la plupart de la lumière bleue - c'est pourquoi, pendant ce phénomène, la Lune a une apparence rouge et est parfois surnommée "Lune de sang".

Selon l'IAC, "le diamètre de notre planète étant quatre fois plus grand que celui de la lune, son ombre est également beaucoup plus large, de sorte que la totalité d'une éclipse lunaire peut durer jusqu'à 104 minutes."

Et c'est précisément ce que nous pourrons voir le 26 mai 2021.

Si vous vous trouvez dans l'ouest de l'Amérique du Sud, en Asie du Sud-Est, en Australie ou dans certaines régions de l'ouest des États-Unis - et que vous avez la chance de bénéficier d'un ciel dégagé - vous serez en mesure de voir cette "Super Lune Pleine Fleur" éclipsée totalement pendant environ 14 minutes.

Éclipse partielle de Lune

Comme son nom l'indique, l'éclipse partielle de Lune se produit lorsque seule une zone de la Lune entre dans l'ombre de la Terre.

Selon l'ampleur de l'éclipse, une ombre rouge foncé - mais parfois aussi rouille ou gris anthracite - peut apparaître sur la zone assombrie de la surface lunaire.

Cela est dû au contraste entre la zone ombragée et la surface lunaire brillante non affectée par l'ombre.

Selon la NASA, si les éclipses totales de Lune sont des phénomènes rares, les éclipses partielles se produisent au moins deux fois par an.

La prochaine éclipse partielle de Lune est attendue les 18 et 19 novembre et sera visible en Amérique du Nord et du Sud, en Australie et dans certaines régions d'Europe et d'Asie.

Éclipse de Lune pénombrale

Cela se produit lorsque la Lune traverse l'ombre pénombrale de la Terre, c'est-à-dire une ombre beaucoup plus faible.

Ces éclipses sont donc si subtiles que leur perception par l'œil humain dépend de la partie de la Lune qui entre dans la région pénombrale : plus elle est petite, plus elle est difficile à observer.

Pour cette raison, ces éclipses ne sont souvent même pas mentionnées dans les calendriers destinés à d'autres que les scientifiques.

ÉCLIPSES STELLAIRES

Toutes les éclipses ne concernent pas notre Soleil et notre Lune : des étoiles lointaines peuvent aussi s'éclipser.

"50% des étoiles sont dans des systèmes de deux étoiles ou plus", explique Beamín dans son livre "Astronomie illustrée", disponible gratuitement en ligne.

"Comme il y a tant d'étoiles dans notre galaxie, certaines de ces étoiles binaires [un système stellaire composé de deux étoiles tournant autour de leur centre de masse commun] orbitent dans un plan très bien aligné avec la Terre, de sorte que dans une certaine partie de son orbite, une étoile passe devant l'autre, l'obscurcissant", ajoute-t-il.

"Ces étoiles doubles sont appelées étoiles binaires à éclipses".

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter