Vous-êtes ici: AccueilSport2021 04 20Article 591298

BBC Afrique of Tuesday, 20 April 2021

Source: www.bbc.com

Comment devenir développeur de logiciel ? Quelques conseils

Pour Hannah Blair, le choix du cours de lycée à suivre au Royaume-Uni a été compliqué.

Elle fréquentait une école de filles qui ne proposait pas le cours d'informatique et de programmation qu'elle voulait suivre, contrairement à l'école de garçons qui le proposait.

"L'école des filles avait un cours d'informatique, tandis que l'école des garçons avait un vrai cours d'informatique, bien qu'elle soit sous le même toit, alors je suis passée à l'école des garçons pour le faire", raconte Blair.

Sa détermination a porté ses fruits et elle a obtenu un diplôme en informatique de l'université du Surrey, en Angleterre, en 2018.

La jeune femme a décroché une place dans le programme d'études supérieures de la Deutsche Bank et travaille depuis lors avec des startups en tant que développeur indépendant. Et elle est actuellement développeur principal à la plateforme d'événements virtuels Hopin.

C'était un choix de carrière judicieux, car le développement de logiciels est un secteur offrant de nombreuses possibilités.

Par exemple, le Bureau des statistiques du travail des États-Unis prévoit un taux de croissance de l'emploi de 22 % pour ces développeurs entre 2019 et 2029, contre 4 % pour les autres professions.

Et les rôles sont bien rémunérés. Selon le site de comparaison des salaires PayScale, le salaire moyen d'un développeur est d'environ 80 000 dollars (44 122 041 FCFA) par an.

Un tournant dans la vie

Carl Mungazi a étudié le journalisme et a travaillé comme journaliste local à Luton, au Royaume-Uni, pendant quatre ans avant de devenir développeur en 2016.

Son cheminement vers le codage est né de son désir de créer un agrégateur d'informations pour la région, comme il l'avait vu faire par des publications nationales.

"En fait, je voulais trouver un moyen de suivre l'actualité publiée à Luton", explique Mungazi.

Un ami développeur l'a aidé à construire le back-end, la technologie nécessaire à son objectif, et Mungazi a appris à utiliser Javascript, un langage de programmation pour la création de sites web.

Le choix du langage informatique à apprendre dépend vraiment de ce que vous voulez faire.

  • Le "digital" : la nouvelle tendance des entrepreneurs 2.0
Python est un puissant langage polyvalent et est souvent le premier langage enseigné aux étudiants dans les cours d'informatique.

Il est largement utilisé dans les entreprises : YouTube, par exemple, est écrit en grande partie en Python.

Ruby est un autre langage polyvalent, populaire auprès des startups.

Les camps de formation initiale

Quel que soit le langage choisi par un programmeur débutant, il existe de nombreuses ressources en ligne pour aider les autodidactes. Dans son cas, Mungazi dit que freecodecamp.org a été particulièrement utile.

Une autre option populaire consiste à suivre un "bootcamp" (camp de formation initiale), utile pour les personnes en réorientation professionnelle. Nombre d'entre elles ont vu le jour ces dernières années et proposent des cours intensifs destinés à doter les participants des compétences nécessaires pour décrocher ce premier emploi crucial.

Brenden Thornton a choisi cette voie, en s'inscrivant à un cours proposé par la Flatiron School, lorsqu'il a renoncé à être cameraman dans le basket professionnel américain.

"L'un des grands avantages d'un camp de formation initiale est qu'un programme d'études est prévu pour vous. Je n'ai pas eu à deviner quand il s'agissait de décider des technologies à apprendre et de la manière dont j'allais me former", explique-t-il.

Le soutien qui accompagne la participation à ces bootcamps a également été déterminant dans sa décision.

"Ils prennent vraiment le temps de constituer une équipe de soutien autour de vous, non seulement par le biais d'opportunités d'emploi, mais aussi par le biais de conseillers en carrière qui vous aident à naviguer dans le processus de recherche d'emploi", avoue-t-il.

L'un des inconvénients des bootcamps est qu'ils peuvent prendre beaucoup de temps et, pour beaucoup, coûter excessivement cher. De nombreux cours dépassent les 10 000 dollars.

Une bourse partielle a permis d'alléger un peu le fardeau financier de Thornton, mais son emploi du temps était toujours aussi chargé.

Sa routine du lundi au vendredi consistait à se lever à 5 heures pour travailler sur Uber et Lyft jusqu'à 9 heures. Il étudiait jusqu'à 16 heures, puis retournait travailler sur les applications de transport jusqu'à 21 heures.

Les compétences "douces"

Quelle que soit la voie que vous empruntez dans le domaine de la programmation, il est essentiel de veiller à ne pas négliger les compétences dites "douces".

"Les compétences recherchées par les employeurs vont souvent au-delà des technologies", selon Barry Cranford, directeur général du cabinet de recrutement RecWorks.

"La principale chose qui fait vraiment la différence est de savoir si vous pouvez le faire en équipe".

Le fait de disposer d'un profil public pour mettre en valeur votre travail peut également vous aider à postuler à des emplois.

  • Olivier Madiba : le pionnier du "Game" 100% camerounais
La plateforme en ligne Github est particulièrement populaire auprès des employeurs. "C'est comme un portfolio de photographie, vous pouvez vous y plonger et voir ce que les gens ont fait", explique Barry Cranford.

Trouver un mentor qui vous soutienne est un autre domaine qui peut vous donner un coup de pouce, dit-il, et pourrait être une "arme secrète" pour votre carrière.

Réseautage professionnel

Comme dans de nombreux secteurs, le réseautage (professionnel) peut également aider à établir ces premiers contacts cruciaux.

"Participer à n'importe quelle réunion peut augmenter considérablement vos chances de décrocher un emploi", déclare Brenden Thornton.

Cependant, il ne faut pas sous-estimer les défis que représente l'obtention d'un premier emploi, en particulier pour les personnes en réorientation professionnelle.

Il a fallu 14 mois à Carl Mungazi pour décrocher son premier emploi, car il a été confronté à un problème familier à de nombreux demandeurs d'emploi.

  • Ibrahim Diallo: "je sens que j'ai été recruté par accident"
"Un des interviewers m'a dit que j'avais une proposition, mais qu'ils voulaient que j'acquière plus d'expérience."

En fin de compte, quelle que soit la voie que vous empruntez dans le secteur, vous devez faire preuve d'un intérêt et d'une passion évidents pour la programmation.

"Il s'agit d'un processus très difficile qui mettra à rude épreuve votre force mentale, mais si vous êtes capable de vous y tenir, cela changera sérieusement votre vie", déclare M. Thornton.


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter