Vous-êtes ici: AccueilSport2021 06 07Article 600769

BBC Afrique de

Source: www.bbc.com

Déchets plastiques à usage unique : les 20 entreprises qui en fabriquent le plus dans le monde

environ 1 000 usines qui fabriquent les matières premières nécessaires aux produits à usage unique environ 1 000 usines qui fabriquent les matières premières nécessaires aux produits à usage unique

L'étude a porté sur environ 1 000 usines qui fabriquent les matières premières pour les produits à usage unique.

Seules 20 entreprises sont à l'origine de plus de la moitié de tous les articles en plastique à usage unique jetés dans le monde.

C'est la conclusion de l'analyse du réseau d'entreprises derrière la production de plastique.

L'étude a porté sur environ 1 000 usines qui fabriquent les matières premières nécessaires aux produits à usage unique.

Les bouteilles en plastique, les emballages alimentaires et les sacs font partie des milliards d'articles qui sont utilisés une fois puis jetés, aboutissant souvent dans les océans.

L'étude, menée par un consortium comprenant la London School of Economics (LSE), a examiné quelles entreprises sont à l'origine de la chaîne d'approvisionnement en plastique et fabriquent des polymères, les éléments constitutifs de tous les plastiques.

Selon les résultats, 20 entreprises pétrochimiques sont à l'origine de 55 % des déchets plastiques à usage unique dans le monde. Les sociétés comprennent ExxonMobil, Dow et Sinopec.

L'étude évalue également les pays qui produisent le plus de déchets plastiques à usage unique, par habitant.

Le Royaume-Uni arrive en quatrième position, avec plus de 40 kg de déchets plastiques générés par personne et par an, affirment les auteurs, tandis que l'Australie est en tête et les États-Unis en deuxième position.

Une partie de l'augmentation de la demande de plastique découle du besoin de masques et d'autres équipements de protection et médicaux pour faire face à la crise Covid.

Focus sur la chaîne d'approvisionnement

Des études précédentes se sont concentrées sur l'impact des déchets plastiques sur le monde naturel ou sur les entreprises de consommation qui fabriquent et vendent des produits de consommation emballés dans du plastique.

En revanche, cette analyse suit le flux de plastique à travers la chaîne d'approvisionnement, en commençant par les fabricants des ingrédients de base qui entrent dans la fabrication d'articles à usage unique.

Ces ingrédients, connus sous le nom de polymères, sont principalement produits par le traitement de combustibles fossiles, notamment le pétrole, le gaz et le charbon.

Planète et plastique : fin d'une l'histoire d'amour ?

Outre LSE, l'étude a été réalisée par les chercheurs et analystes spécialistes du marché Wood Mackenzie et le Stockholm Environment Institute. Les résultats ont été publiés par la Fondation Minderoo.

Selon le rapport, ExxonMobil, basé aux États-Unis, est le plus grand producteur de plastique à usage unique, suivi de : Dow, Sinopec, Indorama Ventures, Saudi Aramco, PetroChina, LyondellBasell, Reliance Industries, Braskem, Alpek SA de CV, Borealis, Lotte Chemical, INEOS, Total, Jiangsu Hailun Petrochemical, Far Eastern New Century, Formosa Plastics Corporation, China Energy Investment Group, PTT et China Resources.

Selon Dominic Charles, le directeur des finances et de la transparence de la fondation, l'étude met en évidence "comment l'avenir de la crise des déchets plastiques est entre les mains de seulement 20 entreprises".

Il dit : "C'est un levier extraordinaire pour les régulateurs, pour les institutions financières, pour les influencer afin qu'au lieu de produire à partir de combustibles fossiles, ils produisent du plastique recyclé".

Il ajoute que jusqu'à présent, les efforts visant à réduire la pollution plastique ont mis l'accent sur les choix individuels que les consommateurs peuvent faire.

"Mais nous devons aller chercher le robinet, fermer le robinet des plastiques combustibles fossiles et nous devons créer des plastiques à partir de matériaux recyclés".

Le rapport constate que la production de plastique devrait augmenter de 30 % au cours des cinq prochaines années, augmentant les émissions de carbone et créant davantage de déchets plastiques.

Société de gaspillage

L'un des contributeurs est le professeur Sam Fankhauser, spécialiste en économie du changement climatique à l'Université d'Oxford et à la London School of Economics.

Il observe : "Notre dépendance au pétrole et au gaz alimente non seulement le changement climatique, mais en tant que matériau principal utilisé dans la production de plastiques jetables, dévastant également nos océans".

"Il est extrêmement important que les entreprises pétrochimiques s'orientent vers des alternatives basées sur l'économie circulaire si nous voulons lutter avec succès contre ces crises interdépendantes".

"Les avantages proposés sont transformateurs et extrêmement bénéfiques, non seulement pour notre environnement et nos écosystèmes, mais aussi pour les communautés vivant avec les réalités de la pollution plastique."

Le plus grand producteur mondial de polymères plastiques, ExxonMobil, a été sollicité pour réagir.

En attendant, son site Web indique : "Les plastiques jouant un rôle si important et répandu dans toutes nos vies, ExxonMobil prend des mesures pour aider à lutter contre les déchets plastiques".

La société affirme être un membre fondateur de l'Alliance to End Plastic Waste, qui a collectivement engagé plus d'un milliard de dollars pour développer des solutions sûres, évolutives et économiquement viables.

Un autre grand producteur de polymères, Ineos, a également été invité à commenter.

Selon son site Web, la société travaille sur des moyens de recycler chimiquement le plastique, ajoutant que "le Saint Graal du recyclage du plastique est en train de devenir une réalité et signifiera que nous pouvons réduire notre dépendance aux combustibles fossiles pour fabriquer nos produits".

Cela intervient alors que Greenpeace a rapporté hier que des déchets plastiques collectés pour être recyclés auprès des ménages britanniques avaient été retrouvés en Turquie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter