Vous-êtes ici: AccueilSport2021 01 15Article 567245

Sports News of Friday, 15 January 2021

Source: mimimefoinfos.com

Cameroun: les combattants séparatistes menacent d'anéantir le projet CHAN

Ces derniers mois, le gouvernement camerounais s'est battu pour dépasser une série d'échéances afin de montrer qu'il était prêt pour le championnat africain de football, le CHAN.

En plus de la lenteur des entrepreneurs, le gouvernement a dû, grâce à la supervision personnelle de hauts fonctionnaires, veiller au respect des délais ainsi qu'à la qualité du travail.

L'os qui a refusé de glisser dans la gorge de l'État, cependant, est le conflit armé dans les régions anglophones minoritaires. Les combattants séparatistes menaçant de recourir à la violence, le gouvernement a dû renforcer la sécurité dans les villes de Buea et Limbe.

Dans une vidéo tournée sur les médias sociaux, un soi-disant combattant armé identifié comme "Gen Presido" a menacé de faire des ravages si des matchs de la compétition se déroulaient dans la région.

Il a également, comme d'autres séparatistes, réitéré les appels à la création d'une ville fantôme dans la division de Fako du 19 au 23 janvier.

Une note sur les médias sociaux ajoute que "les villes fantômes normales du lundi sont maintenues..."

Ne serait-ce que par peur de l'inconnu, il est déjà presque certain que la participation, la fanfare et la camaraderie dans les régions ne seront plus aussi épiques, car beaucoup ont choisi de ne pas risquer leur vie.

Afin de lutter contre ce phénomène, une présence militaire accrue a été mise en place dans la région du Sud-Ouest, qui devrait accueillir les matchs du groupe D.

Néanmoins, beaucoup disent que le gouvernement continue d'éluder la ligne de conduite la plus sûre possible, qui devrait être le dialogue et non l'option militaire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter