Vous-êtes ici: AccueilSport2021 02 11Article 572821

Sports News of Thursday, 11 February 2021

Source: Actu Cameroun

Débâcle du Cameroun au CHAN 2021 : Mouelle Kombi en sursis

Aux commandes du Ministère des sports et de l’éducation physique depuis le 4 janvier 2019, l’ex ministre des Arts et de la Culture brille par son incapacité à faire redécoller le football camerounais miné par l’intrusion du politique, les mauvais choix stratégiques. L’intervention de la Présidence de la République sonne comme un désaveu pour ce dernier.
L’épopée catastrophique des Lions indomptables A’ traduit la mort lente et sûre du football national. Situation dont le ministre des Sports et de l’Éducation physique est largement comptable. La 6ème édition du Championnat d’Afrique des nations s’est achevée ce 7 février 2021 par la victoire du Maroc sur le Mali sur un score de 2 buts à 0.

L’équipe chérifienne conserve son titre après le trophée remporté en 2018. Tombeur du Cameroun en demi-finale sur un score large de 4 buts à 0, l’équipe du Maroc a révélé les lacunes du système sportif camerounais. Sevrés de championnat depuis près de deux ans, les Lions A’ ont lamentablement manqué la compétition dans un contexte controversé.


Un échec patent dont les causes extra sportives se sont déroulées loin .des stades. Au terme de ce championnat dont l’organisation a été un total succès, plusieurs zones -d’ombre subsistent néanmoins: Comment en est-on arrivé à la débâcle des Lions indomptables A’ ? Qu’est-ce qui explique la vive tension entre des joueurs et leurs encadreurs ? Pourquoi une intrusion du politique dans les choix sportifs ? Au centre des réponses à ces questions pertinentes, figure le patron des sports de notre pays: Narcisse Mouelle Kombi.


Le ministre des Sports porte sur ses épaules la contreperformance humiliante de l’équipe du Cameroun. Comment expliquer le changement intervenu à la tête de l’équipe nationale de football A’ trois mois seulement avant le début de la compétition. C’est suite à une réunion de crise présidée le 21 octobre 2020 au ministère des Sports et de l’Education physique (Minesep)

qu’Yves Clément Arroga est limogé au profit de Martin Ndtoungou Mpile. Pour justifier cette décision, le communiqué signé par Narcisse Mouelle Kombi s’est appuyé sur le contrat d’Yves Clément Arroga: « au terme de cette phase d’évaluation, telle que prévue par l’article 6 (2) du contrat de l’entraîneur-sélectionneur de cette équipe, au regard de ses performances actuelles non conformes aux attentes du Minesep, et de la Fecafoot, M. Yves Clément Arroga est temporairement mis à la disposition de la Fédération camerounaise de football.

Malgré la stabilité apportée dans la team Cameroon A’, Yves Clément Arroga a fait les frais des tensions latentes entre le staff technique et le collège des superviseurs conduit par Fils Ngweha, protégé du Minesep. Yves Clément Arroga avait été nommé en septembre 2019 à la tête des Lions A’, pour une durée de 2 ans. Après un an passé comme entraîneur principal de cette équipe, le technicien a pourtant détecter plusieurs talents, créer une saine émulation au sein de l’équipe, consolider l’esprit de compétition et forger un véritable bloc de- compétiteurs, l’arrêté du Minsep va mettre un coup d’arrêt à ce travail de profondeur effectué.

Malheureusement détruit lentement mais sûrement par les choix hasardeux de Narcisse Mouelle Kombi. L’ère Martin Ndtoungou Mpile est simplement chaotique: un tournoi pré-Chan calamiteux et une participation Chan catastrophique: trafic d’influence, rupture de dialogue entre le staff et les joueurs, intrusion du politique dans les choix du sélectionneur, achat de sélection de joueurs, intervention des marabouts, mise à l’écart des joueurs compétitifs, etc. Le ministre des Sports et de l’Educa-tion physique aura fait boire, par ses mauvaises options, le calice jusqu’à la lie au peuple camerounais.

Que dire de l’ambiance délétère au sein de la Fecafoot ? Depuis son entrée au gouvernement en qualité de ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi affiche une incroyable incapacité à démêler l’écheveau du l’organisation faîtière du football camerounais. Ici également, le ministère des Sports et de l’Education physique brille par sa passivité et ses décisions quiproquo.

Face à la guerre larvée à laquelle se livrent la Ligue de football professionnelle du Cameroun (Lfpc) et la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), le ministre des Sports s’est illustré par d’inexplicables atermoiements et balbutiements. Au terme d’une rencontre entre ces acteurs le 17 septembre 2020, après la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) réhabilitant la Lfpc, le Minsep à tenu ces propos caractéristiques de sa faible poigne: « malgré les appels incessants des pouvoirs publics, les positions sont restées tranchées, notamment de la part de l’une des parties ».

Il aura fallu en dernier recours, une instruction présidentielle datant du 11 janvier 2021, intimant l’ordre à Narcisse Mouelle Kombi de « mettre à la disposition de la Fecafoot les ressources financières ainsi que les stades identifiés pour le lancement sans délai des championnats professionnels de football par la Fédération camerounaise de football conformément aux directives de la Fédération internationale de football association (Fifa) figurant dans la lettre du 14 décembre 2020 ».

La correspondance adressée au Minsep par Séraphin . Magloire Fouda, le secrétaire général des services du Premier ministre sonne incontestablement comme un aveu d’échec pour Narcisse Mouelle Kombi. Ce dernier ferait-il encore l’affaire dans l’échiquier gouvernemental ? Comme lors de son passage mitigé au département des Arts et de la Culture, Narcisse Mouelle Kombi n’est visiblement plus à la hauteur de l’importante mission attendue par le Président de la République. Ce, à la veille de l’organisation de la plus importante fête du sport continental, la CAN 2021. La mémorable déculottée des Lions A’ constitue sans doute une première sonnette d’alarme pour le Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter