Vous-êtes ici: AccueilSport2021 09 09Article 617794

BBC Afrique of Thursday, 9 September 2021

Source: www.bbc.com

Covid : les vaccins réduisent les risques de COVID long

78,9 % ont reçu le vaccin complet à deux doses contre Covid au Royaume-Uni 78,9 % ont reçu le vaccin complet à deux doses contre Covid au Royaume-Uni

Selon une étude menée au King's College de Londres, les vaccins anti-Covid réduisent le risque de développer un Covid long après l'infection.

L'étude a observé une diminution d'environ 50 % de la persistance des symptômes de Covid pendant plus de quatre semaines chez les personnes qui ont contracté la Covid malgré la prise de deux doses du vaccin.

La plupart des personnes atteintes du Covid se rétablissent dans les quatre semaines, mais certaines présentent des symptômes pendant plusieurs semaines ou mois après les premières manifestations du Covid-19 - ce que l'on appelle parfois le Covid long.

Certains peuvent développer des symptômes bénins de covid, bien que la période de récupération puisse prendre des semaines, voire des mois.

Dans l'étude publiée dans la revue médicale The Lancet, les chercheurs affirment que la vaccination s'est avérée efficace pour prévenir la détérioration de l'état des personnes infectées, mais l'effet des vaccins sur la durée de l'infection n'a pas été confirmé au même degré.

Les chercheurs ont analysé les données collectées via l'application Zoe Covid Study, qui suit les symptômes, les vaccins et les tests annoncés au Royaume-Uni.

Cela signifie qu'entre décembre 2020 et juillet dernier, plus de 1,2 million d'adultes qui ont reçu une seule dose du vaccin et 971 504 de ceux qui ont reçu deux doses au cours de cette période ont été suivis.

Les chercheurs ont découvert que seulement 0,2 % de ceux qui ont reçu les deux doses ont signalé une infection par Covid après la vaccination. Ils ont également observé 31 personnes atteintes de COVID-19 long parmi 592 (5 %) qui ont reçu deux doses du vaccin, puis ont continué à fournir des données sur leurs cas pendant plus d'un mois.

Parmi les personnes non vaccinées, le taux de cette infection était d'environ 11 %.

Les chercheurs ont découvert que certaines personnes étaient plus susceptibles que d'autres de contracter le covid après avoir été vaccinées - en particulier les personnes âgées et celles vivant dans des zones pauvres.

C'était également le cas pour les personnes qui ont reçu une dose unique du vaccin.

Claire Steves, chef de l'équipe de recherche, a recommandé que les personnes plus vulnérables à l'infection que les autres reçoivent des doses de rappel du vaccin avant les autres.

Le ministre britannique de la Santé, Sajid David, indique que les vaccins ont empêché la détérioration de l'état de santé de plus de 105 000 personnes et ont empêché l'infection de plus de 24 millions d'autres rien qu'en Angleterre.

Jusqu'à présent, 78,9 % ont reçu le vaccin complet à deux doses contre Covid au Royaume-Uni.