Vous-êtes ici: AccueilSport2021 02 06Article 571657

Sports News of Saturday, 6 February 2021

Source: Actu Cameroun

Décès de Norbert Owona : les condoléances de la FECAFOOT

Ce dernier estime que l’instance faitière du football camerounais l’a abandonné quand il avait le plus besoin d’elle.
Le vendredi 5 février 2021, la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) a, dans une déclaration laconique dénuée de tout habillage officiel, exprimé son chagrin après l’annonce de la mort de Norbert Owona, ancien international camerounais, décédé dans les rues de Douala aux premières heures du mercredi 3 février 2021. Publiée deux jours après son décès, les responsables de l’instance faitière du football camerounais ont expliqué dans cette annonce qu’il s’agissait d’une commisération qu’ils souhaitent associée à l’émotion générale ressentie après la disparition de ce Lion Indomptable, passé de vie à trépas dans l’indigence la plus abjecte.

«La FECAFOOT s'associe à l'émotion provoquée par le décès à Douala de l'ancien joueur international et capitaine des Lions Indomptables, Norbert Owona. Il fut un acteur majeur de notre sélection nationale», peut-on lire sur la page Facebook certifiée de la FECAFOOT.

La tristesse exprimée par la Fédération a du mal à passer auprès du public camerounais. Beaucoup y voit de l’hypocrisie, de la malhonnêteté intellectuelle et surtout des railleries envers un homme qui a vaillamment défendu les couleurs du pays et à qui la FECAFOOT n’a pas apporté une aide significative au plus fort de son malheur. C’est pourquoi, seulement quelques minutes après la publication de la déclaration susmentionnée, nombre d’entre eux se sont rués sur la page officielle de l’institution pour exprimer leur colère. Remontrances acerbes, insultes et même des menaces ont fusé. Plus de 600 commentaires dans la même veine ont été enregistrés, sans que la FECAFOOT n’éprouve le besoin d’y répondre.

Norbert Owona n’est pourtant pas le premier Lion Indomptable mort dans la pauvreté. Il y a deux ans, Elie Onana Eloundou ancien libero des Lions Indomptables lors du mondial 82 est mort dans des conditions presque similaires, tout comme son ancien coéquipier ayant participé à la même compétition, Mbom Ephrem, mort en septembre 2020. Des situations déplorables qui remettent au goût du jour la nécessité d’une prise en charge plus efficiente des icones camerounaises.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter