Vous-êtes ici: AccueilSport2021 04 08Article 587353

BBC Afrique of Thursday, 8 April 2021

Source: bbc.com

Confinement Covid-19 : Comment la Russie a fait des efforts extraordinaires pour assurer la sécurité du président Poutine.

Dès le début de la pandémie de coronavirus, les autorités russes ont fait des efforts extraordinaires pour protéger le président Vladimir Poutine de l'infection. Mais comment s'organise une quarantaine à la Kremlin et combien cela a-t-il coûté ?

Au cours de l'année dernière, des centaines de personnes ont dû être mises en quarantaine en Russie, avant d'être en contact étroit avec Vladimir Poutine. Certaines ont dû s'auto-isoler même si elles n'étaient pas en contact direct avec le président, mais par précaution parce qu'elles étaient en contact avec d'autres personnes qui devaient le rencontrer.

Le 25 mars 2020, le président Poutine s'est adressé à la nation et a annoncé que le 1er avril marquerait le début d'une "semaine chômée", car le coronavirus s'est rapidement propagé en Russie. Plus tard dans le mois d'avril, un confinement complet a été mis en place avec la fermeture des magasins non essentiels, l'interdiction des rassemblements de masse et le passage d'une grande partie de la population au travail à domicile.

Pendant ce temps, 60 membres de l'équipage du vol spécial Rossiya, au service du président Poutine et d'autres hauts responsables du gouvernement russe, ont été mis en quarantaine pour la première fois le 26 mars 2020 dans un hôtel non loin de Moscou.

Depuis lors, des centaines de pilotes, de médecins, de chauffeurs et d'autres membres du personnel de soutien, ainsi que des visiteurs du président, ont passé du temps en quarantaine dans une douzaine d'hôtels à travers la Russie, afin de protéger le président Poutine de l'infection par le Covid-19.

Récemment, le président russe aurait reçu un vaccin mis au point par les Russes - bien qu'il n'ait pas été précisé lequel - mais les contrats passés avec un certain nombre d'hôtels de "quarantaine" semblent encore s'étendre sur une bonne partie de l'année prochaine.

BBC Russian a calculé que la Direction du Président de la Fédération de Russie, un organe exécutif responsable du bon fonctionnement de l'appareil présidentiel, a reçu 6,4 milliards de roubles (environ 46,3 milliards de Fcfa) du budget de l'État pour les mesures de lutte contre la pandémie.

BBC Russian a découvert qu'au moins 12 hôtels ont été utilisés pour les quarantaines du Kremlin. Les hôtels se trouvent à Moscou et dans la région environnante, dans la Crimée annexée, ainsi que dans un endroit non loin de la ville méridionale de Sotchi, lieu des Jeux olympiques d'hiver 2014 et l'un des endroits préférés du président Poutine.

Aucun hôtel privé ne figurait sur la liste de quarantaine - tous les hôtels où les visiteurs et le personnel de service ont passé du temps appartiennent à la direction présidentielle. Certaines des réservations s'étendent jusqu'en mars 2022.

L'équipage du vol Rossiya semble être le principal occupant de ces hôtels. L'équipage sert des officiels, dont le président Vladimir Poutine lui-même, ainsi que le Premier ministre Mikhail Mishustin et huit autres ministres du cabinet.

La BBC a appris que le président Poutine a passé une grande partie de l'année dernière à travailler depuis sa résidence de Sotchi. Une source informée des conditions de la quarantaine a déclaré que des dizaines de pilotes et autres personnels aériens ont dû se mettre en quarantaine près de Sotchi pour assurer le transport du président, ainsi que du premier ministre, du ministre des affaires étrangères et de nombreuses autres personnes. Parmi ceux qui ont été mis en quarantaine figurent des pilotes d'avion et d'hélicoptère.

Le 75e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale aurait dû faire l'objet d'une célébration majeure en Russie. Le souvenir de la dernière guerre et le rôle de la Russie dans la défaite du nazisme sont des éléments clés du récit patriotique du gouvernement de Poutine. La célébration aurait dû avoir lieu sur la Place Rouge le 9 mai, jour de la victoire en Russie.

Au lieu de cela, elle a été déplacée au 24 juin 2020 et s'est déroulée à une échelle beaucoup plus réduite, bien que les festivités comprennent toujours un défilé militaire. Des vétérans de guerre et des célébrités ont serré la main du président Poutine et reçu des récompenses pour commémorer cet anniversaire.

L'agence Bloomberg a rapporté qu'avant de pouvoir rencontrer le président, plus de 200 personnes, dont 80 anciens combattants âgés de 80 à 90 ans, ont dû être mises en quarantaine pendant deux semaines avant l'événement.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a confirmé avant le défilé de juin qu'un "groupe de vétérans" était en quarantaine "dans d'excellentes conditions", tout en soulignant qu'il s'agissait d'une précaution pour leur bien.

Les agences de presse publiques russes TASS et RIA-Novosti ont publié des articles identiques, décrivant comment "l'un des hôtels de Moscou" avait été équipé pour la mise en quarantaine d'une vingtaine de journalistes. Ils séjournaient dans des chambres individuelles, qu'ils ne quittaient que le temps de les nettoyer. Ils ne pouvaient pas se parler en face à face, et ne pouvaient communiquer que virtuellement.

Ils n'étaient pas autorisés à fumer ou à boire de l'alcool. Les paquets et colis provenant de l'extérieur de l'hôtel de quarantaine ne pouvaient leur être remis qu'après inspection et désinfection.

Les reporters isolés étaient nourris trois fois par jour, leurs repas et leurs boissons étant laissés à l'extérieur de leur chambre, avec des couverts jetables. Toute personne entrant en contact avec eux portait une combinaison EPI complète.

Il a également été signalé que des fonctionnaires du gouvernement régional ont été mis en isolement avant les visites du président Poutine. Par exemple, dans la ville de Sarov, dans la région de Nijni Novgorod, les autorités locales ont affecté un million de roubles (7,1 millions de Fcfa) à des mesures "visant à prévenir la propagation de l'infection par le coronavirus pendant la visite du président de la Fédération de Russie".

BBC Russian a appris qu'une vingtaine de membres du personnel de l'administration locale de Sarov étaient isolés dans une pension pour vétérans de guerre. Les dépenses pour leur séjour comprenaient des lits en bois "en noyer", des ensembles de literie, un fer à repasser et quatre coffres-forts de sécurité.

La BBC a interrogé le porte-parole du Kremlin sur la nature étendue et la grande échelle des précautions prises pour protéger le président Poutine et si, à sa connaissance, d'autres pays ont mis en place des pratiques similaires. Dmitry Peskov s'est refusé à tout commentaire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter