Vous-êtes ici: AccueilSport2021 05 16Article 597220

BBC Afrique of Sunday, 16 May 2021

Source: www.bbc.com

Cinq choses à savoir sur la méningite

Cinq choses à savoir sur la méningite Cinq choses à savoir sur la méningite

La méningite toujours d'actualité

La méningite à méningocoques est une ''une forme de méningite bactérienne, une grave infection des méninges qui affecte la membrane du cerveau et la moelle épinière" selon l'organisation mondiale de la santé.

Vingt six pays africains situés dans la zone appelée la ceinture de la méningite qui part de l'Est de l'Ethiopie jusqu'à l'Ouest du Sénégal sont les plus touchés et connaissent sporadiquement des épidémies de méningite.

Ce qui explique des campagnes de vaccination de masse dans ces pays, au Niger par exemple, la dernière campagne a eu lieu en 2019.


La méningite survient brutalement avec de fortes céphalées et une fièvre allant jusqu'à 40 degrés explique Dr Chaibou Maidokalé médecin nigérien infectiologue et spécialiste des maladies tropicales.

Les autres symptômes constatés sont: une raideur du cou du malade qui peut aussi présenter un état confusionnel. Des vomissements peuvent également survenir.

Selon les experts, les enfants sont les plus exposés à la méningite à cause de leur constitution physique et la fragilité de leurs voies respiratoires très exposées comparativement à celles des adultes.


La méningite est causée par la bactérie Neisseria meningitidis qui ne s'attaque qu'aux humains.

"Ces bactéries peuvent être présentes dans le pharynx et, pour des raisons non encore complètement élucidées, submergent parfois les défenses de l'organisme, permettant ainsi à l'infection de se propager dans la circulation sanguine et d'atteindre le cerveau" selon l'oms.

La méningite apparait souvent pendant la saison sèche, entre décembre et juin. Une période où surviennent des vents chargés de poussière et les nuits y sont froides entrainant un épaississement ou un affaiblissement des voies respiratoires supérieures.



Alerte au faux vaccin au Niger

Le Noma, tueur silencieux des enfants africains

L'échec scolaire de votre enfant peut cacher un trouble dys

La méningite peut tuer

En absence d'une bonne prise en charge, la méningite peut causer de graves lésions cérébrales et même se révéler mortelle dans 50% des cas selon l'oms.

Le Dr Maidokalé ajoute que "les conséquences de la méningite vont de la simple altération de l'état conscient jusqu'au coma voire la mort. La méningite peut également entrainer l'épilepsie, la surdité".

La méningite à méningocoque, une urgence médicale

En cas de suspicion de méningite, on effectue une ponction lombaire pour confirmer le diagnostic. Dans la l'attente des résultats, Dr Chaibou Maidokalé souligne qu'il faut commencer un traitement antibiotique.

L'organisation mondiale de la santé recommande "d'utiliser toute une série d'antibiotiques pour traiter l'infection, notamment la pénicilline, l'ampicilline, le chloramphénicol et la ceftriaxone".

Le traitement antibiotique précoce est la principale mesure disponible pour sauver des vies et réduire les complications.

Pour la prévention de la méningite à méningocoque, trois vaccins sont disponibles mais le plus utilisé en Afrique est le vaccin antiméningococcique A conjugué introduit en 2010. Il est administré aux personnes âgées d'un à 29 ans.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter