Vous-êtes ici: AccueilSport2020 01 20Article 485959

Sports News of Monday, 20 January 2020

Source: camerounactuel.com

Chan 2020: perturbation de la préparation des Lion A

L’équipe nationale du Cameroun n’a pas joué de match ce weekend et ne jouera pas en semaine comme initialement prévu dans le calendrier mis à la disposition de la presse.

Après les deux matches amicaux de la semaine dernière face à Léopard Sportif de Douala (3-1 ) et Avion du Nkam (1-0), joués par les présélectionnés de Clément Ar-roga, l’entraîneur principal de notre équipe nationale locale avait déclaré : « Pour supporter le haut niveau, il faut être capable de jouer tous les deux jours ». Il venait alors de présenter deux équipes en deux jours, et personne n’avait compris ce qu’il voulait expliquer.

Quelques heures après, le responsable de la communication de l’équipe (Team press officer) avait balancé un programme des matches qui annonçait plusieurs rencontres dont la première devrait se jouer avec Bamboutos de Mbouda, ce dimanche 19 janvier 2020 au stade annexe omnisport de Be-panda à 16 heures.

Deux jours plus tard, les Lions A’ devraient croiser i’Union Sportive de Douala (USD), puis 48 heures après le second match, une équipe de Feutcheu FC de Bad-joun, avant de terminer cette série de matches face à la sélection du Tchad lef janvier. Il n’en n’est rien, du re ject de ce programme annonci Les Lions n’ont pas joué face a Bamboutos de Mbouda, un match qu’on a d’abord annoncé, décalé pour 48 heures, avant de l’annuler simplement. Les autres matches face à USD et Feutcheu vont subir le même sort, celui de l’annulation.

Des raisons fusent
Les premières raisons du décalage du match prévu contre Bamboutos, venaient de l’entreprise Magil en charge de la réfection du stade de la Réunification et de son annexe qui devait accueillir le match. La presse s’est laissée dire que des travaux d’entretien avaient été programmés le jour même et à l’heure du match. La presse sportive espérait alors le renvoi à 48 heures plus tard comme annoncé, mais elle a été surprise de l’annonce de l’annulation pure et simple.

Qu’en est-il alors des suivants ? Annuk eux aussi ! Le vide du weeke d laissé par le comité technique transitoire (CTT) dans l’orgarisation des championnats d’élite aurait été mise à profit aussi rien par les Lions A’, que par les équipes qui étaient annoncées comme sparring-partner. Il n’en n’a rien été, et la semaine des protégés d’Arroga s’annonce encore avec un vide de match à leur programme.

Ces divers changements dans les annonces, montrent bien le défiot oe sérieux qui accompagne cètte équipe depuis son troisième regroupement à Douala. Pour les deux premiers matches, ce sont les arbitres de la région, appelés au hasard qui ont dirigé les deux rencontres. Le trio composé de Ndé Julien, Cédrick Bikeck et lucas ntenme n’a d’ailleurs pas reçu son enveloppe au premier match.

Les 10 000 Fcfa (dix mille pour les trois arbitres) remis par Clément Arroga avaient été accompagnés d’un : « merci à vous, on n’avait pas prévu que ce sera vous. On pensait que ce sera à un coach de diriger la rencontre ». Devant l’indignation de ces arbitres, on leur a promis de recevoir 50.000 Fcfa le lendemain pour une totalité de 60.000 Fcfa, soit 20.000 fcfa pour chacun pour les deux matches. Grande était encore leur surprise le lendemain, de ne recevoir que 30.000 fcfa au lieu de 50.000 Fcfa.

Quand on remarque que les joueurs du groupe qui sont dans les gradins ont chacun son smart phone et libres de communiquer pendant la rencontre des autres, ce ne sont pas des comportements qui rassurent quant à la discipline du groupe. S’il faut ajouter que plusieurs joueurs n’enlèvent leurs boucles d’oreilles qu’à l’entrée des matches ou que Etah Bawak a oublié le brassard de capitaine avant les civilités du premier match face à Léopard, on peut se demander si cette équipe des Lions A’ n’est pas en vacances dans la capitale économique. Le public qui les attend espère simplement que la nomination de Thimotée Atouba comme team manager cette semaine va venir réduire ces différents manquements observés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter