Vous-êtes ici: AccueilSport2021 08 07Article 612442

BBC Afrique of Saturday, 7 August 2021

Source: www.bbc.com

Covid long : qu'est-ce que c'est et quels sont les symptômes ?

La gravité de ces symptômes varie La gravité de ces symptômes varie

La plupart des personnes qui attrapent le Covid-19 ne tombent pas gravement malades et se rétablissent relativement vite.

Mais un nombre important d'entre elles ont eu des problèmes à long terme après s'être remises de l'infection initiale, même si elles n'étaient pas très malades au départ.

Alors que la société reprend ses activités, on craint que le Covid-19 ne touche de manière disproportionnée les personnes qui ne sont pas encore totalement vaccinées.


Les directives à l'intention des professionnels de la santé britanniques décrivent ce syndrome de covid long comme des symptômes qui persistent pendant plus de 12 semaines après une infection - grave ou légère - et qui ne peuvent être expliqués par une autre cause.

Selon le NHS, les symptômes sont les suivants :

  • une fatigue extrême
  • essoufflement, palpitations cardiaques, douleur ou oppression thoracique
  • problèmes de mémoire et de concentration (" brouillard cérébral ")
  • modifications du goût et de l'odorat
  • douleurs articulaires
Des enquêtes ont identifié des dizaines, voire des centaines d'autres plaintes. L'étude probablement la plus importante réalisée à ce jour, par l'University College London (UCL), a identifié 200 symptômes affectant 10 systèmes organiques chez les personnes atteintes d'un long Covid, à des niveaux plus élevés que chez les personnes totalement rétablies.

Ils comprennent des hallucinations, des insomnies, des modifications de l'audition et de la vision, des pertes de mémoire à court terme et des problèmes d'élocution et de langage. D'autres ont signalé des problèmes gastro-intestinaux et vésicaux, des modifications des règles et des problèmes de peau.

La gravité de ces symptômes varie, mais de nombreuses personnes ont été incapables d'accomplir des tâches comme prendre une douche, faire des courses ou se souvenir de mots.

Nous n'en sommes pas encore certains.

Il est possible que l'infection pousse le système immunitaire de certaines personnes à s'emballer, en attaquant non seulement le virus mais aussi leurs propres tissus. Cela peut se produire chez les personnes qui ont des réponses immunitaires très fortes.

Le virus lui-même, qui pénètre dans nos cellules et les endommage, pourrait expliquer certains symptômes tels que le brouillard cérébral et la perte de l'odorat et du goût, tandis que les lésions des vaisseaux sanguins, en particulier, pourraient entraîner des problèmes cardiaques, pulmonaires et cérébraux.

Une autre théorie est que des fragments du virus pourraient rester dans l'organisme, peut-être à l'état dormant, puis être réactivés.

C'est ce qui se passe avec d'autres virus, comme l'herpès et le virus d'Epstein Barr qui provoque la fièvre glandulaire. Cependant, il n'y a pas beaucoup de preuves que cela se produise avec le Covid pour le moment.

Il est probable que plusieurs phénomènes différents se produisent chez différentes personnes pour provoquer un tel éventail de problèmes.

Qui est suceptible d'être atteint de Covid long et à quel point est-ce fréquent ?

C'est vraiment difficile à cerner pour l'instant, car les médecins viennent seulement de commencer à enregistrer le Covid long comme un diagnostic officiel.

Cependant, de nombreuses recherches suggèrent que cette affection devient de plus en plus probable avec l'âge et qu'elle est deux fois plus fréquente chez les femmes.

Certains symptômes du Covid long, mais pas tous, sont plus fréquents chez les personnes qui ont été très malades ou qui ont fini à l'hôpital.

L'analyse de plusieurs études et de bases de données de dossiers médicaux par le King's College de Londres suggère que 1 à 2 % des personnes âgées de 20 ans qui ont contracté le virus développent un Covid long, contre 5 % des personnes âgées de 60 ans.

"Mais 1 à 2 % de 100 000 cas par jour, cela fait beaucoup de monde", souligne le Dr Claire Steves, l'un des auteurs de l'étude.

Et le Dr David Strain, de la faculté de médecine de l'université d'Exeter, qui travaille avec des patients souffrant d'un Covid long, affirme que la plupart des personnes adressées à sa clinique ont entre 20, 30 et 40 ans. Cela pourrait s'expliquer par le fait que ces symptômes, bien que légèrement moins fréquents chez les jeunes, ont un impact plus important sur eux.

Cette situation pourrait également changer car les personnes plus âgées sont plus susceptibles d'être complètement vaccinées.

L'auteur principal de l'article de l'UCL, le Dr Athena Akrami, indique que : "Nous allons devoir faire face à une grande vague d'infections apparemment bénignes, au cours de laquelle une personne sur sept développera un Covid long, et ce chez les jeunes".

Qu'en est-il des enfants ?

Les enfants sont moins susceptibles que les adultes d'attraper le Covid et donc, par définition, moins susceptibles de développer un Covid long- mais certains le font quand même.

Une étude du King's College de Londres montre que, pour la plupart, les symptômes sont de courte durée. Mais bien qu'un certain nombre d'enfants aient eu des symptômes plus durables, 98 % d'entre eux avaient récupéré au bout de huit semaines.

Rappelons que la définition officielle du NHS implique des symptômes qui durent 12 semaines ou plus.

Pour ceux qui se débattent avec les symptômes, les médecins disent qu'il est important que les soignants demandent conseil à leur généraliste - et que les familles soient écoutées.

Comment saurai-je que j'ai un covid long ?

Il n'existe actuellement aucun test - il s'agit plutôt d'un "diagnostic d'exclusion", explique le Dr Strain, les médecins devant d'abord écarter les autres causes possibles.

Avant de poser un diagnostic, ils s'assureront que les tests de dépistage d'autres problèmes, tels que le diabète, la fonction thyroïdienne et la carence en fer, sont tous positifs.

Selon les chercheurs, un test sanguin pour le long Covid pourrait être disponible à l'avenir.

Dans le cadre de la recherche, des outils plus sophistiqués sont déjà utilisés pour identifier les lésions organiques, mais vous ne pourrez pas les obtenir lors d'un rendez-vous classique chez le généraliste.

Le vaccin peut-il aider ?

Selon les experts, près de la moitié des personnes atteintes de la maladie de Creutzfeldt-Jakob ont signalé une amélioration de leurs symptômes après avoir été vaccinées, peut-être en réinitialisant leur réponse immunitaire ou en aidant l'organisme à attaquer les fragments restants du virus.

La vaccination peut également contribuer à empêcher les gens de contracter le virus et de développer le Covid long en premier lieu.

Quels sont les traitements disponibles ?

En Angleterre, 89 centres d'évaluation spécialisés dans le long Covid ont été mis en place.

Des centres similaires devraient ouvrir en Irlande du Nord dans les mois à venir, tandis qu'en Écosse et au Pays de Galles, les patients seront orientés vers différents services par leur médecin généraliste, en fonction de leurs symptômes.

Pour l'instant, il n'existe pas de traitement médicamenteux éprouvé et l'accent est mis sur la gestion des symptômes et l'augmentation progressive de l'activité.

Un essai clinique officiel sur les traitements médicamenteux devrait être lancé prochainement.