Vous-êtes ici: AccueilSport2020 04 01Article 502480

Sports News of Wednesday, 1 April 2020

Source: lebledparle.com

Décès de Pape Diouf: triste, Martin Camus Mimb s'en veux

Dans une tribune publiée le mercredi 1er avril 2020, le journaliste sportif et promoteur de la radio sport infos (RSI) rend un hommage au Pape de Marseille qui est décédé le mardi 31 mars 2020 du côté du Sénégal de suite de covid-19, une semaine après que son ami et frère Manu Dibango a aussi été arraché à la vie par ce même virus.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la tribune hommage.

HABEMUS PAPAM AD VITAM AETERNAM...

Ce jour-là sur le perron du Méridien Rhedama de Libreville, je me demande encore quelle mouche m'avait piqué, pour demander aux photographes d'immortaliser ce moment...Comme un arbuste au milieu de deux arbres, je me sentais privilégié. Mais je ne savais pas que cette capture me ferait autant mal. Pourquoi? Depuis hier, je cherche une réponse, mes yeux sont mouillés de larmes, je ne comprends plus. Je ne comprends rien. Tout le monde sait de lui qu'il est le Premier Président noir d'un club de football en Europe, et le seul jusqu'à ce jour. Mais combien ont ouvert le livre de science et de connaissances qu'il était. J'ai eu le privilège de fouiller les premières pages de cette encyclopédie. Je suis détruit. Trois heures de discussion avec lui, vous aviez l'impression d'avoir fait trois années à la faculté des sciences du football. Un homme incroyable ! Ce soir-là il était attendu à Gabon Télévisions pour parler...et il leur dit: "Martin viendra le faire. Quand il est là, je suis rassuré. Il peut me remplacer valablement " Je n'en revenais pas ! Pape l'avait dit! Je me sentais sur un nuage. Je suis allé à la télé. Au retour pour le dîner il m'avait juste lâché : " Tu vois que j'avais raison...tu as été excellent ". Pape m'aimait beaucoup. Beaucoup trop. Je vais garder au frais ce que j'ai appris de lui. Je m'en veux de ne pas être venu l'année dernière à Libreville alors que tu insistais pour me voir...pour que je sois là, avec ton sourire classique et ta question habituelle : "Les Sambas sans Martin, ce n'est pas la même chose ". Je dirai à cette amie commune que nous avons appelé ensemble ce jour au Cameroun, je lui dirai...que l'aide de ton école de journalisme de Marseille pour que je mette sur pied au Cameroun, un institut de formation des commentateurs sportifs je l'aurai plus. Que tu ne verras pas la CAN au Cameroun, toi qui avait fait de ce rendez-vous un grand moment du football africain pour ce que le pays avait donné au football du Continent. Je lui dirai, que je te verrai plus. Incroyable Pape!

Martin Camus MIMB

Ton éternel admirateur

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter