Vous-êtes ici: AccueilSport2021 08 20Article 614803

BBC Afrique of Friday, 20 August 2021

Source: www.bbc.com

Covid : les vaccins restent efficaces contre le variant Delta

Il n'y a pas lieu de s'alarmer, affirme le professeur Sarah Walker Il n'y a pas lieu de s'alarmer, affirme le professeur Sarah Walker

L'administration de deux doses du vaccin Covid reste le meilleur moyen de se protéger contre le variant Delta, identifiée pour la première fois en Inde et désormais dominant au Royaume-Uni.

Le vaccin Oxford-AstraZeneca, bien que moins efficace au départ, offre la même protection élevée que le vaccin Pfizer-BioNTech après quatre à cinq mois, selon la plus grande étude de ce type.

Mais aucun des deux n'est aussi efficace contre le variant Alpha, responsable de la plupart des infections au Royaume-Uni l'hiver dernier.

A surtout lire sur BBC Afrique :

Les données sur le vaccin Moderna sont insuffisantes.Mais les chercheurs estiment qu'il est "presque certainement au moins aussi bon que les autres".

Ils ont analysé les résultats de deux millions et demi de tests effectués auprès de 743 526 participants à l'enquête britannique Covid-19 sur l'infection des ménages - menée par l'Université d'Oxford et le Bureau des statistiques nationales.

'Très élevé'

Le vaccin Pfizer-BioNTech avait une efficacité de 93 % contre l'infection symptomatique deux semaines après la deuxième dose, contre 71 % pour Oxford-AstraZeneca.

Toutefois, au fil du temps, l'efficacité du vaccin Pfizer-BioNTech a diminué, tandis que celle du vaccin Oxford-AstraZeneca est restée pratiquement la même.

Mais il n'y a pas lieu de s'alarmer, affirme le professeur Sarah Walker, de l'université d'Oxford, car "quand on commence très très haut, on a encore beaucoup de chemin à parcourir".

"L'Organisation mondiale de la santé a fixé la barre à 50 % et nous sommes bien au-dessus de ce chiffre", dit-elle.

"Ces deux vaccins sont toujours très efficaces contre le Delta."

Les autres points clés de la recherche sont les suivants :

L'étude fait également écho à des recherches antérieures montrant que les personnes entièrement vaccinées qui sont infectées par la variante Delta présentent des niveaux de virus similaires à ceux des personnes non vaccinées.

Avec la variante Alpha, en revanche, leur charge virale était beaucoup plus faible.

"Nous ne savons pas encore dans quelle mesure la transmission peut se faire à partir de personnes qui obtiennent Covid-19 après avoir été vaccinées", explique le professeur Walker.

"Par exemple, ils peuvent avoir des niveaux élevés de virus pendant des périodes plus courtes"."Ils ont certainement le potentiel de transmettre autant".

"Mais le fait qu'ils puissent avoir des niveaux élevés de virus suggère que les personnes qui ne sont pas encore vaccinées ne sont peut-être pas aussi protégées de la variante Delta que nous l'espérions".

"Cela signifie qu'il est essentiel que le plus grand nombre possible de personnes se fassent vacciner, tant au Royaume-Uni que dans le reste du monde."