Vous-êtes ici: AccueilSport2021 05 18Article 597484

Infos Sports of Tuesday, 18 May 2021

Source: Le jour

Can de handball dames : les Lionnes obligées de briser le signe indien

Equipe féminine de Handball Equipe féminine de Handball

C’est la prescription faite par le ministre des Sports, à l’occasion de l’installation des membres des Commissions d’organisation du Cocan HBD, le 11 mai 2021 à Yaoundé.

Plus que 21 jours, et ce sera le coup d’envoi de la 24ème édition de la Can de handball dames séniors à Yaoundé. Cette compétition prévue pour se tenir en 2020, avait été reportée pour cause de la pandémie à Covid 19. Elle va finalement avoir lieu du 8 au 18 juin prochains. L’on est déjà de plein pieds dans l’organisation côté événementiel où l’on ne doute pas de la capacité des Camerounais à offrir à l’Afrique, l’une des plus belle fête de handball dames séniors. Les Commissions techniques du Comité d’organisation ont été installées le 11 mai dernier par le ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle Kombi, dont il est le président du Cocan HBD, à Yaoundé.

Le patron des Sports, en prescrivant les missions dévolues aux membres de différentes Commissions, a fait ce rappel important, celui de la performance que devra produire nos Lionnes Indomptables de handball dames séniors. Elles, dont les performances dans cette compétition, se sont généralement limitées à la médaille d’or. La faute à l’Angola, qui a pratiquement fait main-basse sur cette compétition, puisqu’en 23 édition, elle a remporté 17 fois le trophée. Les Lionnes Indomptables de handball dames séniors devront s’inspirer de leurs homologues du volleyball, qui ont brisé l’hégémonie des Kenyanes à Yaoundé, en 2017 en remportant la Can de cette discipline organisée par le Cameroun. « Souvenez-vous, il y quelques années, les Lionnes Indomptables de volleyball venaient à bout, lors d’une finale épique de redoutables kenyanes en entraînant tout le pays dans une hystérie collective. Pour les Lionnes Indomptables de handball, le moment est venue de briser le signe indien. Il faut battre l’Angola. Oui, l’Angola, présentée à juste titre, au regard de son palmarès, comme la meilleure équipe africaine. Et cet objectif, nous en avons la conviction, la foi ; cette équipe est à la portée des exploits victorieux et glorieux de notre sélection nationale. Il faut évidemment battre toutes les autres sélections africaines. Il faut atteindre le Graal. Il faut, pour la première fois de l’histoire, être championne d’Afrique », a martelé le Pr Narcisse Mouelle Kombi.

Le défi organisationnel

« Je vous déclare installés, mesdames et messieurs, installés, dans vos fonctions respectives de présidents, vice-présidents, rapporteurs et membres des Commissions chargées de l’organisation de la 24ème Coupe d’Afrique de nations de handball dames séniors, Cocan HBD Cameroun 2020 ». Avant de prononcer cette phrase, le ministre des Sports, a tenu à rappeler que les missions des membres de différentes Commissions installés constituent un défi à relever. « C’est dire le défi qui est le vôtre, au-delà du privilège d’avoir été associé à une mission de souveraineté qui exige de vous détermination, volonté, disponibilité, travail et sacrifice. Je voudrais à cet effet, vous rappeler la mission urgente qui vous interpelle à savoir, la consolidation et le rodage de la machine organisationnelle de la Can de handball dames seniors dans notre pays. Il est désormais question de sortir des options théoriques, pour davantage s’inscrire dans la pratique et dans la technique, dans le concret, dans le réel. Le travail qui vous incombe devra être méthodique et s’appuyer sur le cadre normatif en fonction de la Charte élaborée pour l’organisation de cette compétition à toutes fins utiles. L’organisation par le Cameroun de la 24ème édition de la Coupe d’Afrique des nations de handball dames séniors offre à notre Comité, un immense défi. Le succès de cette organisation repose sur vous. Tous les regards seront braqués sur le Cameroun et le sont davantage depuis la tenue du tirage au sort de la compétition, il y a quelques semaines à Yaoundé », a indiqué, le président du Cocan HBD. Il ne reste plus que quelques jours pour le coup d’envoi de cette compétition.

« Ceux qui ont été choisis sont à la hauteur » : Raymond Mbita Mvaebeme, président de la Fécahand

Il y a des hommes qui ont été choisis. Ceux qui ont été installés ce jour, ont été soigneusement choisis et qui sont à la hauteur de la tâche. Je voudrais aussi dire que les Commissions vont certes, commencer à travailler à partir de ce jour. Mais avant cela, il y a eu beaucoup d’anticipation dans la collaboration qu’on a pu avoir entre le ministère des Sports et la Fédération camerounaise de handball et même la Confédération africaine de handball (Cahb, ndlr). Je pense au regard du temps qu’il y a, on va un peut courir. Mais, c’est avec beaucoup de sérénité que nous entrevoyons cette épreuve qui sera certes très dure. Mais, je crois que nous sommes en mesure de rassurer les Camerounais sur la bonne organisation de cette compétition (…) Nous tous, avons vu qu’il y a des Commissions opérationnelles qui ont été mises en place. Cela veut dire qu’avant cela, il y a des Comités qui ont travaillé. Ces Comités regroupaient la Cahb, le ministère des Sports et la Fédération. Cela signifie qu’il y a un travail préparatoire qui a été fait. Donc, les Commissions vont venir parachever ce travail. C’est depuis 2018 que le Cameroun sait qu’il va organiser cette compétition.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter