Vous-êtes ici: AccueilSport2021 02 11Article 572833

Sports News of Thursday, 11 February 2021

Source: cameroun24.net

Crise Fecafoot: l'aveu d'échec de Paul Biya

Dans son discours à la jeunesse du 10 février 2021, le Chef de l'Etat est revenu sur la crise qui secoue le football camerounais.


Un extrait du discours du Président de la République n'est pas passé inaperçu pour les acteurs du football camerounais : «C’est le lieu pour moi d’inviter les instances faîtières du football camerounais à se ressaisir et à ramener la sérénité dans leur organisation», déclare Paul Biya.

Une déclaration qui sonne comme aveu d’échec du Président de la République, selon certains acteurs qui pensent que Paul Biya est dépassé et n'a plus aucune influence. Le bicéphalisme à la tête de la Fecafoot est la preuve palpable de cette perte d'influence.


L’intégralité du discours de Paul Biya à la jeunesse


Mes chers jeunes compatriotes,
La célébration de la Fête de la Jeunesse cette année intervient peu après le déroulement réussi de la 6ème édition du Championnat d’Afrique des Nations de Football, CHAN Total Cameroun 2020, que notre pays a eu le privilège d’abriter du 16 janvier au 07 février 2021.

Ce fut une belle opportunité de communion avec l’ensemble de la jeunesse sportive africaine et une vitrine pour exposer la vitalité du peuple camerounais. A cette occasion, le Cameroun, pays à l’hospitalité légendaire, a su y tenir son rang, grâce notamment à la forte mobilisation de sa jeunesse, dynamique, talentueuse et enthousiaste.


En accueillant le CHAN Total 2020, notre pays a pu offrir aux autres jeunes d’Afrique et du monde, une belle fête sportive et culturelle, ainsi qu’un agréable moment de divertissement, dans le contexte sanitaire plutôt contraignant du moment… Comme on peut le constater, le respect des mesures barrières édictées par le Gouvernement et des autres dispositions souhaitées par les organisateurs du tournoi, a permis que la première compétition internationale, dans un monde qui lutte contre le Coronavirus, se déroule de manière convenable au Cameroun, pays de fraternité et de paix.

Avec le succès de cette compétition sportive, j’ai envie de dire que l’année 2021 commence sur une note positive pour notre jeunesse. Et je souhaite que cette bouffée d’oxygène ravive durablement l’espoir en chacun d’entre vous.


En 2022, un autre rendez-vous est fixé : la Coupe d’Afrique des Nations de Football, CAN Total Cameroun 2021. Je ne doute pas un seul instant que ce sera encore pour vous l’occasion d’exprimer votre dynamisme, votre talent et votre enthousiasme.

En dépit d’une conjoncture économique difficile, notre pays s’est bien préparé pour ces deux événements. En effet, nous nous sommes dotés d’infrastructures ultramodernes, dont quelques-unes ont été mises en service pour la première fois à l’occasion du CHAN qui vient de s’achever. Sachons les préserver.



La jeunesse sportive du Cameroun, de par ses multiples exploits, mérite bien les sacrifices consentis pour ces grands investissements. Ce doit être un réel motif de fierté pour tous et un encouragement à remporter de nouvelles victoires.

C’est le lieu pour moi d’inviter les instances faîtières du football camerounais à se ressaisir et à ramener la sérénité dans leur organisation. Ce n’est qu’ainsi qu’il nous sera possible de créer les meilleures conditions de l’épanouissement constant de notre football.

Mes chers jeunes compatriotes,
Comme je vous l’ai souvent répété, vous ne devez jamais désespérer de votre pays. Vous devez garder foi en l’avenir d’un Cameroun qui gagne et où chacun se met volontiers au service de l’intérêt de tous. Vous devez demeurer à l’avant-garde pour mener les combats vitaux de votre temps.

Le dire n’est pas négliger les difficultés auxquelles vous êtes confrontés. Mais, rappelez-vous, il y a deux ans, dans les mêmes circonstances, je vous disais à peu-près qu’à chaque génération correspond une mission historique à accomplir pour le devenir de la Nation.

Il est clair que la vôtre aujourd’hui est en rapport avec la préservation de la paix, de l’unité et de la prospérité de notre pays, par-delà les contrariétés inéluctables liées aux mutations du monde.

La paix est une condition indispensable au progrès. Et comme vous le savez, celle-ci est, depuis quelques années, menacée dans notre pays par des bandes armées qui sèment la terreur à la frontière-ouest de l’Extrême-Nord, à certains endroits du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Notre frontière-est, est également sujette à des faits d’insécurité.

La jeunesse camerounaise, vaillante et patriote, assure, heureusement avec efficacité, son rôle de fer de lance dans la défense de la Patrie sur ces différents fronts.

Avec détermination, professionnalisme et sens élevé du sacrifice, nos jeunes soldats s’activent de manière décisive à ramener la paix dans notre pays.

De même, dans le cadre du diptyque armée-nation, les jeunes sont les plus actifs au sein des comités de vigilance qui apportent un appui précieux aux forces de sécurité et défense.

Cette jeunesse qui s’implique et s’engage, fait la fierté de notre pays. Elle constitue un modèle d’abnégation, de conscience patriotique, de service pour l’intérêt général, de préservation de la souveraineté et de l’unité nationales.

Puisse leur exemple vous inspirer dans divers autres domaines de la vie nationale.

S’agissant de l’unité nationale, certains d’entre vous ont fait le choix malheureux de faire alliance avec les démons de la haine et de la division. Mus par un fanatisme barbare, souvent conçu et alimenté depuis des pays étrangers ou par un usage pervers des réseaux sociaux, ils tentent de saborder les bases de la Nation.

Ceux-là sont des « anti-modèles ». Je vous exhorte à vous en éloigner. Ils ne contribuent pas à la construction d’un Cameroun prospère et uni dans sa diversité, un Cameroun exemplaire que nous souhaitons de tous nos vœux.

Mes chers jeunes compatriotes,
Notre pays vient de parachever la mise en place de ses institutions démocratiques telles que prévues par la Constitution.

De nombreux jeunes ont intégré les diverses instances parlementaires, municipales et régionales. C’est de cette manière que se prépare la transition générationnelle dans la gestion des affaires publiques.

La propagande politicienne est donc terminée. C’est le temps maintenant de se remettre résolument au travail. Les collectivités territoriales décentralisées constituent une pépinière d’opportunités que je vous invite à saisir.

Le Gouvernement, pour sa part, va poursuivre ses efforts de développement de l’ensemble du pays. La participation effective des jeunes à la vie socioéconomique de la Nation restera au cœur de son action. Pour cela, il veillera à les impliquer davantage dans la prise des décisions les concernant.

Les grandes lignes de la marche de notre pays vers l’émergence à l’horizon 2035 ont été redéfinies dans notre Stratégie Nationale de Développement, récemment adoptée. Il convient de s’en imprégner profondément afin de déceler toutes les opportunités qu’elle offre.

Mais avant cela, j’avais déjà instruit la mise en place de plusieurs programmes d’accompagnement des jeunes. Ces initiatives sont en cours de réalisation dans plusieurs secteurs productifs.

J’invite, une fois de plus, le Gouvernement à faire tout pour que ces programmes connaissent un plein succès. Car de leur mise en œuvre dépend en grande partie la résolution de l’épineux problème de l’emploi des jeunes dans notre pays.

Parmi ces programmes, je pourrais citer :

– Le Plan Triennal « Spécial Jeunes » qui, en 2020, a financé environ 5.500 projets, pour un montant global de près de 15 milliards de francs CFA, et permis ainsi l’installation d’un peu plus de 16 mille jeunes dans 66 villages pionniers de la deuxième génération.

– Le Programme de Promotion de l’Emploi Décent qui compte atteindre le cap de 500.000 emplois créés au titre de l’exercice 2021.

Mes chers jeunes compatriotes,
La construction nationale est une affaire de tous. Elle exige un esprit de concorde et de tolérance entre les citoyens. Je vous invite donc à cultiver cet esprit en tout temps, et à prendre fait et cause pour la paix afin de ne pas gaspiller les opportunités que votre pays met à votre disposition.

En tant que composante sociologique majoritaire, mobilisez-vous pour le devenir de votre pays, le Cameroun. Un Cameroun stable, uni et prospère. C’est votre précieux héritage.

Soyez positifs et persévérants. Ne cédez pas au pessimisme et au découragement. Rejetez les chemins aventureux et ceux de la recherche du gain facile.

Si vous allez à la conquête du monde, revenez construire votre pays. Faites rayonner le Cameroun, à l’instar de vos compatriotes :

– le physicien Arsène Stéphane TEMA BIWOLE à la General Atomics,

– le mathématicien et informaticien Thystère Djob MVONDO qui vient de soutenir avec brio sa thèse de doctorat à 22 ans,

– l’écrivaine Djaïli AMADOU AMAL qui a remporté, comme vous le savez, le Prix Goncourt des Lycéens 2020,

– et bien d’autres que je ne saurais tous citer ici.

Dans une adresse ce mercredi 10 février 2021, le chef de l’Etat camerounais demande à la jeunesse doit œuvrer à la consolidation de la paix et de l’unité nationale.

Actu Cameroun vous propose ci-dessous l’intégralité discours du président de la république le 11 février 2021

A lire aussi
Contrôle supérieur de l’Etat : mieux comprendre les nominations de Paul Biya
Mes chers jeunes compatriotes,

La célébration de la Fête de la Jeunesse cette année intervient peu après le déroulement réussi de la 6ème édition du Championnat d’Afrique des Nations de Football, CHAN Total Cameroun 2020, que notre pays a eu le privilège d’abriter du 16 janvier au 07 février 2021.

Ce fut une belle opportunité de communion avec l’ensemble de la jeunesse sportive africaine et une vitrine pour exposer la vitalité du peuple camerounais. A cette occasion, le Cameroun, pays à l’hospitalité légendaire, a su y tenir son rang, grâce notamment à la forte mobilisation de sa jeunesse, dynamique, talentueuse et enthousiaste.

En accueillant le CHAN Total 2020, notre pays a pu offrir aux autres jeunes d’Afrique et du monde, une belle fête sportive et culturelle, ainsi qu’un agréable moment de divertissement, dans le contexte sanitaire plutôt contraignant du moment… Comme on peut le constater, le respect des mesures barrières édictées par le Gouvernement et des autres dispositions souhaitées par les organisateurs du tournoi, a permis que la première compétition internationale, dans un monde qui lutte contre le Coronavirus, se déroule de manière convenable au Cameroun, pays de fraternité et de paix.

Avec le succès de cette compétition sportive, j’ai envie de dire que l’année 2021 commence sur une note positive pour notre jeunesse. Et je souhaite que cette bouffée d’oxygène ravive durablement l’espoir en chacun d’entre vous.

En 2022, un autre rendez-vous est fixé : la Coupe d’Afrique des Nations de Football, CAN Total Cameroun 2021. Je ne doute pas un seul instant que ce sera encore pour vous l’occasion d’exprimer votre dynamisme, votre talent et votre enthousiasme.

En dépit d’une conjoncture économique difficile, notre pays s’est bien préparé pour ces deux événements. En effet, nous nous sommes dotés d’infrastructures ultramodernes, dont quelques-unes ont été mises en service pour la première fois à l’occasion du CHAN qui vient de s’achever. Sachons les préserver.

La jeunesse sportive du Cameroun, de par ses multiples exploits, mérite bien les sacrifices consentis pour ces grands investissements. Ce doit être un réel motif de fierté pour tous et un encouragement à remporter de nouvelles victoires.

C’est le lieu pour moi d’inviter les instances faîtières du football camerounais à se ressaisir et à ramener la sérénité dans leur organisation. Ce n’est qu’ainsi qu’il nous sera possible de créer les meilleures conditions de l’épanouissement constant de notre football.

Mes chers jeunes compatriotes,

Comme je vous l’ai souvent répété, vous ne devez jamais désespérer de votre pays. Vous devez garder foi en l’avenir d’un Cameroun qui gagne et où chacun se met volontiers au service de l’intérêt de tous. Vous devez demeurer à l’avant-garde pour mener les combats vitaux de votre temps.

Le dire n’est pas négliger les difficultés auxquelles vous êtes confrontés. Mais, rappelez-vous, il y a deux ans, dans les mêmes circonstances, je vous disais à peu-près qu’à chaque génération correspond une mission historique à accomplir pour le devenir de la Nation.

Il est clair que la vôtre aujourd’hui est en rapport avec la préservation de la paix, de l’unité et de la prospérité de notre pays, par-delà les contrariétés inéluctables liées aux mutations du monde.

La paix est une condition indispensable au progrès. Et comme vous le savez, celle-ci est, depuis quelques années, menacée dans notre pays par des bandes armées qui sèment la terreur à la frontière-ouest de l’Extrême-Nord, à certains endroits du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Notre frontière-est, est également sujette à des faits d’insécurité.

La jeunesse camerounaise, vaillante et patriote, assure, heureusement avec efficacité, son rôle de fer de lance dans la défense de la Patrie sur ces différents fronts.

Avec détermination, professionnalisme et sens élevé du sacrifice, nos jeunes soldats s’activent de manière décisive à ramener la paix dans notre pays.

De même, dans le cadre du diptyque armée-nation, les jeunes sont les plus actifs au sein des comités de vigilance qui apportent un appui précieux aux forces de sécurité et défense.

Cette jeunesse qui s’implique et s’engage, fait la fierté de notre pays. Elle constitue un modèle d’abnégation, de conscience patriotique, de service pour l’intérêt général, de préservation de la souveraineté et de l’unité nationales.

Puisse leur exemple vous inspirer dans divers autres domaines de la vie nationale.

S’agissant de l’unité nationale, certains d’entre vous ont fait le choix malheureux de faire alliance avec les démons de la haine et de la division. Mus par un fanatisme barbare, souvent conçu et alimenté depuis des pays étrangers ou par un usage pervers des réseaux sociaux, ils tentent de saborder les bases de la Nation.

Ceux-là sont des « anti-modèles ». Je vous exhorte à vous en éloigner. Ils ne contribuent pas à la construction d’un Cameroun prospère et uni dans sa diversité, un Cameroun exemplaire que nous souhaitons de tous nos vœux.

Mes chers jeunes compatriotes,

Notre pays vient de parachever la mise en place de ses institutions démocratiques telles que prévues par la Constitution.

De nombreux jeunes ont intégré les diverses instances parlementaires, municipales et régionales. C’est de cette manière que se prépare la transition générationnelle dans la gestion des affaires publiques.

La propagande politicienne est donc terminée. C’est le temps maintenant de se remettre résolument au travail. Les collectivités territoriales décentralisées constituent une pépinière d’opportunités que je vous invite à saisir.

Le Gouvernement, pour sa part, va poursuivre ses efforts de développement de l’ensemble du pays. La participation effective des jeunes à la vie socioéconomique de la Nation restera au cœur de son action. Pour cela, il veillera à les impliquer davantage dans la prise des décisions les concernant.

Les grandes lignes de la marche de notre pays vers l’émergence à l’horizon 2035 ont été redéfinies dans notre Stratégie Nationale de Développement, récemment adoptée. Il convient de s’en imprégner profondément afin de déceler toutes les opportunités qu’elle offre.

Mais avant cela, j’avais déjà instruit la mise en place de plusieurs programmes d’accompagnement des jeunes. Ces initiatives sont en cours de réalisation dans plusieurs secteurs productifs.

J’invite, une fois de plus, le Gouvernement à faire tout pour que ces programmes connaissent un plein succès. Car de leur mise en œuvre dépend en grande partie la résolution de l’épineux problème de l’emploi des jeunes dans notre pays.

Parmi ces programmes, je pourrais citer :

– Le Plan Triennal « Spécial Jeunes » qui, en 2020, a financé environ 5.500 projets, pour un montant global de près de 15 milliards de francs CFA, et permis ainsi l’installation d’un peu plus de 16 mille jeunes dans 66 villages pionniers de la deuxième génération.

– Le Programme de Promotion de l’Emploi Décent qui compte atteindre le cap de 500.000 emplois créés au titre de l’exercice 2021.

Mes chers jeunes compatriotes,

La construction nationale est une affaire de tous. Elle exige un esprit de concorde et de tolérance entre les citoyens. Je vous invite donc à cultiver cet esprit en tout temps, et à prendre fait et cause pour la paix afin de ne pas gaspiller les opportunités que votre pays met à votre disposition.

En tant que composante sociologique majoritaire, mobilisez-vous pour le devenir de votre pays, le Cameroun. Un Cameroun stable, uni et prospère. C’est votre précieux héritage.

Soyez positifs et persévérants. Ne cédez pas au pessimisme et au découragement. Rejetez les chemins aventureux et ceux de la recherche du gain facile.

Si vous allez à la conquête du monde, revenez construire votre pays. Faites rayonner le Cameroun, à l’instar de vos compatriotes :

– le physicien Arsène Stéphane TEMA BIWOLE à la General Atomics,

– le mathématicien et informaticien Thystère Djob MVONDO qui vient de soutenir avec brio sa thèse de doctorat à 22 ans,

– l’écrivaine Djaïli AMADOU AMAL qui a remporté, comme vous le savez, le Prix Goncourt des Lycéens 2020,

– et bien d’autres que je ne saurais tous citer ici.

C’est en agissant ainsi, chers jeunes compatriotes, que vous apporterez efficacement votre contribution à la construction d’un Cameroun fort, uni, démocratique, décentralisé et émergent à l’horizon 2035. Je sais que vous en êtes capables. Et je compte sur vous.

Bonne Fête de la Jeunesse à chacun de vous !

Vive la jeunesse camerounaise !

Vive le Cameroun !

décentralisé et émergent à l’horizon 2035. Je sais que vous en êtes capables. Et je compte sur vous.

Bonne Fête de la Jeunesse à chacun de vous !

Vive la jeunesse camerounaise !

Vive le Cameroun !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter