Vous-êtes ici: AccueilSport2020 06 08Article 518737

Sports News of Monday, 8 June 2020

Source: afriquesports.net

Cameroun : très violent clash entre Samuel Eto'o et Joseph Désiré Job


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Entre Samuel Eto’o et Joseph Désiré Job, ce n’est pas le grand amour. Les deux joueurs évoluaient au même poste au sein de la sélection camerounaise mais ne s’entendaient pas. Plusieurs choses ont été dites entre les deux joueurs. Eto’o a d’ailleurs été accusé d’avoir envoûté son concurrent en attaque chez les Lions Indomptables.



Lucien Mettomo, ancien international camerounais a fait une révélation qui prouve que la concurrence entre Eto’o et Job dépasse le simple poste d’attaque. A la limite, ils se détestaient. Sur la Chaine Sun TV, l’ancien défenseur de Saint-Etienne a levé le voile sur un fait qui s’était produit en marge de la CAN 2000.

« Nous sommes en 2000. Samuel nous dit chaque fois que “cette CAN, c’est moi qui vais vous la faire gagner”. Les coachs sont à trois mètres de lui, ils entendent ça. Quand il faut faire le remplacement, il (Eto’o) doit entrer à la place de Patrick mais il dit non, c’est Job qui est fatigué. Il voyait que Job n’était pas bien dans ce match, c’est normal. Samuel avait vu juste comme beaucoup d’entre nous sur le banc. On voyait que Job avait un souci mais on ne savait pas lequel. Alors il dit au coach, le coach dit ok. Sauf que quand il arrive à la table du 4e arbitre, il dit que c’est le 10 qui sort. Non, je crois que c’est le 18 ou le 19. Job avait le 18 ou le 19. Quand le 4e arbitre lève le panneau, le coach se lève pour crier non ! Trop tard… Job est sorti. La suite des événements va nous démontrer que Job ne se sentait pas bien », a-t-il déclaré.

Le clash Samuel Eto’o – Désiré Job est l’une des grosses rivalités au sein de la tanière des Lions Indomptables.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter